// 10 grosses pannes découlant de l'informatique

Diaporama : La paralysie subie en début de semaine par Delta Air Lines illustre comment une panne informatique peut entraîner de très importantes répercussions, parfois à l'échelle d'un pays. D'Orange à Wall Street, voici un petit florilège de dix incidents informatiques ayant entraîné des conséquences à la gravité variable, mais qui ont en commun d'avoir eu un impact direct ou indirect sur des milliers d'usagers.
Partager ce diaporama
Image: 1/10
Publiée par La Rédaction Clubic

   
Crédit : DR
 
Modifié le jeudi 10 novembre 2016

Delta Air Lines

Date : 8 août 2016

Raison ?

Delta a laissé entendre que ses infrastructures informatiques auraient subi une panne de courant lundi 8 août, vers 2h30, et que les générateurs de secours n'auraient pas pris le relais assez rapidement pour que le système informatique du groupe reste opérationnel.

Conséquence


L'ensemble des avions de la compagnie qui n'étaient pas encore en vol est cloué au sol partout dans le monde pendant plusieurs heures. En milieu d'après-midi, Delta annonce que son système est remis sur pied, mais se voit contraint d'annuler près d'un millier de vol sur la journée de lundi. La reprise d'activité ne s'est fait que de façon très progressive et plus de 600 vols ont encore été annulés mardi 9 août.

A Atlanta, siège de la compagnie et hub principal des quelques 1500 vols opérés chaque jour, Delta a dû gérer des milliers de passagers bloqués.

Aéroport d'Heathrow (Angleterre)

Date : 12 décembre 2014

Raison


Le contrôle aérien britannique (NATS, National Air Traffic Services) a rencontré un problème informatique qui a conduit à la mise en place d'une restriction des autorisations de survol de la région londonienne. La panne n'est censée avoir duré que 36 minutes, mais ses conséquences se sont répercutées sur plusieurs heures, pour l'ensemble des aéroports de la capitale.

Conséquence


A Heathrow par exemple, 38 vols ont été annulés sur le millier géré quotidiennement par l'aéroport, et plusieurs dizaines d'autres ont été retardés, parfois considérablement.

Orange

Date : 6 juillet 2012

Raison


L'opérateur indique avoir rencontré une défaillance au sein du Home Location Register, le registre qui permet au réseau de localiser les utilisateurs et router les communications vers les bonnes antennes. Noeud crucial si l'en est dans une infrastructure mobile, ce HLR a connu un dysfonctionnement l'empêchant de traiter les requêtes en temps réel, qui a fini par engendrer une saturation impossible à résorber sans interrompre le service.

Conséquence


Les perturbations ont été nationales, affectant les communications voix et données à partir de 15 heures le mardi 6 juillet jusqu'à la reprise progressive du service, dans la nuit qui suivit.

Suite à l'incident, Fleur Pellerin, la ministre en charge du Numérique à l'époque, avait annoncé un décret permettant au gouvernement de réaliser des audits de sécurité sur les réseaux télécoms des opérateurs. Le manque à gagner et les indemnisations se sont chiffrés à quelques dizaines de millions d'euros.

HSBC

Date : 5 janvier 2016

Raison

La banque explique avoir rencontré une panne informatique, sans en détailler plus avant la cause.

Conséquence


Durant plus de deux jours, des milliers de clients n'ont pas pu accéder à leur compte en ligne. Certains ont même été prélevé de 5 livres de frais pour découvert alors que leur compte était provisionné. Au final, il n'y a pas eu de lourdes conséquences financières pour HSBC mais une image de marque écornée sur les réseaux sociaux.

La banque avait déjà subi 6 mois auparavant une panne informatique. Survenue un vendredi - jour de paie au Royaume Uni, elle avait empêché de nombreux citoyens de Sa Majesté de toucher leur salaire en temps et en heure.

RBS

Date : fin juin 2012

Raison


Le système informatique de la banque RBS est tombé suite à l'échec du processus de mise à jour de l'une de ses applications les plus sensibles. Il s'agissait vraisemblablement de l'outil en charge de l'ordonnancement des opérations fourni par un des poids lourds du secteur, CA Technologies.

Conséquence


Plus de 100 millions d'opérations de paiement non traitées se sont accumulés durant cette panne. Près de 6,5 millions de clients n'ont pas pu recevoir leur salaire, retirer de l'argent ou payer leurs factures ou consommations pendant plusieurs jours, voire des semaines.

RBS a dû payer au titre du dédommagement de ses clients, près de 70,3 millions de livres et 460 000 livres ont été versé à des particuliers et des entreprises qui n'étaient pas ses clients directs.

La banque a dû procéder à un investissement de près de 750 millions de livres (945,3 millions d'euros) sur trois ans pour améliorer son infrastructure. Fin 2014, RBS allait enfin devoir payer deux amendes importantes: une de 42 millions de livres à l'Autorité de conduite financière (FCA) et une autre de 14 millions à l'Autorité de Régulation Prudentielle (PRA).

Elle a pour se faire reçu un dédommagement - dont le montant est resté confidentiel - de l'éditeur du logiciel incriminé.

