Un assistant personnel appelle la police durant une dispute

Google Home va être disponible en France en août 2017, mais il a déjà été largement adopté aux Etats-Unis. Parfois, le système connecté de Google, tout comme certains de ses concurrents, donnent lieu à des soucis plus ou moins volontaires et ironiques, comme lors de la publicité du Super Bowl qui avait enclenché une partie des Google Home de ceux qui regardaient le match. Cette fois, l'assistant virtuel de la firme de Mountain View a peut-être sauvé une vie.

Les faits se sont déroulés au Nouveau Mexique, très précisément dans la banlieue de la ville d'Albuquerque. Tout a commencé avec une dispute entre Edouardo Barros et sa petite-amie.

Un appel enclenché à l'insu de l'agresseur


Comme le relate la chaîne américaine ABC le 6 juillet 2017, Eduardo Barros et sa petite-amie se trouvaient chez eux avec leur fille lorsqu'ils se sont disputés. Les mots ont fusé et, selon la police, Eduardo Barros a sorti une arme et l'a pointée contre sa compagne en lui disant « as-tu appelé le Shériff » ? C'est à ce moment-là que l'assistant personnel est entré en jeu.

L'assistant virtuel n'est pas en mesure de comprendre les tonalités et le sens des phrases : il n'a donc pas consciemment agi pour protéger la femme menacée par son petit-ami. Mais l'assistant personnel a reconnu un code : « call the Sheriff » (« Appeler le shériff » en anglais). Il s'est donc exécuté et a prévenu les autorités.

Logo turbo 1280 assurance auto police


Une technique pour prévenir les autorités en toute discrétion ?


Lorsque l'assistant à reconnu la commande, il a composé le numéro d'urgence de la police américaine, le 911. L'opérateur a donc décroché et a sans doute entendu la dispute, ce qui l'a poussé à faire intervenir les autorités et à ne pas croire à un faux appel ou une erreur.

La police a pu faire sortir la femme, légèrement blessée, et sa fille. Eduardo Barros a été arrêté après plusieurs heures de négociations ayant nécessité l'intervention du SWAT.

La chaîne ABC, dans une mise à jour de son article, précise qu'elle avait mentionné Google Home comme l'assistant ayant réalisé l'appel, mais qu'en réalité, ce n'est pas ce modèle-là qui a été retrouvé dans la maison. Elle ne donne pas de nouveaux détails, mais on peut supposer qu'une telle histoire puisse concerner tous les assistants personnels dans le commerce.

Modifié le 10/07/2017 à 09h52
Commentaires