Baromètre nPerf : quel opérateur offre le meilleur débit ?

Quel opérateur offre les meilleurs débits ? Lesquels font des progrès, lesquels laissent stagner leurs performances ? Le Baromètre nPerf pour le deuxième trimestre 2017 vient de sortir, et il est riche d'enseignements.

SFR, seul opérateur a avoir augmenté ses débits


Pour établir la dernière édition de son baromètre trimestriel, le service de mesure de débits Internet nPerf a comptabilisé les résultats de 1 801 489 tests, effectués du 1er avril au 30 juin 2017, dont 1 012 167 sur le haut débit et 592 278 sur le très haut débit.

Sur le haut débit, tous les opérateurs, sauf SFR, voient leurs performances se dégrader. SFR a augmenté son débit moyen de 2,54 %, après une progression de 3,11 % au premier trimestre. Orange voit ses débits baisser de 0,76 %, Bouygues Telecom de 1,07 % et Free de 2,15 %. SFR est aujourd'hui l'opérateur qui offre les meilleurs débits (8,48 Mo/s en moyenne). Viennent ensuite Bouygues Telecom (7,40 Mo/s), Free (7,27 Mo/s) et Orange (6,54 Mo/s).

Le baromètre nPerf consacre un commentaire détaillé à Orange. La faiblesse de ses débits tient au fait que l'opérateur historique utilise un système de paliers de débits appliqués selon l'affaiblissement théorique de la ligne. Ainsi, même lorsque la ligne n'est pas surchargée, un client peut se retrouver avec des débits de 1, 2 ou 8 Mo/s alors qu'un opérateur concurrent adaptera le débit automatiquement en fonction de la situation réelle à l'instant T. Toujours à cause de son système de palier, lorsqu'un client souhaite bénéficier de la TV Orange, il peut se retrouver relégué au palier inférieur, et voir ainsi son débit Internet limité alors même qu'il n'est pas en train de regarder la TV. Enfin, Orange est souvent le seul opérateur à desservir des zones très éloignées avec peu de débit, ce qui explique ces moyennes peu élevées.

Sur les débit montants, le tableau n'a quasiment pas évolué d'un trimestre à l'autre. Les clients haut débit peuvent prétendre à 0,62 Mo/s chez Free, 0,54 Mo/s chez Orange, 0,49 Mo/s chez Bouygues et 0,50 Mo/s chez SFR. Mais en débit montant, c'est aussi le temps de réponse (latence) qui compte. Il s'agit du temps nécessaire à un paquet de données pour quitter votre ordinateur et atteindre le serveur, c'est le "temps de réaction" en quelque sorte. Là aussi, tous les opérateurs, à l'exception de SFR, ont vu leurs performances décliner.

Fibre optique


Bouygues Telecom devance Orange sur le très haut débit


Si, sur le segment très haut débit (FTTH), Orange arrivait en tête au premier trimestre 2017, Bouygues Telecom a, depuis, devancé l'opérateur historique. Les débits moyens de Bouygues ont progressé de 10,39 % sur le trimestre, alors qu'Orange n'a amélioré les siens que de 0,92 %. Free enregistre lui aussi une progression spectaculaire (+13,63 %).

Au cours du deuxième trimestre, les clients de Bouygues Telecom ont pu profiter de 125,22 Mo/s en moyenne en débit descendant. Les abonnés d'Orange ont eu droit à 124,37 Mo/s et ceux de Free à 123,44 Mo/s. SFR déçoit en revanche sur le très haut débit, même si le débit moyen de l'opérateur a augmenté de 9,33 % sur le trimestre.

Sur le débit ascendant, Orange se classe en haut du palmarès (65,71 Mo/s). Il est suivi de Bouygues Telecom (53,96 Mo/s) et de Free (52,98 Mo/s). SFR arrive dernier sur ce point, avec 27,11 Mo/s.

Voir aussi :
Modifié le 21/07/2017 à 17h10
Commentaires