// CES 2016 : Le salon en photos insolites

Diaporama : Le CES de Las Vegas est l'occasion de découvrir nouveautés et prototypes, mais l'on y croise également quelques surprises inattendues... Petit voyage dans la 4e dimension des nouvelles technologies !
Partager ce diaporama
Image: 1/25
Publiée par Audrey OEILLET

   
Crédit : DR
 
Modifié le lundi 11 janvier 2016
Le mur de télécommandes, un grand classique des salons, qui fait toujours son petit effet !
Sur le stand de la NASA, Robonaut 2 est à la disposition des visiteurs désireux de réaliser un selfie spatial !
Un simulateur de trajet à l'école pour éviter aux enfants de tomber dans les pièges de la rue, c'est bien. Une démonstratrice qui se ridiculise au milieu du CES, c'est encore mieux :)
Chez Hisense, pour démontrer la solidité des smarpthones, on les enferme dans une machine qui les fait tomber sans fin, toute la journée. Une torture qui fait mal...
Chez GoPro, on expose la tenue de l'astronaute Mark Watney, alias Matt Damon, dans le film Seul sur Mars. Plutôt logique quand on sait que les caméras de la marque sont particulièrement présentes dans le long-métrage de Ridley Scott !
Un cours de Yoga en plein milieu du CES ? Il n'y a qu'à demander...
Chez ShotTracker, on n'hésite pas à installer un terrain de basket pour faire des lancers francs et démontrer ainsi l'efficacité du produit !
Rien de tel qu'un excentrique Japonais qui danse sur une Power Plate pour attirer le chaland...
Bonhomme Cetelem ? Non, juste une mascotte verte enceinte pour un service de sécurité informatique...
De dos, on croyait avoir affaire à Bugdroid. Mais en réalité, il s'agissait de son cousin.
La « plus grande manette bluetooth de NES au monde » était sur le salon, et jouer avec était une véritable galère !
Cette basket géante était présente sur le stand d'une startup qui présentait des chaussures pour enfant intégrant des jeux vidéo. De quoi jouer comme un pied !
Aussi drôle à essayer qu'à observer !
Sans surprise, la réalité virtuelle compte parmi les sujets forts du salon, avec un espace dédié dans lequel diverses start-up explorent les applications possibles... et les mettent en scène. Qui n'a jamais rêvé d'avoir une longue vue touristique dans son salon ?
Qui dit réalité virtuelle dit aussi réalisation et production de contenus adaptés, comme le rappelle cet étrange mannequin croisé sur un des événements satellite du salon, censé évoquer les procédés de motion capture.
Tous n'ont pas des produits aussi séduisants qu'un casque de réalité virtuelle. Alors on met sa plus belle casquette et l'on n'hésite pas à donner un peu de sa personne pour intéresser le public à des tapis de fitness. Oppa gangnam style...
L'espace dédié à la réalité virtuelle ne désemplit pas. Aux côtés d'Oculus, qui a annoncé cette semaine l'ouverture des précommandes pour la version finale de son casque, de nombreux acteurs moins connus veulent se faire une place. Tous ne connaîtront pas le même succès, mais ils pourront au moins se féliciter d'avoir été beaucoup fréquentés sur le CES.
Réalité virtuelle toujours : une fois digérée l'addition à 700 euros pour l'Oculus Rift, vous pourrez s'il vous reste un peu d'argent lorgner du côté de ces simulateurs motorisés, histoire de profiter pleinement de vos futurs jeux de course.
Des fois ça marche... et des fois ça ne marche pas ! cette start-up développe un module pour smartphone censé pouvoir réaliser des images « 3D » d'une personne grâce à un petit capteur laser. Effet Bonaldi oblige, la démonstration n' a pas abouti, même après plusieurs essais, mais l'idée est là !
Au royaume des marques emblématiques de l'électronique grand public, certains n'ont de cesse d'explorer de nouveaux terrains de jeux pour retrouver leur splendeur d'antan. Chez Polaroid, on s'attaque par exemple cette année aux imprimantes 3D !
Le cliché Cocorico du salon, réalisé lors d'une soirée donnée en l'honneur de la French Tech. 190 start-up françaises exposaient à Vegas, ce qui faisait de la France la deuxième nation la plus représentée au CES après les Etats-Unis. Force est de constater que cette sorte de mobilisation nationale a payé : plusieurs grands médias américains ont titré dans la semaine sur le dynamisme de l'innovation à la française. Reste à voir combien de ces jeunes pousses prometteuses deviendront les Parrot, Devialet, Withings et autres succès de demain.
Wut ?
Plusieurs de ces start-up s'intéressent aux animaux de compagnie, partant du principe qu'il s'agit d'un poste de dépense et d'affection important pour le consommateur, avec des tentatives visant à transposer des usages humains comme cette caméra censée permettre à Minou de réaliser des selfies...
On y retrouve aussi quelques valeurs sures, comme ce casque à lumière pulsée bla bla bla qui accélère la pousse des cheveux. 699 dollars, dans toutes les bonnes crèmeries.
Jamais l'univers des start-up n'avait été aussi représenté au CES : dans un des gigantesques sous-sols du Sands Expo, quelque 800 stands minuscules sont agglutinés les uns aux autres. Le pire y côtoie le meilleur, chez les (très nombreux) français comme chez les autres délégations.
flechePublicité

Les bons plans !

flechePublicité

Tous les commentaires

  • tinySenior
    17/01/2016 11:32:45

    merlim Une gonzesse du futur avec un body painiting, qu'est ce qu'il y a de plus à comprendre ?

  • kwal01
    12/01/2016 08:27:24

    fredlight pendant que tu traine deriere ton écran aussi, est-ce pour cela que tu va arrêter ? L'innovation ne remplace pas les politiques ni n'enleve les factions criminèle. Mais ce débat n'a pas grand chose à voir avec ce site.

  • merlim
    12/01/2016 00:52:05

    Pas compris l'image 22

  • Gh0st_D0g
    11/01/2016 22:51:12

    De bonnes raisons pour faire tourner les usines à fond et exploiter la main-d??uvre. Yes !

  • fredlight
    11/01/2016 15:22:32

    Franchement, moi ça me gave toute cette énergie et tous ces moyens mis dans la recherche de VR et toutes ces conneries, l'humanité a d'autres priorités que de faire joujoux dans des mondes virtuels en plein immersion totale réaliste qui ne sert à RIEN! Mais bon, pendant que certains s'amusent, d'autres crèvent la dale, c'est la grande histoire de l'humanité égoïste et hypocrite...

BE GEEK ! Avec clubic