Test Sonos One : trop en avance ?

Le leader de l'enceinte multiroom Sonos vient de dévoiler sa dernière enceinte baptisée Sonos One. Descendante de la Play:1, cette nouvelle enceinte est présentée comme une petite révolution équipée des dernières technologies... ou plutôt : bientôt équipée.

Sonos est à la musique sans fil ce qu'Apple a été au smarpthone : la première marque à y avoir vraiment cru et à avoir ensuite fortement investi avant d'être imitée par la concurrence. Aujourd'hui, parmi les nombreux acteurs, Sonos demeure l'une des marques les plus souvent citées.

Afin de rester compétitif et innovant, Sonos a choisi d'intégrer à sa dernière-née les assistants vocaux Amazon Alexa, Google Assistant et Airplay 2. Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pas encore d'actualité en France. Il faudra donc attendre quelques mois avant de voir ce que cette enceinte peut proposer côté interaction vocale.

sonos one


Visuellement, la Sonos One ressemble à s'y méprendre à la Play:1. Hormis la teinte noire ou blanche unies, seul le panneau supérieur permet de différencier les deux enceintes. Sur la One, celui-ci est complètement lisse et équipé de capteurs tactiles permettant de mettre en pause, d'activer le micro, de monter et baisser le volume ou encore de passer une chanson ou revenir en arrière. Les dimensions sont restées inchangées par rapport à la Sonos Play:1 avec une hauteur de 16 cm et des côtés de 11 cm.

La Sonos One est également résistante à l'humidité et à la poussière. Un plus pour une l'installation dans une salle de bain ou sur une terrasse.

sonos one


L'indispensable appli Sonos


Choisir une enceinte Sonos, c'est accepter un système verrouillé par Sonos et considéré comme limité par certains. Cette impression de bridage commence dès la connectique proposée par l'enceinte : une connexion wifi et une prise rj45. Une prise en charge du Bluetooth, voire l'ajout d'une entrée jack permettant une connexion rapide ou de secours à l'enceinte, aurait été appréciable.

Pour utiliser la Sonos One, il est donc indispensable d'être connecté au réseau wifi et d'utiliser l'application fournie par Sonos pour smartphones ou ordinateur de bureau. L'un des avantages de cette méthode par rapport au Bluetooth est de permettre une lecture sans interruption de la musique, même si l'on reçoit un appel ou un SMS. En revanche, il ne sera pas possible de lire de la musique depuis les canaux non pris en charge par l'appli ou encore d'utiliser l'enceinte pour profiter d'un film ou d'une vidéo.

Il faudra obligatoirement passer par l'application et les services musicaux proposés. Heureusement ils sont nombreux et les plus communs (Deezer, Spotify, Apple Music, SoundCloud) sont pris en charge.

sonos one


L'application Sonos : simple, mais un peu lente


L'application téléchargée, il est possible de passer à l'installation de l'enceinte à proprement parler. Sonos a particulièrement travaillé cet aspect et la facilité de mise en marche est déconcertante. Il faut moins de 2 minutes pour connecter une enceinte au téléphone. L'ajout d'une seconde enceinte ou d'un subwoofer et la création de pièces pour le multi room sont tout aussi rapides et faciles.

La navigation au sein de l'application entre les différents services musicaux est un peu lente, mais fonctionne globalement bien sur smartphone. Certaines jaquettes d'album mettent plusieurs secondes à s'afficher tandis que l'affichage sur Spotify se fait immédiatement. Rien de bien grave, mais de quoi un petit peu énerver à la longue. Sur ordinateur, on ne peut que regretter l'interface graphique datant d'un autre âge et soit indigne de l'image renvoyée par les produits Sonos.

sonos one


Un son de qualité


La Sonos One est équipée de deux amplificateurs de classe D activant un tweeter et un midwoofer. Ces deux haut-parleurs travaillent de manière monophonique, il ne faut donc s'attendre à aucune spatialisation du son en sortie d'enceinte. Dès les premières notes, l'équilibre général surprend pour une enceinte de cette taille. Les basses ne se font pas trop ressentir mais sont bien présentes et se détachent bien du mix. Au final, toutes les fréquences sont audibles sans qu'il ne soit nécessaire de pousser le volume. Pourtant, côté volume, la One a de quoi faire car pour une enceinte de ce gabarit, elle possède une sacrée réserve de puissance. Il faudra toutefois ne pas dépasser 85% du volume possible pour conserver un son non distordu.

sonos one


En appairant deux enceintes ensemble pour former une paire stéréo, l'impression d'homogénéité et d'équilibre est encore plus flagrante. La gestion de l'espace gauche/droite est très efficace et le son digne de ce qui se fait de mieux pour ce type d'installation. À presque 500€ la paire d'enceinte, c'est rassurant...

Sonos propose un système de calibrage du son en fonction de la pièce dans laquelle se trouve l'enceinte. Ce système, baptisé Trueplay, n'est hélas pas disponible sur les smartphones sous Android. Son efficacité est immédiatement perceptible, même s'il a tendance à un peu trop compresser le son pour se débarrasser de certaines fréquences. Dans les pièces ordinairement très compliquées à sonoriser, comme une salle de bain, le système Trueplay aide mais ne fait pas de miracles. Il faudra alors jouer avec l'égaliseur à deux bandes (aigus et graves) pour obtenir un son correct.

sonos one


Avec la One, Sonos signe une enceinte moderne et efficace mais laissant un goût d'inachevé. Pour 229€, il est dommage de déplorer certaines lacunes comme le Trueplay compatible uniquement avec iOS, l'absence de connectique ou encore l'impossibilité de passer outre l'application pour diffuser de la musique. Sans parler de l'intégration des assistants vocaux qu'il faudra encore attendre en France.

Au final, on se demande si Sonos n'aurait pas dû attendre quelques mois pour peaufiner sa copie et proposer un produit abouti digne de son prix.

Sonos One

Les plus
+ Facilité de mise en oeuvre
+ Design
+ Stabilité de 'l'application et du wifi sur smartphone
+ Réserve de puissance
+ Son homogène et neutre
Les moins
- Application sur ordinateur indigne de Sonos
- Prix de l'application stéréo
- Absence de connectique de secours (Bluetooth et jack)
- Trueplay indisponible sur Android !
- Impossibilité de diffuser de la musique hors application
2.5
Modifié le 10/11/2017 à 13h21
Commentaires