le lundi 22 février 2016

Les algorithmes de Google contre la réforme du droit du travail ?

Pour décrire son service de vidéos YouTube, Google utilise parfois la description d'une des vidéos les plus populaires du moment. Et parfois, cela peut prendre une forme relativement insolite comme aujourd'hui.

Matthieu Longatte, a.k.a Bonjour Tristesse, « sodomise verbalement les politiques qui participent au massacre de l'idéal démocratique. Ceci est l'expression néo-moderne de l'exaspération ambiante. »

Cette description très crue résume grossièrement le contenu de ses vidéos, souvent irrévérencieuses, toujours polémiques. Et c'est pourtant certains de ses propos, très partisans, qui s'affichent en réponse à la requête « YouTube » effectuée sur Google France.

Des propos, clairement opposés à la réforme du droit du travail que prépare le gouvernement, et qui correspondent à la description d'une de ses vidéos, disponible ici. Comment sont-ils venus remplacer la description de Google ?

YouTube

Il ne semble pas y avoir de phénomène de bombing (trop peu de liens entrent vers la page de la vidéo en question), et les méta de la page n'ont pas été modifiés. Bref, tout semble « normal ». Et c'est le cas. Car on doit cette mise en avant à la magie des algorithmes de Google. Lorsqu'une vidéo est particulièrement efficace sur ses chaînes (en l'occurrence ici la chaîne « #PopulairesurYouTubeFrance »), sa description peut servir à remplacer celle de Google pour son service. Et même si le youtubeur a pris soin d'ajuster la longueur de sa description aux préconisations Google (55 caractères), nous n'avons pas affaire ici à du SEO hacking, mais simplement aux résultats du programme de sélection de Google. Qui peuvent se révéler parfaitement partisans, donc.
Modifié le 23/02/2016 à 10h19
Commentaires