Espace membre :
flechePublicité

33 messages
Filtrer ok
Géant mais les conséquences d'un potentiel détournement aussi.
 
 
pseudoremi a écrit:
Je ne sais pas si c'est la même équipe qui a réussit à rajeunir des cellules centenaires ?

Non, le rajeunissement c'était une équipe de français.
 
 
MHC a écrit:

A partir du moment où les chercheur maîtrisent le génome, ils peuvent jouer au créateur... et ils peuvent inventer de toute pièce les formes de vie qu'ils veulent (plantes, animaux...)

Non, on ne créé pas "des formes de vie".
Comme l'a dit quelqu'un plus haut, on n'est pas capable de créer à partir de rien. A titre d'exemple, il y 1 an le labo de Craig Venter a réussi la prouesse d'insérer un génome (entier) totalement artificiel (créé sur ordi) au sein d'une bactérie (en ayant préalablement retiré le génome d'origine). Au final cette "bactérie synthétique" (Mycoplasma mycoides JCVI-syn1.0) est capable de se diviser (donc viable). C'était la première fois qu'un organisme vivant... n'avait pas d'ancêtre commun !

Nous sommes très très loin des films de SF. Les médias, ne connaissant rien au domaine, font des amalgames/erreurs de sens. Même à l'échelle de la paillasse on est loin de "Gattaca"... alors à l'échelle industrielle...
 
 
Tout OS a ses bugs !



Un windows qui vous commanderez, attention au BSOD
 
 
"Un windows qui vous commanderez"
il faudrait une brouette de cellules modificatrices à domtecum pour régler ses problèmes de conjugaison
 
 
@zdravo
''Nous sommes très très loin des films de SF. Les médias, ne connaissant rien au domaine, font des amalgames/erreurs de sens. Même à l'échelle de la paillasse on est loin de "Gattaca"... alors à l'échelle industrielle...''

Il est certain que si on place une SF sur une grille d'évaluation scientifique, elle va échouer les tests car son but est différent. Mais le fait de penser que ces hypothèses pourraient être possibles, fait naitre cette possibilité dans notre esprit.

Même si leurs visions ont des invraisemblances pour le raisonnement et les connaissances actuelles, leur atmosphère est fondée sur une intuition pas vraiment vérifiable par la science mais souvent confirmée quand elles se réalisent.

Frankenstein comme tel c'est fantaisiste mais penser au principe de recréer la vie a fait naitre cette possibilité.

Comment ne pas être envahie par au moins un soupçon de crainte si ce n'est pas plus devant de tels avancées scientifiques? C'est essentiellement ce que les films de SF expriment mais laissent aussi la porte ouverte à d'autres possibilités quand on sait que les progrès se développent de plus en plus rapidement.
Edité le 12/11/2011 à 04:04
 
 
zdravo a écrit:
MHC a écrit:

A partir du moment où les chercheur maîtrisent le génome, ils peuvent jouer au créateur... et ils peuvent inventer de toute pièce les formes de vie qu'ils veulent (plantes, animaux...)

Non, on ne créé pas "des formes de vie".
Comme l'a dit quelqu'un plus haut, on n'est pas capable de créer à partir de rien. A titre d'exemple, il y 1 an le labo de Craig Venter a réussi la prouesse d'insérer un génome (entier) totalement artificiel (créé sur ordi) au sein d'une bactérie (en ayant préalablement retiré le génome d'origine). Au final cette "bactérie synthétique" (Mycoplasma mycoides JCVI-syn1.0) est capable de se diviser (donc viable). C'était la première fois qu'un organisme vivant... n'avait pas d'ancêtre commun !

Nous sommes très très loin des films de SF. Les médias, ne connaissant rien au domaine, font des amalgames/erreurs de sens. Même à l'échelle de la paillasse on est loin de "Gattaca"... alors à l'échelle industrielle...

Cette fois, l'objectif semble être de créer une machine biologique sans aucun équivalent dans la nature, donc à priori ça va plus loin.
C'est fascinant mais aussi très inquiétant, d'autant plus que la technologie finira par se divulguer, comme celle de la bombe A.
 
 
MHC a écrit:
Et dire que cela fait des année sur je martèle que bientôt on parlera de robotique organique et que le génome et l'adn ne sont que des informations stockées dans des cellules organiques...

