le mardi 07 mars 2017

Nintendo Switch : bugs en série

Sortie le 3 mars 2017 en grande pompe, notamment grâce à la mise à disposition, dès le premier jour, du jeu Zelda : Breath of the Wild, qui a reçu des critiques plus qu'excellentes, la Nintendo Switch n'a pas manqué de faire des déçus. Loin d'être liée à la nouvelle façon de jouer ou à l'absence de nombreux titres au lancement, la déception viendrait d'une série de bugs rencontrés par les utilisateurs.

Au final, donc, le lancement de la Switch aura été un succès en demi-teinte, bien que ce ne soit pas forcément étonnant que certains bugs soient survenus.

Cette actualité ayant rencontré un certain succès dans la semaine, nous la remettons en avant afin que ceux qui n'auraient pas pu la consulter puissent le faire.

La connexion du Joy-Con gauche n'est pas au point


Le bug le plus récurrent et le plus sérieux, au point de contraindre Nintendo à publier sur son site Internet américain une page dédiée à la résolution du souci, est celui de la connexion du Joy-Con gauche. Plusieurs problèmes seraient survenus empêchant, de fait, les joueurs de jouer. Nintendo a lancé une enquête et, on l'espère, pourrait proposer un correctif rapidement.

En attendant, les conseils de Nintendo sont un peu loufoques, voire impossibles à appliquer : le groupe conseille de ne pas éloigner trop le Joy-Con de la console, mais également de vérifier si la Nintendo Switch n'est pas placée à côté d'un aquarium, d'un objet en métal ou de câbles... Le groupe nippon conseille également d'éteindre tous les appareils pouvant causer des interférences, ce qui va d'un casque sans-fil aux fours à micro ondes, en passant par les tablettes ou les ordinateurs portables... Tout ce qui fonctionne par ondes, en somme.

Hardware switch 9


L'écran rayé par le dock ?


Un autre souci, moins courant, serait lié au dock de la console, soit là où on la met pour la relier à la télévision. Certains utilisateurs auraient rayé l'écran intégré de la Switch en la glissant dans le dock, l'intérieur de ce dernier n'étant pas protégé. Un problème qui relève surtout d'un défaut d'attention de l'utilisateur et d'un manque de finition de la part de Nintendo, qui aurait dû y penser.

Enfin, des écrans "bleus de la mort", comme on les appelle, ont été recensés. La console a parfois pu être redémarrée, mais certains utilisateurs ont dû la remplacer.




Modifié le 09/03/2017 à 16h13
Commentaires