le jeudi 13 avril 2017

Un mode coopération pour Pokémon Go ?

Très attendues par les joueurs, des fonctionnalités sociales devraient bientôt s'inviter sur le célèbre jeu mobile Pokémon Go. Les détails n'ont pas encore été dévoilés, mais une chose est sûre : à l'été 2017, on ne chassera plus les Pokémons tout seul.

Bientôt des rencontres dans Pokémon Go ?


C'est une petite phrase glissée à la fin d'un billet de blog de Niantic, la société développant le jeu Pokémon Go, qui a relancé la machine aux rumeurs. Le fabricant promet bientôt "de nouvelles expériences de gameplay social et coopératif" En effet, si Pokémon Go a été un tel succès à son lancement, ce n'est pas uniquement parce qu'il est basé sur un dessin animé culte, mais aussi parce que c'est le premier jeu à intégrer la réalité augmentée. Mais son potentiel est plus important que ça.

Aujourd'hui, les joueurs gagnent certes des points en attrapant des Pokémons, mais le côté social s'arrête là. Intégrer un côté "réseau social", d'autant plus que c'est un jeu dont l'élément clé est la géolocalisation, pourrait le rendre encore plus addictif. Niantic pourrait par exemple permettre aux joueurs de voir les scores de leurs amis, mais aussi de les géolocaliser sur la carte. Et pourquoi pas afficher la position géographique d'autres joueurs, complètement inconnus, favorisant ainsi des rencontres ?

Pokémon Go compagnons




Le virage vers le social donnerait un second souffle à Pokémon Go


Comme l'annonçait John Hanke, le PDG de Niantic, lors du Mobile World Congress 2017, une prochaine mise à jour rendrait possible l'échange de Pokémons entre joueurs. Cette fonctionnalité très attendue était jusqu'ici impossible à mettre en place du fait d'une très importante sollicitation des serveurs de Niantic.

L'aspect "réseau social" est en effet un levier clé pour booster les bénéfices que rapporte ce jeu à Niantic. Et le mode opératoire est extrêmement simple : le désir naturel de tout joueur de ne pas se voir devancer par d'autres le pousse fortement à acheter toutes sortes de bonus et de compléments. Ces achats à l'intérieur du jeu sont d'ailleurs la principale source de rémunération de Niantic.

Rappelons également que l'idée selon laquelle les adeptes de Pokémon Go seraient sujets à un repli sur eux-mêmes et auraient un cercle social restreint est complètement fausse. Une étude réalisée par Irene Sarmiento et Marie-Louise Mares de l'Université de Wisconsin-Madison trois semaines après le lancement du jeu à l'été 2016 et publiée dans la revue Media Psychology a révélé que les personnes jouant à Pokémon Go avaient une vie sociale épanouie, faisaient des efforts physiques et étaient satisfaites de leur vie de tous les jours.


Voir aussi :
Modifié le 14/04/2017 à 17h16
Commentaires