A partir du moment où les chercheur maîtrisent le génome, ils peuvent jouer au créateur... et ils peuvent inventer de toute pièce les formes de vie qu'ils veulent (plantes, animaux...)
Faux, l'ADN est le support de l'information.
De plus les chercheurs ne maitrisent pas le génome. Pour faire une comparaison que Clubic pourrait comprendre, je te file les caractères constituant le code Windows, mais sans que tu saches l'interpréter. D'après ça va te permettre quoi ?
Ben voilà à peu près où on en est au niveau du génome. Nous pouvons avoir l'enchainement des bases le composant ce n'est pas très dur. L'interpréter c'est déjà plus difficile.
Quand à créer une plante... Malgré les effets de manche de l'institut Venter cet été on est encore loin de créer une "simple" bactérie complètement synthétique alors un organisme pluricellulaire avec tous les contrôles nécessaires... Non ça ne se fera pas en 6 jours. De plus, pourquoi inventer quelque chose de nouveau alors qu'il est plus simple à tout niveau de modifier simplement un peu ce qui existe ?

angehell a écrit:
Tiens Tiens je crois bien que c'est une nouvelle arme bactériologique qui pourrait utiliser par l’armée afin de contaminer une zone géographique et par la suite l'on programme l'activation de la bactérie pour tuer une cible désigner. Exemple on contamine le palais présidentielle de la Syrie en suite on active le virus pour le président Bachar al-Assad et ces acolytes.
Euh et pour tuer ta cible désignée, tu files une photo à ta bactérie ? (J'imagine le briefing tiens, au moins ça c'est drôle.) Donc il te faudrait l'ADN de ta victime. Donc l'approcher suffisamment près pour récolter son ADN, ensuite retourner dans un labo pour créer une bactérie, la relâcher dans la nature (ah au cas où on te l'a pas dit une bactérie ou un virus vu que tu mélanges les deux, ça mute assez souvent ce qui complique la tâche) pour qu'elle aille tuer ton gars... Sachant que toute personne ayant un ADN proche (même dans ce rêve, la bactérie va pas analyser tout l'ADN, seulement une partie, et l'ADN humain est relativement peu différent d'un individu à l'autre) pourra aussi être tuer. Ah et qu'une bactérie n'est pas un tueur bien élevé, le taux de mortalité n'est jamais de 100%... Mouais moi j'économise des sous et du temps, le mec que j'ai envoyé récupérer de l'ADN, je lui file une arme ou un poison.
 
 
Quel ramassi de belles conn..ies

seinax a écrit:
Juste pour info de nombreux médicament sont produis par des bactérie modifiée génétiquement ... il y a même un élevage de chèvre qui produit du fil d'araignée grâce à son lait.

Et ça fait des années que l'insuline pour diabétiques est produite par des lapins. Les OGMs (c'est le cas de toutes ces "usines" à molécules) de ce type, ça fait en effet un moment qu'on sait les faire.

Alors le comportement n'est pas vraiment modifié mais on en est pas loin vu que l'on modifie la substance secrétée. quoique je me demande si le comportement n'est pas changé aussi vu qu'on oblige des bactéries a secréter une substance alors qu'elle ne secrète surement pas pour le plaisir ... enfin je pense vu que je ne suis pas chercheur en micro-biologie ...

Sur le principe, on ajoute un gène codant pour la molécule qui nous intéresse avec en gros un déclencheur réglé sur "tout le temps". La production est donc totalement sans incidence sur le reste de leur métabolisme et leur comportement, ou alors autant que sur un infirmier Sontaran par rapport à ses congénères (donc pas du tout).

Par contre elle pourrait avoir la même fonction que les nano-machine que l'on imagine dans le futur. Si on peu programmer une bactérie pour qu'elle attaque une autre, un virus ou une cellule cancéreuse ce serrait pas mal

C'est le même principe, techniquement on sait le faire (faire coder pour l'antigène spécifique), mais on ne sait pas identifier la cible.


Rambo'z a Clown a écrit:
Et tout comme avec les ordinateurs on verra certainement apparaitre virus, vers et autres joyeusetés nuisibles plus que difficiles à contrôler...
Mise à part l'approximation technique, dès qu'on touche au vivant (qui est par nature dynamique), on peut considérer qu'on ne contrôle rien.


davidO0 a écrit:
Si on peu programmer une bactérie pour qu'elle attaque une autre, un virus ou une cellule cancéreuse ce serrait pas mal

Pour info, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont réussi à reprogrammer des globules blancs pour qu'ils agressent des cellules cancéreuses de patients atteint de leucémie lymphoïde chronique (forme la plus répandue des cancers du sang). Les essais sur humains on déjà eu lieu, et pour 2 patient sur 3, tous les signes de la maladie ont disparu Plus d'un an après, ils sont toujours en rémission totale !
Donc oui, un cancer soigné par rerogrammation génétique.
Oulà attention... "Cancer" est un mot assez général (mais avec un fort facteur d'impacte, donc ça fait bien de l'utiliser). Néanmoins, il s'agit d'une utilisation classique des connaissances actuelles, les lymphocytes concernés sont spécifiques de la maladie ciblée (c'est sur ce point que leurs travaux sont importants).


