le mardi 27 mars 2012

GDrive : le disque virtuel de Google attendu en avril

google logo sq gb
Cela fait quelques années que les rumeurs spéculent sur un éventuel service de stockage en ligne proposé par Google. Ce dernier pourrait voir le jour dès le mois prochain.

Au mois de février, le Wall Street Journal affirmait que le service GDrive, le fameux disque virtuel censé faire de l'ombre à la rude concurrence, serait disponible dans les prochaines semaines. Ce dernier serait comparable aux offres proposées par Dropbox ou SugarSync, c'est à dire en couplant le stockage sur serveurs distants, tel qu'on le connait aujourd'hui avec Google Docs, à un système de synchronisation automatique. Certaines sources précisaient que ce service serait principalement motivé par la multiplication des smartphones et des tablettes avec la possibilité d'offrir un accès à des fichiers en situation de mobilité.

Le blog GigaOM rapporte d'une source que ce prochain disque dur en ligne serait lancé dès le mois prochain, ce qui concorderait avec les précédents rapports. Toujours selon cette source, Google offrirait gratuitement 1 Go d'espace disque avec la possibilité d'augmenter ce quota moyennant une souscription. Notons que la concurrence propose pour sa part entre 2 et 5 Go gratuits. Reste que les tarifs déjà mis en place pour Google Documents sont plutôt attrayants avec 20 Go pour 5 dollars par an et jusqu'à 16 To pour 4096 dollars.

GigaOM précise que l'utilisateur sera amené à télécharger un petit client assurant la synchronisation. Notons que les comptes Google Apps bénéficieront également de ce service. Enfin un ensemble d'interfaces de programmation permettrait par ailleurs de stocker du contenu généré au travers d'applications tierces directement dans cet espace en ligne.

La stratégie de Google semble alors vouloir concurrencer celles de Microsoft avec SkyDrive sur Windows 8, ainsi qu'iCloud d'Apple. Tous deux proposent également leurs propres API auprès des développeurs.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )