le mercredi 14 décembre 2016

Zone Téléchargement de nouveau en ligne

L'affaire Zone Téléchargement n'est pas terminée : le site est de nouveau en ligne depuis mercredi 14 décembre 2016. Est-ce une arnaque ? Ou est-ce que l'un des sites les plus visités est réellement de retour sur Internet ?

Si certains administrateurs du site Zone Téléchargement ont été arrêtés après une opération internationale entre la France et Andorre dans laquelle des biens pour plusieurs millions d'euros ont été saisis ; le site est de nouveau en ligne avec une nouvelle adresse Internet hébergée dans les îles Samoa.

ZT de retour au plus grand dam des ayants droit


Alors que la gendarmerie s'était félicitée d'avoir mis un terme à une activité illégale très lucrative, le site Zone Téléchargement gagnait beaucoup d'argent grâce à la publicité présente sur ses pages, voilà qu'il est de nouveau en ligne. Le design est identique et même DL Protect, le service qui permettait au site de protéger ses liens, est de retour.

Le business model est bien évidemment conservé : de nombreuses publicités sont hébergées par le site et le service DL Protect multiplie les gains en hébergeant lui aussi des publicités. De quoi permettre aux pirates de retrouver rapidement une activité rentable. Mais le site a tout de même souffert de l'action des autorités à son encontre et appelle les utilisateurs à relayer l'information au sujet de son retour.

zone telechargement nouveau
La page d'accueil du nouveau site Zone Telechargement tel qu'elle apparaît

75 millions d'euros de préjudice


Si les autorités devront maintenant s'occuper de cette nouvelle version de Zone Téléchargement, les administrateurs du site arrêtés en Andorre et en France sont toujours entre les mains de la justice. L'administrateur arrêté à Toulouse, a été placé en détention provisoire tandis que celui arrêté en Andorre, est en attente d'extradition.

Les ayants-droit estiment que le site, qui réalisait 4 millions de connexions par mois, a provoqué un préjudice de près de 75 millions d'euros.

Et ce n'est pas fini : depuis la mort de la première version de Zone Téléchargement, plusieurs autres sites en ont copié le nom pour profiter de la notoriété acquise par ZT à la suite de l'opération policière.

Modifié le 03/01/2017 à 12h19
Commentaires