Atok a écrit:
Il ne faut pas oublier que les cellules actuelles ne fonctionnent pas uniquement grâce au code contenu dans leur génome mais également grâce à toute la machinerie épigénétique.

Oui enfin, l'évolution du génome sur plusieurs générations, je pense qu'ils s'en foutent dans l'annonce (je ne veux même pas parler d'article, il y en a un ? ). Là ils semblent bien avoir l'ambition de contrôler l'évolution de l'"organisme".
 
 
zdravo a écrit:
Comme l'a dit quelqu'un plus haut, on n'est pas capable de créer à partir de rien. A titre d'exemple, il y 1 an le labo de Craig Venter a réussi la prouesse d'insérer un génome (entier) totalement artificiel (créé sur ordi) au sein d'une bactérie (en ayant préalablement retiré le génome d'origine). Au final cette "bactérie synthétique" (Mycoplasma mycoides JCVI-syn1.0) est capable de se diviser (donc viable). C'était la première fois qu'un organisme vivant... n'avait pas d'ancêtre commun !

Ouiii, je l'avais vu ce délire. Bon, pour moi Craig Venter est un sacré filou mais je pense qu'on lui doit les coups de fouets que s'est donnée la recherche. Je n'ai pas lu son article de l'an dernier (plus d'accès aux revues scientifiques ), mais je me demande à quelle point c'est considéré comme "viable" (faire réaliser les mécanismes de ménage démontre qu'ils ont réussi à les isoler, mais jusqu'à quel point ?).


pseudoremi a écrit:
Il est certain que si on place une SF sur une grille d'évaluation scientifique, elle va échouer les tests car son but est différent. Mais le fait de penser que ces hypothèses pourraient être possibles, fait naitre cette possibilité dans notre esprit.

Même si leurs visions ont des invraisemblances pour le raisonnement et les connaissances actuelles, leur atmosphère est fondée sur une intuition pas vraiment vérifiable par la science mais souvent confirmée quand elles se réalisent.

Frankenstein comme tel c'est fantaisiste mais penser au principe de recréer la vie a fait naitre cette possibilité.

Je ne suis pas vraiment d'accord avec la notion d'intuition dans la SF (pas toute). Beaucoup sont des anticipations ou des récits basés sur une critique de la société contemporaine sous couvert de quelque chose de plus léger. Les limites sont l'imagination par rapport au contemporain de l'auteur (un exemple très léger : Peter Parker est piqué par une araignée radioactive dans le Comics, par une araignée transgénique dans l'adaptation cinématographique récente. La crainte est la même, la cause précisée en fonction des connaissances).


gima56 a écrit:
Ben voilà à peu près où on en est au niveau du génome. Nous pouvons avoir l'enchainement des bases le composant ce n'est pas très dur. L'interpréter c'est déjà plus difficile.

Heu... Ça, c'était vrai il y a 10-15 ans (et à cette époque j'ai fait des boulots d'annotateur, notamment pour la base IMGT en 96...). Aujourd'hui on a de bonnes connaissances pour cartographier le génome, mais la difficulté est après de confirmer des comportements.

Euh et pour tuer ta cible désignée, tu files une photo à ta bactérie ? (J'imagine le briefing tiens, au moins ça c'est drôle.) Donc il te faudrait l'ADN de ta victime. Donc l'approcher suffisamment près pour récolter son ADN, ensuite retourner dans un labo pour créer une bactérie, la relâcher dans la nature (ah au cas où on te l'a pas dit une bactérie ou un virus vu que tu mélanges les deux, ça mute assez souvent ce qui complique la tâche) pour qu'elle aille tuer ton gars... Sachant que toute personne ayant un ADN proche (même dans ce rêve, la bactérie va pas analyser tout l'ADN, seulement une partie, et l'ADN humain est relativement peu différent d'un individu à l'autre) pourra aussi être tuer. Ah et qu'une bactérie n'est pas un tueur bien élevé, le taux de mortalité n'est jamais de 100%... Mouais moi j'économise des sous et du temps, le mec que j'ai envoyé récupérer de l'ADN, je lui file une arme ou un poison.

