Espace membre :
flechePublicité

// Du clic au carton : les coulisses d'Amazon en images

Partager ce diaporama
Image: 12/12
Publiée par Antoine Duvauchelle

le lundi 18 juillet 2011


  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

     
  • Amazon Saran

    Amazon Saran

     
Crédit : DR
 
Saran, en banlieue d'Orléans. Prisé de longue date par les distributeurs spécialistes de la vente par correspondance, le lieu est une succession d'entrepôts aux abords encombrés de camions de livraison. Présent à Saran depuis juin 2007, Amazon FR Logistique y gère les stocks, censés couvrir immédiatement 90% des commandes passées pour son territoire sur le site français de l'e-commerçant.
Le site de Saran n'est évidemment pas le seul centre de distribution d'Amazon en France. Alors qu'il peut livrer des commandes dans le monde entier, Saran se concentre tout de même en grande partie sur la partie Nord de la France et d'une partie de l'Europe. Pour le Sud, c'est au centre de Montélimar de gérer la distribution. Si Amazon est présent dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, le Canada et la Chine, il n'y dispose pas toujours de centres de distribution dédiés. Ainsi, le Canada est approvisionné par les Etats-Unis, et l'Italie bénéficie essentiellement des livraisons depuis Montélimar.
Passage obligé lors de la visite du centre de logistique de Saran : la nacelle. Elle donne un bon aperçu de ce que signifie une entreprise comme Amazon dans le monde physique. Ici, on ne voit qu'un seul entrepôt, sur un total de huit. L'unité de base de la surface occupée est le terrain de football : un entrepôt, un terrain de football. Ce qui garantit tout de même au géant une surface au sol de 46..000 mètres carrés.
Et ce n'est pas fini. Car pour assurer la présence de stocks suffisants pour tous les produits, condition indispensable d'une livraison rapide, Amazon doit s'étendre. Il compte ouvrir quatre nouvelles surfaces de stockage, pour un total de 72 000 mètres carrés au sol. Pour assurer son développement, le site de Saran espère passer de 1000 à 2000 employés avant la fin de l'année. Ensuite, il faudra sans doute se creuser les méninges pour s'étendre encore, le sol n'étant pas exploitable à l'infini. Même si Amazon envisage toujours de rogner sur le foncier disponible alentour, il imagine une autre solution : doubler chaque cellule en créant un deuxième étage.
Côté produits, l'équation est simple : cela assure à Amazon une demi-journée de stock. Avec un stockage étrange : ici, pas question de retrouver les imprimantes avec les imprimantes, tel titre de DVD regroupé dans un coin, ou toute la collection de livres d'un auteur sagement rangé sur une étagère. Les rayons se succèdent et dévoilent apparemment pêle-mêle des baskets, des livres, des CD et DVD, des peluches, des figurines de vampires teenagers, etc. Aucun ordre à première vue, si ce n'est une certaine cohérence dans les tailles d'objets. Une cellule pour les petits produits, une autre pour les plus gros, etc. Jusqu'aux TV 60 pouces ou aux meubles de jardins, qui nécessitent un espace de stockage sur sol, débarrassé de ses étagères.
Un arrangement étonnant, mais efficace, si l'on en croit Amazon FR Logistique. Pour le directeur du site de Saran, Nicolas Kroupkine, « le circuit de la commande dépend de celle-ci : si vous avez demandé une livraison rapide, en 24h voire dans la journée pour la région parisienne, la commande sera traitée en premier. Sinon, elle passera dans le circuit long. »
Il ne faut donc pas s'attendre non plus à des tags RFID, des étagères équipées de NFC, ou des applications pour tablettes censées faire leur arrivée en fanfare dans la logistique. Le scanner de codes-barres ressemble à une douchette de caissière, tout de même munie d'un écran capable d'afficher du texte. En rayon, chaque produit dispose d'un code classique, qui sera utilisé tout au long de la chaîne. Le travail à fournir est donc important pour les employés, qui couvrent une période de six jours par semaine sur deux types d'horaires quotidiens. Pendant les périodes de fêtes, le travail s'allonge même jusqu'à certains dimanches, ou à des horaires de nuit. Il faut dire qu'avec sa réputation de rapidité et d'efficacité, Amazon annonce des erreurs de l'ordre de 1 par million de produits traités. Autre effet de cette organisation : les allées qu'on pourrait imaginer envahies d'un vacarme assourdissant sont en réalité d'un calme étonnant.
Classement aléatoire, des centaines de rayons de produits... De quoi assurer un beau travail à l'automatisation, à des robots futuristes ou à un enchevêtrement de tapis roulants ? Non ! Chez Amazon, à Saran, c'est la bonne vieille huile de coude qui agit comme moteur. Cette spécialiste du "picking" a dans les mains son outil de travail : un lecteur de code-barres. Celui-ci reçoit une commande automatiquement, trace un parcours optimisés pour la récupération de la commande, et l'employé n'a plus qu'à parcourir les rayons à pied, à scanner ses articles, et à les ramener dans un chariot qu'il faudra pousser jusqu'au centre d'envoi. Distance moyenne parcourue chaque jour par un employé de Saran : 15 kilomètres.
Voici l'un des rares équipements informatiques qu'il nous sera donné de voir lors de la visite du centre de distribution de Saran. Un routeur WiFi. Celui-ci est utilisé - avec une bonne sécurité - pour transmettre les informations vers les scanners portatifs des employés en charge du "picking". Résultat : l'entreprise ne fait pas forcément figure d'énorme usine de stockage de données. Ici encore, on pourrait croire qu'un datacenter, même réduit, est nécessaire pour la gestion des commandes. En réalité, le département informatique se réduit à un serveur, six personnes, et quelques équipements légers type imprimantes, postes de travail, ou routeurs WiFi. « Tout le reste passe par les datacenters d'Amazon, » explique le responsable du département informatique. « On a juste une connexion en fibre limitée à 30 Mbps, et une connexion de secours symétrique à 8 Mbps. Cela s'expliquerait par le travail du site logistique : Tout ce qui nous intéresse, c'est un couple "informations clients + information commande". Une fois que celle-ci est traitée, on n'en a plus besoin, et on s'en débarrasse. » Résultat : ce sont les systèmes d'Amazon qui font le travail, et seules des données textes légères transitent vers Saran. Ce qui permet d'utiliser la plateforme développée en interne par le groupe - à l'exception de la base de donnée, qui est Oracle DB.
Après le picking, c'est évidemment au tour de l'emballage. Ici non plus, les bras robotisés n'ont pas remplacés ceux faits de chair et d'os, et c'est une partie des 1000 employés actuels qui s'en occupe. A l'heure actuelle, Amazon réalise encore 42% de ses ventes mondiales sur les produits culturels. Mais tout le reste provient d'autres domaines : électronique grand public, jouets, produits de puériculture, équipements pour la maison, vêtements et accessoires, etc. Avec des nouveautés régulières : depuis peu, Amazon permet à ses clients d'acheter leurs couches pour bébés grâce à un abonnement qui permet de bénéficier d'un approvisionnement régulier, et de prix intéressants. De quoi poursuivre sa réputation assumée d'entreprise qui préfère développer ses gammes plutôt que de se lancer sur de nouveaux marchés.
Toutes les commandes, sans exception, passent avant leur envoi dans les mains de ces employés. La photo montre qu'une fois de plus, le code-barre règne en maître dans les allées du centre logistique de Saran. Nicolas Kroupkine explique qu'un projet lié à l'implantation de systèmes RFID était à l'étude, mais aurait plus ou moins été abandonné. Pas le temps, pour le géant qui doit gérer un nombre de références impressionnant - plus de 800 000 titres rien que pour les livres, coeur de métier historique du groupe. Le code-barre a certes un aspect un peu plus ancien, mais il gère efficacement la traçabilité des produits sur toute la chaîne. D'autant que les produits s'accumulent au fur et à mesure des annonces d'Amazon : avec le site de vente de chaussures Javari.fr, le groupe a ajouté un nouveau rayon à son activité, et de nouvelles références à gérer... et à stocker.

