le mercredi 17 mai 2017

On a testé la Station météo personnelle Netatmo !

Les objets connectés commencent lentement et sûrement à coloniser nos foyers. Après les thermostats d'ambiance et les caméras de surveillance, une nouvelle vague d'objets, pas forcément indispensables de prime abord, arrive.

C'est le cas de la station météo personnelle de Netatmo. Elle ne connaît pas vraiment de concurrent pour l'instant, en tout cas, pas d'un grand nom du secteur. Ni Nest, ni Withings n'ont de station météo à proposer aux adeptes des objets connectés. Les autres stations météo capables de transmettre leurs données via Internet sont plutôt des modèles réservés aux passionnés ou aux professionnels, aux interfaces web ou applicatives, quand il en existe une pour mobile, austères.

 Ce que fait la station météo personnelle Netatmo


C'est tout le contraire pour la station météo personnelle de Netatmo. Elle a vraiment été conçue et pensée pour être installée et utilisée par le grand public.

Station météo netatmo


La station de base se compose d'un boîtier au design élégant et épuré, en l'occurrence, un cylindre en aluminium anodisé, qui se place à l'intérieur de la maison. Relié au secteur via son port USB (un long câble micro-USB et le chargeur sont fournis), c'est ce périphérique qui communique avec le Wi-Fi de la maison, mais mesure également la qualité de l'air intérieur (le pourcentage de CO2), la température, le degré d'humidité et, chose inédite, le niveau sonore !

A ce boîtier, dans la configuration de base de la station météo, s'ajoute un capteur extérieur au même design, plus petit mais alimenté par piles (avec une promesse d'un an d'autonomie). Ce boîtier se place donc à l'extérieur de la maison ou de l'appartement, mais à l'abri des intempéries... et des rayons directs du soleil !

Ce boîtier mesure quant à lui la température et le degré d'hygrométrie extérieurs. En consultant l'application Netatmo qui communique avec la station et en recueille les données, on pourrait penser que le capteur extérieur dispose également d'un capteur d'ozone. Mais ce sont en fait des données récupérées auprès d'un partenaire de Netatmo, Citeair, qui sont affichées dans l'application.


Installation et configuration de la station météo personnelle Netatmo


Quand on teste des objets connectés, on est parfois affolé par la complexité de l'installation et de la configuration. C'est le cas par exemple de certaines prises connectées, qui exigent que l'on relance le processus de connexion au réseau Wi-Fi de la maison à plusieurs reprises.

Dans le cas de la station météo personnelle Netatmo, c'est tout le contraire. L'installation est simplisme. Il suffit de télécharger l'application Netatmo sur l'Apple Store ou Google Play (une version pour Windows Mobile est également disponible), de choisir l'ajout d'une station (ce qui se fait par défaut lors de la première utilisation), et le tour est joué. L'application demande à ce qu l'on appuie quelques secondes sur la station, afin de la faire passer en mode d'appairage Bluetooth, le périphérique apparaît alors (lentement, il faut être un peu patient) dans une fenêtre, par dessus l'application, on sélectionne la station, et le partage des informations de connexion (sur iOS en tout cas) se fait automatiquement. Pour ajouter le module externe, il suffit de l'approcher de la station de base, d'insérer les piles et la reconnaissance est immédiate.

Une fois la station de base et son capteur extérieurs reliés au Wi-Fi, il ne reste plus qu'à les installer intelligemment. Fuyez un meuble trop près d'un radiateur, ou exposé au soleil ! De même, fuyez un périphérique comme une télévision ou même une simple box Internet qui, placés non loin, fausseraient la mesure de température. Pour le capteur extérieur, sachant qu'un dispositif d'arrimage est fourni avec, protégez-le de la pluie et du soleil. Le fabricant déconseille de le poser sur un rebord de fenêtre, de peur qu'il ne tombe.

Et après ? Vous voilà en mesure de connaître la météo précise en temps réel à votre fenêtre. L'application affiche également bien évidemment des prévisions sur plusieurs jours, récupérées auprès d'une agence partenaire. L'intérêt d'une telle station reste limité, sauf à être passionné de météo, dans une résidence principale, puisque de simple thermomètres et hygromètres intérieurs et extérieurs donneraient quasiment les mêmes informations.

Station météo netatmo


 Une station météo connectée, idéal pour une résidence secondaire


En revanche, la mesure de la pollution intérieure, et même, du niveau sonore, sont des vrais plus. Mais vous pouvez surtout faire évoluer votre station, en lui associant un anémomètre et un pluviomètre, vendus séparément.

De tels périphériques trouvent tout leur sens dans une résidence secondaire, tout comme d'ailleurs la connectivité Internet ! La station météo personnelle de Netatmo, installée dans une maison de campagne, de bord de mer, un chalet à la montagne, permet alors à son propriétaire de surveiller à distance la météo, et en particulier, les évènements climatiques extrêmes, et leurs conséquences. Une tempête vient à passer, la station indique des rafales à 170 km/h ? Il va falloir aller vérifier que le toit ou les arbres environnants n'ont pas souffert. Mesure-t-elle de fortes gelées ? Il faut peut être mandater un voisin pour voir si les canalisations ne sont pas en danger. Quant au pluviomètre, il permet de savoir si l'on ne risque pas de se retrouver nez à nez avec une inondation lors de la prochaine visite...



La station météo personnelle Netatmo est proposée à 149 euros dans sa version de base. Le capteur intérieur seul (en fait, la station de base) est proposé séparément pour 99 euros, et est baptisé Healthy Home Coach. L'anémomètre est proposé à moins de 100 euros, et le pluviomètre, moins de 60 euros.
Modifié le 18/05/2017 à 08h56
Commentaires