le vendredi 08 septembre 2017

Facebook veut vous faire « matcher » Tinder-style avec vos amis

Facebook a l'habitude de prendre le meilleur des idées des autres et de les transformer en un outil pour son réseau social. Le succès de cette technique, au-delà des critiques, reste mitigé. Mais la dernière fonctionnalité qu'est en train de tester le réseau social de Mark Zuckerberg risque, si elle est déployée, d'être très gênante.

Tout le monde connaît Tinder, l'application utilisée par les célibataires du monde entier pour trouver l'amour ou, plus généralement, un coup d'un soir. Facebook semble penser que ce serait une bonne idée de faire de même... entre amis.

Une application en bêta pour faire des "plans" avec des amis


C'est un journaliste de Motherboard, Jacob Dubé, basé au Canada, qui a eu accès à cette nouvelle fonctionnalité. Initialement il pensait qu'il s'agissait d'une fonctionnalité Facebook Messenger mais, l'entreprise a précisé que ce n'était pas le cas. De quoi il s'agit ? « d'une nouvelle manière de se voir » selon le réseau social.

Dans les faits, Jacob Dubé n'a pu s'empêcher de comparer cette nouvelle fonctionnalité, qu'on va appeler « Meet Up » («  se voir » ou « se rencontrer » en anglais), à Tinder. Une fois qu'il a eu accès à « Meet Up », le profil d'un de ses contacts Facebook est apparu avec la question suivante : « Veux-tu voir XXX cette semaine ? » avec deux options : oui et non. Si vous répondez oui, la réponse restera secrète jusqu'à ce que l'autre personne réponde oui également.

VF facebookaquila


Un Tinder entre amis ? Pas selon Facebook


La grosse différence entre Tinder et « Meet Up » est que cette dernière ne propose de faire des plans qu'entre amis Facebook. Contactée par Motherboard, l'entreprise fondée par Mark Zuckerberg a tenu à préciser qu'il ne s'agissait pas réellement de rencontres à caractère amoureux ou sexuel, comme Tinder, mais d'inciter les amis Facebook à se voir dans la vie réelle.

L'idée est louable et ne manque pas de faire écho à la nouvelle fonctionnalité « Hello » lancée il y a quelques mois et qui permet d'entamer une conversation plus facilement. Mais entre ce que pense Facebook pour ses fonctionnalités et l'utilisation qui est faite de cette fonctionnalité il y a parfois un gouffre : il suffit de voir l'utilisation très détournée qui avait été fait de la fonctionnalité « poke » il y a quelques années de ça (pour celles et ceux qui ne le sauraient pas ou auraient oublié, envoyer un « poke » était interprété comme une déclaration d'attirance envers le destinataire).

Modifié le 08/09/2017 à 11h26
Commentaires