Microsoft OneDrive s'invite officieusement sur Linux

Alors que Microsoft vient d'annoncer une mise à jour de l'espace de stockage de OneDrive, un client de synchronisation officieux vient de faire son apparition sur Ubuntu.

Les comptes Microsoft standards bénéficieront prochainement de 15 Go d'espace gratuit et la firme de Redmond annonce qu'elle cassera davantage le prix des souscriptions afin de mieux s'aligner sur la concurrence. Parallèlement, l'éditeur Canonical, éditant la distribution GNU/Linux Ubuntu, invite les utilisateurs à migrer leurs données hors de ses serveurs. En effet, face à la rude compétition entre Microsoft, Google, Dropbox et cie, la société a finalement décidé de fermer Ubuntu One au 31 juillet.

onedrive-d


Il existe une multitude d'alternatives comme Google Drive avec Insync, Dropbox, SugarSync ou SpiderOak. Il semblerait toutefois que certains songent à remplacer Ubuntu One par OneDrive et un nouvel outil baptisé onedrive-d en cours de développement permet d'assurer la synchronisation avec les serveurs de Microsoft. Ce projet se base sur Python OneDrive, un ensemble de lignes de commande articulées autour des API de Microsoft.

Comme le souligne le blog spécialisé OMG Ubuntu, qui rapporte l'information, pour l'heure l'installation n'a pas été simplifiée. Il faudra récupérer le code source sur Github et installer les dépendances. Une fenêtre de connexion permettra ensuite d'authentifier son compte Microsoft et de choisir un dossier local pour opérer la synchronisation.

L'utilisateur d'une distribution GNU/Linux sera-t-il prêt à adopter une solution de Microsoft ? Si de prime abord certains grinceront des dents, l'idée n'est peut-être pas aussi saugrenue, notamment si la distribution est installée en dual boot avec le système Windows 8.1 au sein duquel OneDrive est implémenté en profondeur.

Le développeur de onedrive-d entend assurer une compatibilité avec Ubuntu, Red hat, CentOS et Fedora. Retrouvez davantage d'informations sur cette page.
Commentaires