Live Japon: bons plans high-tech du Nouvel An

La tradition du Nouvel An au Japon est très différente de celle de France, mais elle revêt surtout deux aspects: elle est familiale et commerciale.
Passons sur le premier aspect pour nous pencher sur le deuxième: en effet, le Nouvel An est pour certains l'occasion de faire des affaires, grâce aux « fukubukuro » (sacs de la bonne fortune) en vente à partir du 1er janvier et au « otoshi dama hako » (les boîtes d'étrennes) qui sont une autre variante de l'emballage commercial de la nouvelle année.

Live Japon 02/01/2016


Ces sortes de pochettes-surprises se trouvent dans de nombreux commerces (vestimentaires notamment) mais aussi dans les hypermarchés de l'électronique où ils rencontrent généralement un très grand succès. Ils sont en nombre limité à un prix extrêmement intéressant.
On achète en ne sachant pas exactement ce qui se trouve dans le sac, c'est la condition.
Par exemple, on sait qu'on achète une tablette Android 8 pouces, mais on ne connaît pas la marque ni les spécifications précises.

Live Japon 02/01/2016


On achète un ensemble avec appareil photo reflex et plusieurs objectifs, mais on là encore, on ne sait pas exactement lequel. En outre, comme la quantité est petite, on n'a guère le temps de réfléchir, si on veut, il faut décider vite.

Live Japon 02/01/2016


Cette année, les Yodobashi Camera, Bic Camera, Labi et autres grandes enseignes spécialisées en électronique, informatique et appareils audiovisuels avaient préparé quelques surprises qui se sont rapidement arrachées. Une visite le 2 janvier avant midi dans un Yodobashi Camera de la banlieue de Tokyo nous l'a prouvé puisqu'il ne restait en gros plus rien de ces « boîtes d'étrennes ».

Live Japon 02/01/2016


Elles étaient classées en diverses catégories, par exemple « wearable camera de rêve » à 225 euros (il s'agissait d'une Gro Pro avec accessoires), ou encore « appareil photo hybride de rêve » (375 euros) ou encore « audio portable de rêve » (un casque high-resolution audio et un ampli portable, à 190 euros), un « ordinateur portable de marque étrangère » (225 euros).

Live Japon 02/01/2016


En général, il s'agit de plusieurs produits regroupés dont le prix total normal serait en gros deux ou trois fois supérieur. Ce sont dans la plupart des cas des modèles de génération précédente ou qui vont prochainement être remplacés. Mais ce sont des produits neufs, de bonne facture et de marque le plus souvent. Rapport qualité/prix, le jeu en vaut généralement la chandelle, à condition qu'on ait besoin de s'équiper et qu'on n'ait pas définitivement arrêté son choix sur un fabricant et un modèle bien précis.

Live Japon 02/01/2016


Pour qui ne veut pas prendre de grand risque, il est possible avec un peu de malice de questionner les vendeurs pour obtenir quelques indices supplémentaires sur la nature exacte des produits compris dans les boîtes. Ou bien d'essayer de voir ce que les clients précédents ont découvert dans leur paquet.

Live Japon 02/01/2016


Une autre possibilité est de rechercher sur internet. S'il y a un vrai bon plan, il ne tarde pas à être divulgué sur la toile et à alimenter Twitter. Il y a même rapidement des sites qui se mettent en place pour compiler les informations tombées sur les divers paquets surprises des différentes enseignes et en lister le contenu précis. C'est la raison pour laquelle les plus malins n'hésitent pas deux heures dans le magasin: ils achètent illico en connaissance de cause en s'étant renseignés auparavant sur la toile.

Live Japon 02/01/2016



Par ailleurs, cette année, Yodobashi Camera proposait des ensembles photo exceptionnels (à découvert cette fois) à des prix assez faramineux en apparence mais qui représentaient en réalité de bonnes affaires au regard de la somme des tarifs habituels du contenu. Ci-dessous un de ces exemples. Le prix est de 1,5 million de yens (11.350 euros) pour cette ensemble pour professionnel ou amateur averti.

Live Japon 02/01/2016


Les Japonais sont des bons clients pour ce genre d'opérations commerciales, qui mêlent tradition et astuces marchandes. Pour résumer, le mot « nouveau » fait vendre (c'est la raison pour laquelle le Beaujolais Nouveau est tant apprécié au Japon). Et le terme « ristourne », ou l'expression « série limitée » ajoutent encore à l'intérêt. Le côté ludique de ne pas savoir exactement ce qu'il y a dans le paquet est aussi une des raisons pour lesquelles les différentes sortes de « fukubukuro » se vendent bien. Il faut dire que ce n'est en général pas une arnaque et que les clients font confiance aux commerces, en acceptant d'être éventuellement parfois peut-être un petit peu déçus, mais c'est le jeu.
Sur ce, excellente année à tous.
Modifié le 02/01/2016 à 16h01
Commentaires