Netflix : hors ligne ne veut pas dire à volonté

Si vous avez pris l'habitude de télécharger films et séries proposés sur Netflix afin de pouvoir les regarder hors-ligne plus tard, sachez qu'il existe des limites, que Netflix se garde de mettre en avant. Clubic vous explique tout !

Compliqué, par exemple, de télécharger plus d'une fois le même programme.

Lutte contre le piratage


Les usagers le réclamaient, Netflix leur avait donné satisfaction à la fin de l'année dernière : pouvoir télécharger films, séries ou spectacles sur son ordinateur, mobile ou tablette, afin de pouvoir les regarder hors-ligne. Pour couper court aux risques de piratage contre lequel la plateforme entend lutter en bridant les smartphones rootés, il existe, de fait, des limites au visionnage offline.


A l'usage, certains clients de Netflix ont ainsi découvert qu'il n'était pas possible de télécharger à volonté un même contenu. Cas typique : vous rapatriez sur votre appareil le dernier épisode de votre série préférée. Vous commencez le visionnage, mais l'interrompez avant la fin. Si vous n'y revenez pas dans un délai de 48 heures, il vous faudra le télécharger à nouveau, Netflix l'ayant supprimé pour vous de la mémoire de votre appareil.

Netflix recommended logo


Bride sur les "renouvellements"


C'est sur le « renouvellement », comme l'appelle Netflix, que la plateforme a installé une bride : ce fichier que vous n'auriez pas visionné dans son intégralité sous 48 heures, vous ne pourrez le re-télécharger qu'une seule et unique fois supplémentaire, dans un délai d'un an après le premier chargement. Netflix vous le fait savoir par un message d'avertissement.

Cette limite fait partie des termes du contrat que vous n'avez sans doute pas lu au moment de votre inscription. Il faut dire que c'est de mauvaise grâce que Netflix s'est plié à la demande de ses clients de pouvoir télécharger des contenus pour les visionner hors-ligne. L'offre est d'ailleurs plutôt restreinte. Netflix n'a, au final, fait que réagir à la concurrence croissante d'Amazon, qui a fondé son offre dès 2015 sur la promesse de contenus rapatriables sur son appareil et visionnables sans Wi-Fi ni 4G.

Modifié le 19/06/2017 à 15h43
Commentaires