Neuf ou reconditionné : quel choix pour quels usages ?

Le succès rencontré par les produits high-tech reconditionnés n'est pas près de se démentir, si l'on en croit les chiffres-clés du secteur ; parallèlement, les constructeurs ne ralentissent pas le rythme des sorties de nouveautés, si bien que le neuf et la seconde main se retrouvent quasiment au coude à coude dans certains secteurs, comme la téléphonie. Quels sont les points forts de chacune des deux solutions, et comment orienter votre choix ?

Les prix : deux mondes à part !


Côté neuf
Avec la disparition progressive des forfaits téléphoniques incluant le prix du mobile, et l'avènement des offres sans engagement à prix cassés n'offrant pas de smartphones, les consommateurs se sont rués sur les téléphones neufs.

Des appareils de plus en plus haut de gamme, affichant des prix élevés, et de nouvelles versions apparaissant quelques mois seulement après la précédente : difficile de suivre, économiquement parlant !

Si la téléphonie reste une exception puisque sa croissance, au niveau mondial, ne cesse d'augmenter, c'est tout le secteur high-tech qui a suivi cette courbe : des produits toujours plus perfectionnés et coûteux.

Certes, l'accès aux contenus (internet, TV...) est désormais plus abordable, mais cela ne suffit pas à compenser le surcoût de l'équipement.

Au final : des résultats globalement mitigés en 2016 sur les ventes de matériel informatique, multimédia ou encore photo.

Côté reconditionné
Le rapport qualité-prix, c'est LE point fort du produit reconditionné. Un appareil remis à neuf, contrôlé et vérifié, compatible avec les offres actuelles en matière de contenu et de fonctionnalités, pour -20% à -70% du prix du neuf : difficile d'y résister...

Bien sûr, les équipements high-tech reconditionnés affichent une certaine ancienneté : une, deux, trois générations précédant le modèle du moment. Dans certains cas, cela signifie simplement que l'appareil est sorti il y a quelques mois seulement !

Le prix du produit reconditionné dépend de son antériorité sur le marché, mais aussi de son état. En effet, un équipement issu du reconditionnement peut avoir subi des réparations parfois importantes et des remplacements de pièces ; il peut aussi porter les marques de son utilisation passée, sous forme de rayures ou de traces d'impact.

Les accessoires fournis (chargeur, connectique, etc.) avec l'appareil ne sont pas toujours d'origine. Bref, ce n'est pas un produit totalement neuf et cela peut faire toute la différence.

samsung galaxy s8


Le choix et l'innovation


Côté neuf
Déclinaisons d'un même modèle, éditions événementielles ou limitées, innovations technologiques annoncées à grand renfort de conférences et de keynotes, envoi des nouveautés aux happy fews dans le cadre d'opérations de lancement... Dans le domaine du high-tech, l'apparition d'une nouvelle génération de matériel passe rarement inaperçue.

L’innovation, c'est souvent l'argument utilisé par les géants du secteur pour justifier leur omniprésence médiatique et leurs tarifs élevés. Le neuf reste incontournable pour obtenir les produits les plus performants du moment, même si « l'accident industriel » est toujours possible et peut, en termes d'image et de confiance du consommateur, se révéler désastreux (Samsung et son Galaxy Note 7).



Attendues chaque année par les plus technophiles, les « sorties » fédèrent les acheteurs fidèles à une marque, à la recherche de performance ou encore désireux d'être toujours à la pointe de la tendance.

Côté reconditionné
L'étendue de l'offre est très loin d'être limitée puisqu'elle suit, finalement, celle du neuf ! Avec simplement quelques « trains de retard »... En reconditionné, vous ne trouverez pas le modèle en cours du produit recherché, mais ses prédécesseurs.

Lesquels sont totalement compatibles avec les usages du moment ! Dans certains secteurs comme la téléphonie, le rythme des lancements est soutenu ; vous n'attendrez pas plus d'un an pour voir apparaître les derniers modèles sur le marché du reconditionné.

Concernant le matériel informatique, tout dépend de votre usage : des professionnels du graphisme, par exemple, auront véritablement besoin de machines puissantes, avec des capacités étendues, afin de répondre à des besoins toujours plus importants.

Pour ces derniers, mieux vaut s'équiper en neuf afin d'être au top de la performance. Mais pour une utilisation quotidienne basique, choisir des produits reconditionnés reste une option intéressante, notamment pour les entrepreneurs qui se lancent, ou les budgets serrés comme les étudiants et les jeunes actifs.

smartphone forfait


Une consommation durable


Côté neuf
L'industrie du produit électronique reste génératrice de pollution : tout d'abord à la fabrication, avec le recours au pétrole pour les plastiques, l'énergie consommée par les usines, l'utilisation de métaux et de minerais dont l'extraction n'est pas sans dommages pour l'environnement.

Il faut compter ensuite leur participation active à l'émission de gaz à effet de serre (GES) : l'équipement toujours plus important des foyers en appareils et écrans divers, la consommation électrique engendrée ainsi que l'énergie mise en œuvre lors de leur fabrication et de leur transport font grimper notre empreinte carbone ! En 2013, les émissions de GES liées aux produits informatiques ont augmenté de 40% par personne en France.

