Ne dites plus "quantified self" mais "automesure connectée"

Alors que la langue des technologies reste largement dominée par le monde anglo-saxon, deux nouveaux termes, traduits et définis en français, ont été publiés au Journal Officiel.

Deux nouveaux mots traduits de l'anglais font leur entrée au Journal Officiel


Dans le week-end du 4-5 mars 2017, les termes anglo-américains « text neck » et "quantified self", définis et traduits par la Commission générale de terminologie et de néologie, ont été publiés au Journal Officiel. Ainsi, le « text neck », un mal qui frappe les accros du petit écran, a été traduit par l'expression « torticolis du mobile », et défini comme une « douleur cervicale pouvant irradier dans les épaules et les membres supérieurs (...) due à l'utilisation intensive d'un petit écran tel celui d'un téléphone mobile ou d'une tablette ».

Auto mesure Quantified Self

Le « quantified self », traduit par « automesure connectée » est présenté comme une pratique permettant à une personne de « mesurer elle-même à l'aide d'objets connectés des variables physiologiques la concernant, relatives notamment à sa nutrition, à ses activités physiques ou à son sommeil ». Ces objets peuvent être une montre, un podomètre ou un téléphone mobile.


Objectif : franciser au maximum le vocabulaire de la technologie


La Commission générale de terminologie et de néologie, qui fait partie d'un dispositif instauré par le décret du 3 juillet 1996, vise à créer des termes et expressions, pour combler les lacunes du vocabulaire français. Elle a pour mission de désigner dans la langue de Molière des concepts qui apparaissent sous des appellations étrangères, le plus souvent en anglo-américain, notamment dans les domaines technique, économique et scientifique.

Une fois que les termes traduits et définis par la Commission sont publiés au Journal Officiel, ils deviennent d'usage obligatoire dans les administrations et les établissements de l'Etat.


Modifié le 09/03/2017 à 14h17
Commentaires