Twitter

Date : 19 janvier 2016

Raison

Le réseau social explique que la longue coupure de plusieurs heures est due à « un changement interne de programme informatique ».

Conséquence


Les conséquences sont plus triviales, mais le retentissement médiatique est impportant dès lors qu'il s'agit d'un réseau social utilisé dans le monde entier (et particulièrement prisé des journalistes). L'incident a entraîné une légère baisse du titre en bourse le jour même.

Facebook et Instagram

Date : 27 janvier 2015

Raison

D'aucuns supposaient une attaque mais l'incident aurait découlé d'une mauvaise manipulation, en l'occurrence le passage en production de mauvais paramètres sur les serveurs soutenant les deux réseaux sociaux.

Conséquence


Au-delà des difficultés d'accès observés sur Facebook, de nombreux services tiers utilisant son outil dl'authentification, comme Tinder, n'étaient plus disponibles. L'indisponibilité du réseau social s'est également ressenti sur l'audience de sites et services utilisant principalement ce canal pour diffuser leurs contenus. Quant aux protestations, elles se sont faites sur Twitter.

Pôle emploi

Date : 14 mai 2012

Raison

« Plusieurs causes différentes », selon Pôle emploi, sont à l'origine de cette panne informatique. Des tests ont été menés sur les applications informatiques du service public de l'emploi afin de les améliorer la semaine précédente. Par ailleurs, de nouveaux logiciels ont été déployés, ce qui a conduit à la « surchauffe » du réseau. La fusion des systèmes informatiques de l'ANPE et des Assedic en 2009 pour créer Pôle emploi est également pointé du doigt par de nombreux salariés.

Conséquence


De nombreux agents (ils sont 48000 en tout) n'ont pas pu travailler le 14, certains sites étant encore perturbés le lendemain. De nombreux demandeurs d'emplois ayant eu rendez vous ce jour n'ont pas pu être reçus. Pour les heureux élus, les agents ont dû tout noter à la main et retranscrire plus tard leurs notes dans le système informatique lorsque celui ci est redevenu disponible. En résulte également un retard sur les inscriptions et les indemnisations.

Wall Street

Date : 8 juillet 2015

Raison


Structure critique s'il en est, le New York Stock Exchange (NYSE) n'a pas détaillé les raisons de l'incident qui a paralysé pendant 3 heures et 38 minutes les échanges boursiers transitant par ses serveurs. Tout juste a-t-il laissé entendre qu'il pourrait s'agir d'un problème découlant d'une mise à jour matérielle de ses infrastructures, histoire de laisser entendre qu'il ne s'agissait pas des conséquences d'une intrusion.

Conséquence


A la clôture, Wall Street a fini en baisse, en recul de plus de 1%, principalement parce que les échanges se sont rapidement déportés sur les autres places de marché (le NYSE gère habituellement 15% des transactions boursières enregistrées sur une journée aux Etats-Unis), mais les marchés n'ont pas été structurellement chamboulés. Symboliquement, on notera tout de même que c'est seulement la septième fois dans l'histoire du NYSE - ouvert en 1817 - que la bourse de New York est contrainte d'arrêter temporairement ses activités.

Le même jour, la compagnie aérienne United Airlines a dû suspendre 3000 avions pendant une heure suite à un souci de « connectivité réseau » et que le site du quotidien Wall Street Journal était en panne. Aucun lien n'a été établi entre ces 3 incidents.

Corée du Nord

Date : 24 décembre 2014

Raison et conséquence

La Corée du Nord a été totalement déconnectée du reste du monde pendant plus de neuf heures. La face du Net n'en a pas été changée, le pays étant soumis à de très strictes restrictions d'accès, mais ce black-out a suscité la curiosité dans la mesure où il intervenait dans un contexte particulier, lié à l'annulation de la sortie du film L'interview qui tue et au piratage informatique des infrastructures de Sony qui s'en est suivi...
flechePublicité

Les bons plans !

flechePublicité

Tous les commentaires

  • Momozemion
    14/11/2016 09:48:08

    BetaGamma Sacré Donald!

  • BetaGamma
    13/11/2016 19:31:03

    Le Pole Emploi, tout un poème  ! Incompétence, glande généralisée, parasitage du système, tout y est ! Ces gens la contribuent largement au chomage structurel de la France !

  • Anta Baka !
    13/08/2016 11:37:18

    Il n'y a pas la panne du serveur météo des aéroports de Paris tournant sous Win 3.1 du 7 novembre 2015. Elle était bien bonne celle là ! http://www.clubic.com/insolite/actualite-785938-aeroport-orly-victime-panne-cause-windows-3-1.html Il y a presque 10 ans (ou moins je ne me rappelle pas l'année) il y a eu une panne sur les 2 seuls serveurs téléphonique de Bouygues et les communications portables ont étés coupés pendant 2/3 jours complets.

  • kedare
    10/08/2016 17:02:47

    Vous oubliez ING en Espagne dans le noir pendant plus de 12h, plus de consultation des compte, et plus aucun CB en service...  L'article (en Espagnol): http://www.libremercado.com/2016-03-31/caos-en-ing-espana-colapsan-la-web-y-las-tarjetas-1276570931/

BE GEEK ! Avec clubic