le jeudi 08 septembre 2016

Turing Monolith Chaconne : un smartphone à 24 coeurs, 18 Go de RAM, 1 To de stockage

La société Turing Robotic Industries vient de publier un communiqué de presse plutôt surprenant et promet un smartphone ultra puissant pour 2018 basé sur un fork de SailFish OS.

Certains ne manqueront pas de dire qu'il s'agit d'un énième vaporware qui ne verra jamais le jour. Et a priori tout semble indiquer une annonce plutôt farfelue. La société Turing présente pour 2018 un smartphone baptisé Monolith Chaconne aux caractéristiques techniques saugrenues.

On y retrouverait ainsi un écran 4K de 6,4 pouces offrant une définition de 2160 x 3840 pixels. Mais à la rigueur, c'est sans doute le point le plus crédible de ce scénario. Parce que ce smartphone n'embarquerait pas moins de trois puces Snapdragon 830 - soit 24 coeurs - accompagnés de 18 Go de mémoire vive. Oui, il s'agit toujours d'un smartphone.

L'appareil photo principal, composé de quatre capteurs, serait de 60 MP et pourrait filmer en mode iMAX 6K tandis que la caméra frontale de 20 MP serait équipée de « seulement » deux capteurs. Côté stockage, nous passerions directement à 1,2 To d'espace interne et si cela ne suffit pas, le mobinaute pourra y glisser deux cartes microSD.

Turing Monolith Chaconne
Turing Monolith Chaconne


Cet appareil venu d'un futur plus qu'incertain arbore une forme un peu particulière puisque nous retrouvons, à en juger par les concepts, un clavier coulissant et quatre emplacements de cartes nano SIM. Turing annonce ce smartphone pour 2018.

Mais si vous trépignez d'impatience alors pas de panique puisque dès l'année prochaine, la société promet un autre modèle baptisé le Turing Phone Cadenza. D'après les caractéristiques techniques officielles, il arborera une dalle de 5,8 pouces (1440 x 2560p) et serait propulsé par deux SoC Snapdragon 830 (ou 16 coeurs) avec 12 Go de RAM.

Le Cadenza disposerait des mêmes appareils photo, de la même quantité de stockage et du même nombre de slots SIM que le Monolith Chaconne. Ces deux smartphones seraient équipés de Swordfish OS, un fork de SailFish OS spécialement pensé pour le traitement des algorithmes d'intelligence artificielle.

Turing Monolith Chaconne
Modifié le 07/09/2016 à 18h05
Commentaires