// 10 grandes marques "inspirées" par Apple

Diaporama : Qu'on voue un culte à Apple ou qu'on la déteste, on ne peut que reconnaitre que la marque jouit d'une grande notoriété, et constater sa réussite sur le plan financier. La société la plus valorisée de l'histoire est par conséquent une source d'inspiration. Mais si on ne compte plus les contrefaçons asiatiques, on s'étonne un peu plus que certaines grandes marques l'imitent plus ou moins ouvertement.
Partager ce diaporama
Image: 1/11
   
  • 10 grandes marques
Crédit : DR
 
Modifié le
Au commencement il y eut le plus emblématique des clones : le Meizu M8, ouvertement présenté comme une « imitation valable de l'iPhone » (« legitimate iPhone knockoff »). Il fut annoncé en janvier 2007, quelques semaines seulement après la présentation retentissante du premier iPhone. Mais il ne fut commercialisé qu'un an après le smartphone d'Apple.
Deux ans après l'iPhone, au mois de janvier 2008, Apple s'illustre avec le MacBook Air, un ordinateur portable logeant dans une enveloppe A4. Un an plus tard, MSI inaugure au CES 2008 la série X-Slim, sur laquelle on retrouve le profil triangulaire, avec quelques millimètres d'épaisseur à l'avant et un peu plus d'un centimètre à l'arrière.
Aujourd'hui encore, huit ans après l'iPhone, on s'inspire toujours autant d'Apple. Citons tout particulièrement Meizu, qui s'est fait connaitre en clonant le premier iPhone, et qui est devenu une grande marque chinoise en copiant les générations successives, jusqu'à aujourd'hui. Dernièrement le fabricant a lancé les M1 et M1 Note, similaires à l'iPhone 5c.

L'entreprise chinoise ZTE a beau être une multinationale, un équipementier renommé fournissant les opérateurs de téléphonie mobile du monde entier, il ne s'embarrasse pas et présente fin janvier 2015 le Blade S6, qui ressemble fort à l'iPhone 6.
Plus encore qu'à l'iPhone, il y a d'innombrables produits qui ressemblent beaucoup à l'iPad. Certes la tablette d'Apple est la pionnière du segment, mais il faut bien dire que son design est très élémentaire : ce n'est jamais qu'un parallélépipède rectangle. On peut légitimement se demander si d'autres designer n'auraient pas obtenu le même résultat si l'iPad n'avait pas existé.

Pour autant certains fabricants reprennent sur leur produit la quasi-totalité des rares détails qui pourraient distinguer l'iPad. C'est notamment le cas du chinois Haier, qui propose chaque année une copie de l'iPad Mini. Il y eut la HaierPad Mini 781 au CES 2014, par exemple, et cette année encore la PADD85. Sans aller jusqu'à assumer ouvertement, les représentants français de la marque, que nous avons rencontrés au CES 2015, ne démentent pas s'être inspirés.
Jusqu'à présent nous n'avons recensé que les pannes d'inspiration de grandes marques asiatiques. Mais à l'Ouest aussi, même chez des fabricants historiques qui jouissent déjà d'une bonne notoriété, on imite Apple.

On peut tout particulièrement citer la Nokia N1, la tablette Android que la division de Nokia qui n'a pas été revendue à Microsoft a présentée au mois de novembre 2014. Les proportions des bordures de l'écran, le profil de la coque, l'emplacement et la forme des boutons physiques, l'aspect de la grille des haut-parleurs… toutes les aspérités du produit sont calquées sur celles d'un iPad Mini.
Outre-Atlantique cette fois, Razer ne manque pas de culot. Son Razer Blade 14 est une copie quasi conforme du MacBook Pro : la disposition et l'aspect des haut-parleurs, la conception de la charnière de l'écran mais aussi et surtout l'encoche facilitant l'ouverture de l'écran en sont directement inspirés. Toute ressemblance serait fortuite, pourrait-on dire.

