le jeudi 15 décembre 2011

Un hacker de Facebook plaide coupable

Glenn Steven Mangham vient de reconnaître qu'il s'était bien introduit frauduleusement dans les serveurs du réseau social entre avril et mai dernier. Il a donc plaidé coupable devant une juridiction britannique.

Facebook bug
Le cas de Glenn Steven Mangham (26 ans) devrait être réglé prochainement. En effet, la cour a considéré que les intrusions du hacker avaient déclenché de nombreuses alarmes des autorités américaines notamment du FBI. Ces dernières avaient estimé dans un premier temps qu'il pouvait en effet s'agir d'espionnage industriel.

Pour rappel, ce hacker de 26 ans était parvenu à pénétrer plusieurs serveurs de Facebook. Dans premier temps, le hacker s'était attelé à s'introduire sur le « puzzle server » du réseau (un serveur spécial dédié aux développeurs pour tester leurs capacités). Par la suite, Mangham avait notamment concentré ses attaques sur le serveur utilisé pour la gestion de la messagerie interne de Facebook (Mailman).

Même si aucune donnée n'a été corrompue, Glenn Steven Mangham a donc tout de même plaidé coupable auprès de la cour. De son côté, son avocat a fait savoir qu'il avait déjà révélé à Yahoo certaines failles de sécurité de ces systèmes. Selon lui, cet étudiant n'aurait donc eu aucune volonté malveillante envers le réseau social. Selon The Telegraph, ce britannique devrait connaître son sort le 17 février prochain.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )