IRobot veut vendre les données collectées par les Roomba

Le robot aspirateur Roomba a été une véritable révolution pour la vie quotidienne des plus connectés : il s'occupe tout seul d'aspirer l'intégralité de la maison. Il suffit de le paramétrer et il va se balader dans la maison et aspirer sols et tapis sans que vous n'ayez à bouger le petit doigt. Puis il retournera sur sa base pour se recharger avant de reprendre, un autre jour, son travail.

Il semblerait qu'iRobot, la société qui a lancé les Roomba, ait trouvé une autre manière de rendre utiles ces robots-aspirateurs : la vente de données.

Des données sur votre maison collectées par les robots Roomba


Le robot Roomba ne peut fonctionner que s'il a été en mesure de créer une carte virtuelle de votre maison, carte qu'il a réalisée lors de son paramétrage par le propriétaire mais également au fur et à mesure de ses balades. Il intègre en effet plusieurs fonctions et capteurs qui stockent et analysent des données sur la maison, sa disposition, les meubles et ainsi de suite.


Pour Colin Angle, cette masse de données pourrait être exploitable pour d'autres usages, notamment au niveau de la maison connectée. Le directeur exécutif d'iRobot a déclaré à l'agence Reuters qu'il y avait « tout un écosystème d'appareils et de services que la domotique peut offrir lorsqu'on a une carte précise de la maison ». L'entreprise a donc décidé de proposer au plus offrant les données de ses utilisateurs.

08 Zumba Roomba

Une autorisation incluse dans les conditions d'utilisation des Roomba


Pour l'instant l'entreprise n'a pas trouvé d'acheteurs potentiels mais elle voit dans l'avènement des assistants domotiques comme Google Home, Alexa ou la future enceinte connectée d'Apple des opportunités d'affaires. Ces entreprises pourraient en effet être fortement intéressées par l'achat de ces données : connaître la disposition de la maison d'un des utilisateurs de leurs services leur permettrait d'en proposer de nouveaux ou d'en améliorer certains.

Les propriétaires des robots Roomba, eux, ne peuvent pas faire grand-chose : dans les conditions d'utilisation des produits iRobot il est bien spécifié que l'entreprise se réserve le droit de partager les informations personnelles des clients avec des tiers, qu'ils soient une filiale d'iRobot ou des partenaires commerciaux.


A la suite de la publication de divers articles sur le sujet, la société iRobot a tenu à envoyer aux rédactions des précisions sur ses intentions :

« IRobot ne vend pas de données car nos clients sont pour nous une priorité. Nous n'abuserons jamais de leur confiance en vendant ou violant des données liées au client, y compris les données collectées par nos produits connectés. À l'heure actuelle, les données recueillies par Roomba lui permettent de nettoyer efficacement la maison et de fournir aux clients des informations sur les performances de nettoyage. IRobot est convaincu qu'à l'avenir, ces informations pourraient fournir encore plus de valeur à nos clients en permettant à la maison intelligente et à ses périphériques de fonctionner mieux, mais toujours avec leur consentement explicite. »
Colin Angle, Chairman & Chief Executive Officer iRobot


Modifié le 27/07/2017 à 13h53
Commentaires