Mais dans la vidéo de promotion du dernier modèle, Razer ose raconter que « beaucoup ont essayé de copier » son ultrabook pour joueur, sous-entendant qu'il est unique. Culotté !
L'iMac n'est pas épargné. HP en propose une alternative intéressante avec le Spectre One. Ici encore on pourrait arguer qu'il n'y a pas des milliers de combinaisons pour le design d'un ordinateur tout-en-un. Ce produit a le mérite de disposer les connectiques sur le pied.

Mais il y a un détail qui trahit HP : le clavier et le trackpad sans fil sont quasi identiques à ceux qu'Apple livre avec ses iMac, avec cet arrondi caractéristique à l'arrière. Ne pas poursuivre cette courbe jusqu'à former un cercle, comme c'est le cas chez Apple, ne dupe personne, c'est peut-être tout juste suffisant pour éviter une plainte pour contrefaçon.
Les produits immatériels d'Apple ne sont pas épargnés. OS X en particulier a donné des idées à d'autres systèmes d'exploitations. Plus étonnant encore, c'est le cas dans le secteur du libre et de l'open source.

Il y a quelques années, les gestionnaires de fenêtre Compiz, Beryl et assimilés apportaient à Linux certains des effets de l'interface d'OS X : l'effet lampe magique lors de la réduction, les effets de zoom ou de cube lors du passage d'une application ou d'un bureau à l'autre, etc. Ces logiciels ont le mérite d'avoir été beaucoup plus loin et d'avoir imaginé beaucoup d'autres effets visuels pour toutes sortes de manipulations de fenêtres.
Toujours sur le plan des systèmes d'exploitation, et toujours dans le secteur de l'open source, on peut également citer Elementary OS, une distribution Linux avec laquelle les habitués d'OS X ne seront pas dépaysés.

Le message est clair dès le premier démarrage, avec une galaxie en fond d'écran, un dock en forme d'étagère et une zone de notifications en haut à droite. Le panneau de configuration reprend le nom et l'apparence des « Réglages systèmes » d'OS X, les icônes et la disposition de l'explorateur du fichier sont similaires, etc.
On ne compte plus les startups dont les vidéos promotionnelles adoptent les mêmes codes que celles d'Apple : musique folk douce et joyeuse, intervenants sur fond blanc, mouvements de caméras caractéristiques… Ça vous rappelle quelque chose ? Vous voyez régulièrement des publicités similaires à la télévision française, celles pour la Freebox ou pour les forfaits mobiles de Free.

Et il n'y a pas que les méthodes de promotion que Free a emprunté à Apple. Il a aussi les mêmes principes de communication : l'opérateur ne commente pas, il est lui aussi difficile à joindre et ne répond jamais aux questions portant sur des produits ou services avant de les avoir officialisés.
Pour conclure la palme revient à la jeune marque chinoise Dakele. Son site est calqué sur celui d'Apple, mais son nouveau Cola 3 est une reproduction pure et simple de l'iPhone 6. Pire, il le supplante puisqu'il bénéficie d'un écran en saphir. Et pour ne rien gâcher il offre une fiche technique assez haut de gamme et une compatibilité avec plusieurs ROM Android populaires (dont MIUI) pour un prix de seulement 250 dollars, soit un excellent rapport prix/prestation.

En somme un smartphone Android idéal pour compléter un iPhone !
flechePublicité

Les bons plans !

flechePublicité

Tous les commentaires

  • spae0899
    20/02/2015 19:21:44

    CrazySuffer Ange Blanc Les jouets ont changé de design, c'est fou...

  • spae0899
    19/02/2015 07:10:57

    Nob0dy spae0899 Oui oui, mais à l'usage c'était souvent indispensable.

  • Nob0dy
    18/02/2015 23:23:04

    spae0899  Juste pour info un stylet n'est absolument pas nécessaire avec un écran résistif. Tu peux utiliser ton gros doigt, ton ongle, tout ce que tu veux. Le stylet est juste plus précis.

  • spae0899
    17/02/2015 21:50:26

    Nan Mouloud, faut avoir plus de 35 ans pour savoir

  • spae0899
    17/02/2015 21:43:30

    Ah ouais, j'avais. Genre rien à voir les trucs resistifs ou il fallait un stylet vintage... Wait...

BE GEEK ! Avec clubic