le vendredi 22 juillet 2016

Facebook veut apporter l'Internet à 2 Gbps avec des lasers

Facebook veut permettre aux personnes se trouvant dans des zones non desservies par les infrastructures habituelles de profiter, elles aussi, d'Internet. Ses travaux en la matière avancent, et la firme envisage d'utiliser un faisceau laser depuis des drones. Des premiers tests ont eu lieu, et les débits obtenus atteignent 2 Gbps.

Malgré ce débit important, la marge de progression resterait énorme, selon Facebook. Comment fonctionne ce laser ? Il utilise les fréquences dans les gammes de l'infrarouge via un signal discontinu, pour des raisons d'économies d'énergie.

Le dispositif est introduit dans des drones équipés de panneaux solaires (projet Aquila) : leur grande envergure et leur vol à 18 000 mètres d'altitude leur permet de profiter au mieux des rayons du soleil. Grâce aux cellules photovoltaïques, leur autonomie atteint plusieurs mois d'après Facebook.

Le véritable défi technologique consiste en une orientation très précise du faisceau laser : le drone doit viser l'équivalent d'une pièce de 1 centime à la hauteur de 18 000 mètres. Sachant qu'il faut prendre en compte des écarts de température qui atteignent parfois 90°C et qui affectent la trajectoire du faisceau.

Facebook Aquila
Aquila, le drone de Facebook vient d'effectuer son premier vol d'essai réussi

C'est tout le travail réalisé par le laboratoire de connectivité de Facebook, qui est déjà parvenu à établir une liaison à un débit de 2,1 Gbps. Pour rappel, Alphabet (Google) travaille sur une problématique similaire depuis 2013 avec son projet Loon, sans toutefois utiliser de laser.

A lire sur le sujet :

Télécharger :
Modifié le 22/07/2016 à 11h53
Commentaires