Une IA détecte quand vous envoyez des textos au volant

Des ingénieurs canadiens ont mis au point un dispositif composé de caméras et d'une intelligence artificielle, pour repérer et alerter les conducteurs distraits ayant des comportements dangereux sur la route.

Ce système pourrait équiper la prochaine génération de voitures autonomes.

Une IA détecte les conducteurs distraits


Envoyer des SMS au volant est très dangereux, et malgré les différentes lois et campagnes de prévention, de nombreux conducteurs continuent de le faire. Des chercheurs en ingénierie de l'université de Waterloo (Canada) pensent avoir trouvé une solution pour lutter contre cette pratique à risques : ils ont développé un système qui utilise une combinaison de caméras et d'intelligence artificielle pour déterminer si les conducteurs envoient des textos lorsqu'ils sont au volant, ou effectuent toute autre activité susceptible de les distraire.

« Un prototype complet, logiciels et hardware, a été conçu, mis en œuvre et testé, en se basant sur les derniers outils du deep learning de l'IA et la vision par ordinateur » a expliqué Fakhri Karray, un professeur d'ingénierie informatique et électrique à l'université de Waterloo. Selon lui, ce système permettra d'alerter en temps réel les conducteurs du danger imminent de leurs actions lorsqu'ils envoient des textos, boivent, tentent d'attraper un objet sur le siège arrière, font un appel téléphonique, allument la radio ou tout autre dispositif du tableau de bord.

Logo turbo 1280 sms volant


L'IA peut prendre le contrôle du véhicule en cas de danger


Les caméras intelligentes détectent les mouvements de la main qui dérogent à un comportement de conduite normal (c'est-à-dire avec les deux mains sur le volant) et les classifient en fonction de leurs dangers potentiels. En plus de cela, la durée de certaines actions et les informations sur les véhicules environnants sont prises en compte, ce qui signifie qu'envoyer un texto sur une autoroute très passante serait considéré comme bien plus risqué que, par exemple, actionner l'air conditionné sur une route calme de campagne. Le système peut ensuite être utilisé pour déclencher des mesures protectives, qui peuvent aller du signalement au conducteur des dangers de son comportement à, dans une voiture ayant un dispositif de conduite autonome, la prise de contrôle temporaire du véhicule.

« Cela pourrait contribuer à la conception de la prochaine génération de systèmes qui seront mis en œuvre dans les véhicules autonomes de niveau trois ou quatre  » estime Fakhri Karray. Outre les applications dans la conduite autonome, cette intelligence artificielle pourrait grandement améliorer la sécurité sur les routes, dans la mesure où les conducteurs distraits sont responsables de 75 % des accidents de la route dans le monde.


Modifié le 12/09/2017 à 15h19
Commentaires