Windows 10 : Microsoft fait marche arrière sur l'intégration de OneDrive

Microsoft a levé le voile sur l'implémentation du service OneDrive au sein de Windows 10. Pour beaucoup, il s'agit finalement d'un retour en arrière.

OneDrive Windows 10
Avec Windows 8.1, Microsoft avait décidé d'intégrer directement son service de stockage et de synchronisation OneDrive au sein de l'explorateur de fichiers. Il s'agissait alors d'un élément différenciant à plusieurs niveaux. Avec la prochaine version majeure du système, Microsoft ré-introduira un modèle de gestion classique.

Alors que les services de synchronisation classiques proposent de choisir les dossiers à synchroniser en local, Microsoft avait introduit la technologie Smart Files. Celle-ci consiste à retrouver d'emblée l'intégralité de ses fichiers et dossiers directement au sein de l'explorateur de documents sans pour autant que ces derniers ne soient stockés sur l'ordinateur.

Smart Files permettait de ne récupérer que les méta-données des fichiers pour les présenter à l'utilisateur, par exemple le nom du document, sa date de création/modification, et son poids réel sur OneDrive. En local, ce fichier généré ne pèse que quelques kilo-octets. Pour le rendre accessible en mode déconnecté il suffit alors d'effectuer un clic droit ou de double-cliquer. La technologie est particulièrement intéressante pour les photos. L'utilisateur est en mesure de n'obtenir que des vignettes en local pour accéder rapidement à ses albums sans synchroniser les versions HQ. L'application de OneDrive pour Modern UI affichait de son côté des images en 640x480.

Smart Files répond d'une part à la généralisation des SSD (notamment avec les ultrabooks) qui tendent à réduire le stockage interne disponible pour le consommateur, et permet d'autre part de profiter du stockage en ligne toujours plus important mis à disposition par Microsoft. La firme de Redmond a toutefois décidé de faire marche arrière. Sur l'un de ses blogs officiels, elle affirme ainsi que le mécanisme pouvait créer la confusion en listant des fichiers non présents physiquement pour les utilisateurs tentant de les accéder en mode déconnecté : Pour ces derniers, « la synchronisation ne semblait pas fonctionner ».

Sur la dernière build de Windows 10, « OneDrive fait usage de la synchronisation sélective », ajoute Microsoft. L'utilisateur pourra donc choisir quels dossiers seront véritablement accessibles en local, les autres devant être consultés sur OneDrive.com. Le client sera donc similaire à celui de Windows 8.0, Windows 7, ou à celui d'OS X. Par ailleurs, l'application Modern UI sera abandonnée. Quelques internautes ont déjà manifesté leurs réactions sur ces prochains changements.

Contenu relatif :

Modifié le 14/11/2014 à 10h18
Commentaires