L’excès d’écran nuirait au développement du langage des petits

Une étude présentée début mai à San Francisco apporte de l'eau au moulin des parents inquiets des conséquences de l'omniprésence des écrans dans l'environnement des 6-24 mois.

Combien de temps nos enfants peuvent-ils passer devant les écrans sans que cela nuise à leur développement ?

Une limite estimée à 28 minutes par jour


De nombreux parents considèrent que tablettes et smartphones constituent des outils éducatifs bien commodes pour les enfants. L'Appstore et Google Play ne regorgent-ils pas d'applications spécifiquement dédiées aux plus jeunes ? Mais les études se multiplient pour mettre en garde les parents sur les risques liés à l'exposition des petits aux écrans mobiles.

Début mai à San Francisco, la pédiatre Catherine Birken de l'Hôpital des enfants malades de Toronto (Canada) présentait ses conclusions devant le congrès annuel de la profession. De 2011 à 2015, elle a suivi une cohorte de 900 bébés âgés de 6 à 24 mois. 20 % des enfants utilisaient quotidiennement les écrans mobiles de leurs parents, à raison de 28 minutes en moyenne par jour. Le Dr Bisken a ainsi découvert que ceux qui dépassaient cette limite quotidienne présentaient des signes de retard dans le développement du langage (formation des sons et des mots, construction des premières phrases). Pour chaque demie heure supplémentaire passée chaque jour devant les tablettes et smartphones, le risque de retard du langage augmente de 49 %. En revanche, les autres formes de communication (gestes, regards, émotions) ne semblent pas affectées.

La balance connectée adaptée aux enfants


Pas de preuve définitive


Le Dr Birken nuance toutefois ses conclusions : elles n'apportent aucune preuve définitive du caractère potentiellement irréversible des dégâts causés par les écrans sur les tout-petits. Les retards constatés ont parfois été comblés très rapidement, dès l'entrée des enfants à l'école. Mais selon les pédiatres ces retards peuvent avoir un impact sur la scolarité future des enfants.

Faut-il éloigner les petits des écrans ? On peut toutefois rappeler qu'il vaut toujours mieux rester avec son enfant devant l'écran que de le laisser seul. Et puis, s'approprier la règle inventée par le pédiatre français Serge Tisseron baptisée « 3-6-9-12 » : pas de télé avant 3 ans, pas de console avant 6 ans, pas d'internet avant 9 ans, et le net accompagné jusqu'à 12 ans.



Modifié le 12/05/2017 à 10h22
Commentaires