Certains parlent de Science Fiction, c'est bien le délire de FoxDie dans le premier Metal Gear Solid Après, c'est bien le principe de la guerre bactériologique (voir les couvertures infectés de petite vérole lors de l'invasion des Amériques). Mais bon, actuellement, tu a tout à fait raison
 
 
@Martopioche
''Je ne suis pas vraiment d'accord avec la notion d'intuition dans la SF (pas toute)''

Il n'y a pas vraiment d'opposition car vous le dites vous-même en décrivant ce type de SF qui est plus réaliste que fantaisiste. ''2001 Odyssée de l'espace'' est dans cette catégorie car il a été énormément documenté mais même là, il y a des projections de pures fantaisies!

Frankenstein, c'est juste le dosage qui est inversé et l'intuition occupe la plus grosse partie de l’œuvre.

C'est certain que si on analyse le spectre des différences dans la SF, il va y avoir du moins intuitif mais souvent le but est de faire naitre une possibilité. Disons surtout comme dans les exemples qui étaient cités au début de ce forum.
Edité le 14/11/2011 à 23:15
 
 
pseudoremi a écrit:
@Martopioche
''Je ne suis pas vraiment d'accord avec la notion d'intuition dans la SF (pas toute)''

Il n'y a pas vraiment d'opposition car vous le dites vous-même en décrivant ce type de SF qui est plus réaliste que fantaisiste. ''2001 Odyssée de l'espace'' est dans cette catégorie car il a été énormément documenté mais même là, il y a des projections de pures fantaisies!

Frankenstein, c'est juste le dosage qui est inversé et l'intuition occupe la plus grosse partie de l’œuvre.

C'est certain que si on analyse le spectre des différences dans la SF, il va y avoir du moins intuitif mais souvent le but est de faire naitre une possibilité. Disons surtout comme dans les exemples qui étaient cités au début de ce forum.
Ok, je crois que je comprends mieux : ce que tu appelle l'intuition, c'est ce que j'ai qualifié d'imagination, et en fait de projection vers un avenir. Lang dans Metropolis intuite la présence de "véhicules volants", mais les connaissances contemporaines limites à des biplans. Pour toi c'est l'intuition de ce que sera la société, pour moi l'imagination en fonction de son existant. C'est ça ?
 
 
Yep!

Le fait de penser que des véhicules volants pouvaient devenir un moyen de transport démocratisé a fait naitre cette possibilité.

Il y avait même des vidéo-phones, c'est dingue!
Cette possibilité était née!
Pour l'imagination en fonction de son existant dans cet exemple, les références étaient minces car la TV n'est arrivée que dans les années 1950.

Et si je reprends le fameux Frankenstein (1818), Mary Shelley utilise le symbole de l'éclair! Quand on sait que c'était au centre de l'expérience de Stanley L. Miller vers 1950 pour reproduire les acides aminés qui représentent les bases de la vie, c'est assez visionnaire!

À l'échelle d'aujourd'hui, voir une armée de zombies m'envahir est très crédible si je me base sur les effets maintes fois démontrés du marketing qui dépouille les gens du libre arbitre et de la pensée autonome et ajoutez à cela des cellules programmables et je vous écris un magnifique scénario à la sauce Kafka pour vous empêcher de dormir pendant quelques jours, en continuant de vous hanter sournoisement gnark gnark gnark!

Mais je ne le ferai pas car personne ne m'a posté un chèque!





Le titre provisoire serait disons ‘’Spécial K’’.

Notez ici que je fais aussi du placement de produits
pour financer le film si il y a lieu!

C’est l’histoire d’un savant nommé K qui travaille sur des cellules programmables et un beau matin, des hommes en noir frappent à sa porte.

‘’Vous êtes déclaré coupable!’’

Proclame un des hommes.

‘’Non je suis innocent!’’

Répond K

‘’Innocent de quoi?’’

Rétorqua l'homme en noir.

K ignore encore quelque chose que les hommes en noir savent et il l’apprendra graduellement quand ceux-ci vont le prendre dans un engrenage psychologique épouvantablement atroce! Le marketing a atteint des sommets et la presque totalité de la population est sous l’emprise d’une hypnose collective qui les manipule totalement.

K va très bien s’en sortir, se marier et aura beaucoup d’enfants!

La fin n’est pas encore définitive!





@Martopioche

La nuance entre l'imagination et l'intuition est que l'imagination peut facilement devenir chaotique et l'intuition sait exactement où elle va. Dans le court synopsis de mon histoire, il n'y a pas un mot qui ne participe pas au mouvement global.

Ce texte n'était pas le produit d'un raisonnement mais d'une perception car tout est arrivé d'un bloc et je n'ai eu qu'à faire des ajustements. Cette analyse est du raisonnement car il y a effort pour faire des liens.
Edité le 15/11/2011 à 23:25
 
 
     
33 messages
Filtrer ok
Vous devez être connecté pour écrire un message !

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité