Moins de 1 foyer français sur 2 éligible au très haut débit en 2017

S'appuyant sur des données du régulateur des télécoms l'ARCEP et des opérateurs, le baromètre ZoneADSL dresse une carte détaillée de la couverture internet dans le pays. Si 97,2 % des logements ont accès à internet, un peu moins de la moitié, 43,8 %, sont éligibles au très haut débit.

La fracture numérique tend à se réduire, mais elle oppose toujours très nettement la ville et la campagne, avec quelques exceptions.

L'Ile-de-France et l'Alsace, régions les mieux connectées


Année après année, le très haut débit progresse en France. Au deuxième trimestre 2016, dernière période pour laquelle on dispose de données fiables, 43,8 % des foyers français avaient potentiellement accès au très haut débit via les différents opérateurs du marché, c'est-à-dire une connexion descendante d'au moins 30 Mbit/s. En revanche, la fibre optique ouvrant droit à une connexion supérieure à 100 Mbit/s demeure un privilège réservé à seulement 12,2 % des foyers.

Au-delà de ses données générales, le baromètre ZoneADSL révèle aussi les disparités de la couverture internet. Le classement des départements place sur le podium trois franciliens : Paris, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne (Yvelines et Seine-Saint-Denis sont respectivement 5ème et 6ème). L'Alsace se distingue, le Bas-Rhin se classant 4ème et le Haut-Rhin 7ème. Ces deux départements ont l'une des couvertures les plus homogènes, de nombreux villages faisant partie des mieux connectés, particulièrement en haut et très haut débit.

Palmares très haut débit


L'anomalie marseillaise


D'une manière générale, les départements ayant une métropole sont tirés vers le haut en termes de couverture internet. A l'opposé, les départements les plus ruraux, tels l'Yonne, le Lot, la Creuse ou la Meuse, sont parmi les moins bien notés, mais mieux toutefois que les Bouches-du-Rhône. L'anomalie de ce classement : malgré Marseille (classée 27ème ville de France avec une note de 95,4 sur 100), le 13 est le département de métropole où le très haut débit est le plus rare. Sa note plafonne à 37,8 sur 100.

Le classement des villes, divisées en deux catégories (plus de 100.000 habitants, et entre 10.000 et 100.000 habitants) révèle encore une fois les mêmes tendances, avec des notes supérieures à 90 % pour les 30 principales villes du pays. La taille et la population ne font toutefois pas tout, puisque Boulogne-Billancourt (116.927 habitants), Montreuil (104.748 habitants) et Mulhouse (111.167 habitants) terminent sur le podium devant Paris (5ème), Lyon (10ème) et Toulouse (30ème). Vous pouvez même découvrir le nombre de logements connectés à internet et la répartition du débit internet dans votre ville, grâce à un outils très simple d'utilisation.


Modifié le 09/06/2017 à 11h13
Commentaires