Enfin, le problème de l'obsolescence rapide du matériel produit un volume toujours plus important de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE).

Obsolescence programmée

L'obligation faite aux vendeurs de récupérer les appareils et de les livrer à une filière de recyclage ne change rien au problème : un trafic international de DEEE existe, et concerne une partie des biens hors d'usage pourtant confiés aux organismes agréés.

Acheminés vers des pays comme la Chine ou l'Inde, ils sont dépouillés de leurs parties valorisables (souvent des métaux précieux) dans des conditions sanitaires déplorables, puis incinérés, dégageant des émanations toxiques et néfastes pour la couche d'ozone.

Bref, la profusion et la surconsommation de produits high-tech et électroménagers sont une véritable plaie pour la planète.

Côté reconditionné
Si le consommateur est avant tout attiré par le prix des produits reconditionnés, de plus en plus de personnes se disent également concernées par l'impact écologique de leur usage des produits high-tech. Le concept d'obsolescence programmée est aujourd'hui massivement rejeté.

Le marché du reconditionnement permet d'allonger le cycle de vie d'un appareil électronique qui aurait, sans cela, fini au fond d'un tiroir ou bien dans le circuit du recyclage avec ce qu'il comporte de failles.

Depuis quelques années, par ailleurs, l'innovation technologique au niveau des appareils high-tech marque le pas : les grandes nouveautés se situent aujourd'hui davantage du côté du design que des fonctionnalités.

Du coup, les tablettes tactiles, smartphones ou écrans TV lancés au cours des 2 ou 3 dernières années ne sont absolument pas obsolètes aujourd'hui et permettent une utilisation tout aussi performante et confortable que les derniers modèles !

Acheter un produit reconditionné à neuf, c'est profiter d'un équipement qui a encore une longue période d'utilisation devant lui, grâce à son passage par un contrôle technique poussé et d'éventuelles réparations et améliorations.

L'engouement pour ce marché où se côtoient des objets quasi neufs et d'autres plus usés est aussi le signe que le consommateur a changé d'état d'esprit : posséder le dernier équipement en date n'est plus un marqueur social important.

Le début d'une prise de conscience !

Obsolescence programée


Les services


Côté neuf
La garantie de votre produit neuf peut-elle être considérée comme un service ? La loi Hamon, entrée en vigueur en 2014, prévoit une garantie dite « garantie légale de conformité », valable deux ans, gratuite et qui concerne tous les équipements high-tech.

Peu connue, elle est pourtant obligatoire et vous protège en cas de panne de votre appareil, ou encore de vice caché (c'est-à-dire de défaut de conception indétectable au moment de la vente).

Mais à part ces dispositions légales, on connaît mieux la garantie dite commerciale, proposée par le constructeur et/ou le vendeur. Celle-ci est optionnelle et, la plupart du temps, gratuite.

C'est elle qui fixe les modalités en cas de panne ou autre problème : remplacement de l'appareil, remboursement, prise en charge par un SAV, prêt d'un équipement durant les réparations, etc.

Puis viennent les extensions de garantie : payantes, elles vous permettent d'allonger la durée des modalités de la garantie commerciale tout en proposant d'autres services. Attention toutefois à bien vérifier qu'elles vous réservent de véritables avantages !

Parmi les autres services accompagnant l'achat d'un produit neuf, on peut noter : la présence de boutiques physiques, l'existence de programmes de fidélité, l'accès à des offres exclusives de type préventes ou ventes privées, le recours facilité et souvent gratuit à un service d'assistance et de dépannage...

Côté reconditionné
Vous l'ignoriez peut-être, mais la garantie légale de conformité concerne aussi les produits de seconde main ! Pour eux, elle s'étend sur 6 mois.

La garantie commerciale assurée par le revendeur ou le constructeur s'il contrôle sa propre filière de reconditionnement, vient en complément et s'étend de 6 mois en moyenne à 1 an. Enfin, des extensions de garantie sont aussi possibles, avec des systèmes « satisfait ou remboursé ».

reconditionneur smartphone reconditionné


Les reconditionneurs proposent de plus en plus de services aux consommateurs : SAV et prise en charge du matériel en cas de panne, remplacement de l'appareil renvoyé en atelier, remplacement définitif en cas de gros pépin, reprise contre paiement de vos anciens équipements...

Neuf et reconditionné ne répondent pas aux mêmes usages ; si les premiers gardent le monopole de l'innovation et de la nouveauté et conservent auprès du grand public une image claire, les seconds s'adressent davantage à une population consciente de l'impact de ses choix sur l'économie générale et sur l'environnement.

Les produits reconditionnés souffrent encore d'un manque de visibilité, mais cela ne saurait durer : les constructeurs proposent désormais leurs propres produits reconditionnés et les revendeurs de high-tech généralistes type Amazon, accordent une part de plus en plus importante à cette famille d'équipements.

Les spécialistes du secteur, apparus il y a 3 ans tout au plus, sont aujourd'hui en pleine croissance.

La balle est dans votre camp !


Sur le même sujet :
Modifié le 23/06/2017 à 10h11
Commentaires