Mais ce stockage, qu'Amazon s'impose, fait aussi la différence, selon François Saugier, responsable mode et sport - et ancien directeur de l'électronique grand public - chez Amazon.fr : « Nous avons plus d'efforts à faire pour nous implanter dans un pays, car il y a une énorme part logistique. Mais c'est aussi une position plus facile à défendre face à la concurrence que des services 100% en ligne, car pour amener une solution équivalente, il faut faire au moins autant d'efforts. »
Etape finale avant la répartition des colis dans les camions : le collage de la célèbre étiquette Amazon. Ici, c'est tout de même une machine qui s'en occupe. Enfin un petit bruit d'air comprimé et de frappe mécanique sur le carton ;). Celui-ci partira dans le semi-remorque d'un transporteur, et sera livré rapidement à l'acheteur. Petite anecdote d'actualité : les articles hi-tech les plus vendus dans cette période de soldes sont dans l'ordre un téléphone portable d'entrée de gamme fabriqué par une entreprise française, un lecteur DVD-DivX, et un appareil photo numérique à moins de 100 euros. Un effet de la crise ? Pas si sûr, car François Saugier, il faut prendre en compte le fait que ces appareils sont parfois ceux qui se sont le moins bien vendus avant les soldes. D'autant qu'il s'agit de meilleures ventes en nombre d'unités écoulées, et non en valeur. Amazon note aussi une très bonne performance des périphériques de stockage.
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

3D Formula 1 Screensaver
Economiseur d'écran pour les amateurs de F1
FIFA World Cup Screensaver
Ecran de veille officiel de la Coupe du Monde
Citroen Sports Screensaver
Ecran de veille représentant des Citroen de sport.
Bikini Screensaver
Par Bikini Screensaver
Free Sporting Life Screensaver
Economiseur d'écran sur le thème du sport
3D Sports Car Screensaver
ecran de veille 3D
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité