Espace membre :
flechePublicité

Live Japon : les 30 ans d'un objet-culte

Partager cette actu
« Il faut qu'on développe des jeux vidéo ». C'était en novembre 1981. Un certain Hiroshi Yamauchi s'adressait ainsi à l'un de ses subordonnés, Masayuki Uemura, aujourd'hui âgé de 70 ans. M. Yamauchi, qui a désormais 85 ans, était alors le patron d'une entreprise de Kyoto, à l'ouest du Japon. Cette entreprise était spécialisée dans les jeux de cartes divers, notamment le Karuta, avec ses poèmes à reconstituer.

« Je veux une machine qui laisse les rivaux loin derrière pendant trois ans », ajouta le chef. Elle ne tarda pas à arriver, mais en attendant, les enfants nippons jouaient à autre chose…


Manga01 20072013

Les souhaits de M. Yamauchi (patron depuis 1949 de cette société créée à la fin du XIXe siècle) étaient des ordres. Vu sous l'angle positif ce « one man patron » était une locomotive pour sa société. C'est ainsi que commença le développement de la Famicom, la première console de jeux vidéo de l'entreprise que M. Yamauchi dirigea d'une main de fer pendant plus de 50 ans, Nintendo. La Famicon, machine de « terebi gemu » (comme disent les Japonais pour TV game), fut mise en vente le 15 juillet 1983, il y a 30 ans exactement. Et ce fut un succès, avec la bagatelle de 61,9 millions d'exemplaires vendus dans le monde, sous l'appellation NES (Nintendo Entertainment System) à l'étranger.

Image01

Beaucoup au Japon ont en mémoire les couleurs écru et grenat de cette console avec ses petites manettes rectangulaires caractéristiques qui sont souvent reproduites en tant qu'accessoires (porte-clefs, housse de mobile, etc.). La Famicon est un objet emblématique des années 1980, celui que voulaient tous les gamins japonais de l'époque. Ceux qui ont joué avec sont aujourd'hui des quadragénaires qui se replongent volontiers dans les jeux de l'époque remis au goût du jour pour des tablettes, smartphones ou consoles. Mais si vous allez flâner dans quelques boutiques du quartier de l'électronique à Tokyo, Akihabara, vous verrez sans doute quelques exemplaires d'authentiques Famicom et des cartons de cartouches.

Image02

Il faut se souvenir qu'avant même de développer la Famicom, Nintendo jouissait déjà à l'époque d'un très grand succès avec ses petits jeux vidéo de poche, les « Game & Watch », développés par une autre équipe de Nintendo que celle à laquelle M. Yamauchi intima l'ordre de créer la Famicom. L'idée qui surgit dans la tête de M. Uemura fut de proposer dans les foyers des jeux comme ceux qui fonctionnaient très bien dans des salles dédiées, tel Donkey Kong, expliqua l'intéressé dans un entretien accordé il y a quelques jours au quotidien nippon Mainichi. Le développement s'est effectué avec l'entreprise Ricoh qui possédait à l'époque une usine ultra-moderne de semi-conducteurs. Aujourd'hui, on a oublié les nombreux « bugs » des débuts. On ne se souvient que des bonnes anecdotes.

Image03

Sur Twitter, les contributions sur la Famicom se sont multipliées ces derniers jours. « Quand les Famicom sont arrivées dans les foyers, tout le monde était heureux. Toute la maisonnée était alors assise pour jouer devant la télé. Et ça braillait ! », se souvent un certain Higurashi, qui regrette qu'aujourd'hui « les clients ne soient plus satisfaits des produits de Nintendo ». C'est, selon lui, pour cette raison que l'entreprise est ancrée dans le rouge.

Image04

Des chaînes de télévision ont consacré ces derniers jours des programmes spéciaux aux 30 ans de la Famicom, un fait rare dont bénéficient peu de produits. En cela, elle peut être comparée au Walkman de Sony, sorti en 1979.

Image06

Plus surprenant encore : le 15 juillet précisément, un individu a mis en vente d'un seul coup sur le site japonais d'enchères Yahoo ! Auction pas moins de 1 000 Famicom, selon le magazine R25. « Cette console est l'origine même de la culture du jeu vidéo familial. C'est un trésor du Japon. Je les mets en vente parce que je ne veux pas qu'elles soient oubliées et perdues ».Il semblerait que le vendeur en question soit un gérant de boutique de jeux anciens et d'occasion. C'est aussi grâce à la Famicom que lui et sa boutique ont vécu. Parmi les modèles mis en vente, 480 étaient parfaits, 420 en bon état et 100 un peu brunies. En réalité, pour en offrir 1 000 complètes, le gars en aurait démonter 2 400 afin de récupérer des pièces et composants.

Image07

Mais attention, ce vendeur incroyable voulait que tout soit acheté en un lot mis à prix 7,5 millions de yens (57 000 euros), une somme qui n'est pas à la portée du premier fan venu. A l'époque, une Famicom n'était pas donnée. Elle valait 14 800 yens (quelque 115 euros actuels). Le vendeur promet que les 1 000 exemplaires sont fonctionnels et en plus il les garantit 3 mois. L'acheteur, lui, les recevra pas lots de 30 chaque jour jusqu'à ce que le compte y soit. Par ailleurs, on trouve aussi sur Yahoo ! Auction des cargaisons de cartouches de jeux pour lesdites Famicom, notamment un ensemble de 550 pour 13 500 yens (105 euros).

Image08

Pour célébrer les 30 ans de la Famicom, le groupe Sharp, qui a cofabriqué ces consoles avec Nintendo, a aussi mis en ligne une variété de photos qui réjouissent les aficionados et dont la plus étonnante est sans doute celle d'un téléviseur Sharp avec Famicom intégrée.

Image10

De son côté, Nintendo a fêté l'événement avec des offres spéciales de jeux plus ou moins cultes issus de la Famicom et jouables la gamme Wii.

Image11

En trente ans séparant ces deux consoles, Famicom et Wii, l'idée n'a pas changé : faire jouer les familles. Mais à l'ère du jeu individuel sur smartphone et de la communication distante, rassembler la maisonnée devant la TV est une autre affaire. A l'instar de son aîné et mentor Yamauchi, l'actuel patron de Nintendo, Satoru Iwata, qui a reçu le flambeau en 2002, saura-t-il trouver l'idée qui permettra au groupe de se tirer de la mauvaise passe qu'il traverse depuis deux ans ?

Image12

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels

Vista Inspirat Pack
Donner un look Windows Vista à votre XP
Windows Embedded Style
Redécouvrez le thème Windows Embedded sous Windows XP !
XP Royale Black Thème
Redécouvrez le thème Royale en noir sous Windows XP !
BricoPack Crystal Clear
Le nouveau thème des auteurs de Vista Inspirat
Zune Desktop Theme
Thème officiel à l'effigie du baladeur Zune
LeopardXP
Transformez Windows XP en Mac OS X Leopard

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité