Sound Blaster Roar : Creative fait rugir l'enceinte portable

Le fabricant des célèbres cartes son Sound Blaster se fait peut-être moins entendre ces dernières années, pour autant, la marque poursuit ses développements dans le domaine de l'audio. Et justement, Creative Labs décline sa marque Sound Blaster sous la forme d'une enceinte nomade, la Roar. Rien à voir avec la chanson de Katy Perry, même si le nom nous porte à croire que cette enceinte... pourrait rugir !

A contrario de beaucoup d'enceintes nomades Bluetooth, la Sound Blaster Roar de Creative se présente comme une boîte à outils. Nous le verrons, l'enceinte est capable de faire carte son, propose un mode mains libres pour la téléphonie ou peut même lire des chansons stockées sur micro-SD par exemple. Mais à trop vouloir en faire, Creative Labs ne se serait-il pas éloigné de l'objectif initial d'une enceinte Bluetooth, à savoir, produire le meilleur son possible ?

Creative SoundBlaster Roar


Design


Creative présente sa Sound Blaster Roar comme une enceinte d'étagère. Sa forme évoque un livre et elle est assez lourde, un peu plus de 1 kilogramme. Ce dernier point est à double tranchant : d'ordinaire, dans le monde de l'audio, le poids est un gage de qualité, tandis qu'ici pour une enceinte transportable, cela peut devenir un inconvénient, notamment dans votre sac à dos.

Le tout est ramassé alors que la finition semble soignée. Deux larges patins en caoutchouc sont présents sur la base pour la stabilité, et le corps est constitué d'une grille de haut-parleur. On retrouve au sommet divers boutons et diodes sur une surface au revêtement peau de pêche. L'arrière de l'enceinte comprend davantage de boutons ainsi que des connecteurs USB, micro USB, un lecteur micro-SD, une entrée audio mini-jack et un connecteur d'alimentation.

Creative SoundBlaster Roar
Creative SoundBlaster Roar


Fonctionnalités


Intégrant une batterie annoncée pour une autonomie de 8 heures, l'enceinte renferme aussi un total de trois haut-parleurs. Deux haut-parleurs pour les aigus en façade, un haut-parleur pour les médiums sur le sommet et, sur chaque côté, deux circuits pour les basses. Creative évoque une bi-amplification pour son enceinte avec un circuit pour les hautes-fréquences, l'autre, pour les basses fréquences.

Accoustique Sound Blaster Roar


Utilisant la technologie Bluetooth, l'enceinte est compatible avec les codecs audio AAC et aptX, et dispose d'un circuit NFC pour faciliter son appairage avec les smartphones compatibles. Si l'iPhone ne permet pas de profiter du NFC, l'appairage Bluetooth reste aisé et nous n'avons pas rencontré de soucis particuliers. En revanche, l'utilisation de la Roar avec certains smartphones Android semble plus problématique. Nous avons ainsi pu observer des déconnexions régulières de l'enceinte : lors de la lecture audio, d'un coup d'un seul, le flux est redirigé sur le haut-parleur du smartphone alors que l'enceinte est bien évidemment encore en marche avec suffisamment de batterie. Et lorsque nous avons appairé l'enceinte à notre PC Windows 8.1, nous avons eu un son totalement haché et donc inaudible.

Creative SoundBlaster Roar


Pour le reste, on apprécie le mode mains libres de l'enceinte qui permet de recevoir des coups de fil sans avoir besoin d'agripper son téléphone, alors qu'elle dispose d'un bouton pour mettre fin à la conversation.

Nous le disions plus haut, la Sound Blaster Roar embarque un lecteur Micro-SD. Il suffit d'y loger une carte mémoire sur laquelle vous aurez copié vos MP3 (mais aussi WAV et WMA mais pas AAC) pour démarrer la lecture. Reste le problème du contrôle de la lecture : on retrouve des boutons Play/Pause/Suivant/Précédent au dos de l'enceinte, mais aucune commande à distance. Dommage. Et bizarrement, Creative n'a pas pensé à rendre sa Roar compatible avec les clés USB : l'enceinte ne lit pas les fichiers MP3 stockés sur une clé USB, par exemple.

Creative SoundBlaster Roar


Peu avare en fonctionnalités, Creative a prévu la possibilité d'utiliser l'enceinte comme un dictaphone : pour cela, il faut insérer une carte mémoire et appuyer sur le bouton d'enregistrement, le fameux REC. L'enceinte enregistre soit depuis son microphone, soit le flux audio que vous diffusez en Bluetooth. Dans ce dernier cas, la compression est tout de même assez élevée et ce même si le fichier en résultant est un WAV, il a les caractéristiques suivantes : 128 Kbps, 16 KHz et 4 bits. Parfait pour de la voix, assez désastreux pour de la musique.

Capture WAVE Creative Sound Blaster Roar


Et les fonctionnalités gadget ne s'arrêtent pas là. L'enceinte peut faire office de carte son en la branchant via un câble micro-USB non fourni à son PC. Dans ce cas, on profite de Creative Central et des pilotes Creative avec fonction Crystalizer notamment, pour restaurer la perte des aigus dans les MP3.

Pilotes Sound Blaster Roar


Elle peut aussi servir de chargeur d'appoint : il suffit de connecter son smartphone au port USB plein format de la Roar. Et pour boucler la boucle, on peut charger sa Roar avec un simple câble micro-USB ou via l'adaptateur secteur livré.

Creative SoundBlaster Roar


Ce n'est pas tout, sic. Creative propose une fonction LS ou LinkSecurity. Il s'agit de régler le comportement du Bluetooth par rapport aux périphériques connectés (LS Off : Roar est découvrable par tout appareil Bluetooth, LS1 les appareils précédemment couplés contrôlent la Roar, LS2 connexion simultanée de deux appareils Bluetooth à la Roar). A la base, le Link Security était un mode Life Saver. Et ce mode Life Saver était censé empêcher un conducteur de s'endormir au volant, en jouant un son strident à un intervalle plus ou moins régulier (LS1 ou LS2). Visiblement, les équipes produit de Creative ont réussi à convaincre leur direction que cette fonctionnalité n'était pas attendue sur une enceinte nomade, mais il fallait alors trouver une utilité au bouton LS...

Creative SoundBlaster Roar


Bref ne vous tracassez donc pas trop pour cette fonction qui est donc in fine, parfaitement inutile. Inutile comme l'alarme, qui a survécu aux évolutions de dernière minute : avec l'interrupteur ARM sur la position ARM, une pression prolongée sur la touche ALARM déclenche... une alarme stridente. Pourquoi ? Tout comme vous, nous n'en savons rien.

Et le son ?


A force d'évoquer toutes ces fonctionnalités annexes, on en oublierait presque le plus important... La qualité sonore. Ici la Roar affiche un bilan quelque peu mitigé. De nos différents essais, l'enceinte est capable du meilleur... comme de résultats plus discutables. Il faut d'abord être conscient du côté très directionnel de cette enceinte. En clair, la qualité sonore dépend beaucoup de son positionnement : à vous donc de vous assurer que celui-ci est optimal.

Par défaut l'enceinte diffuse un son contenu : c'est pourquoi elle propose un bouton « Roar » qui va accroître la puissance sonore quitte à dégrader la clarté. Et l'enceinte propose une compensation des basses à faible volume. C'est la fonction Terabass, assez efficace du reste, qui rajoute à faible et moyen volume des basses. Si d'aventure, ce traitement qui disparaît à plein volume ne vous satisfaisait pas, un bouton Terabass permet de le couper.

Creative SoundBlaster Roar


L'enceinte Roar est relativement directionnelle dans son rendu sonore. Aussi, Creative propose t'il de la coupler à... une deuxième enceinte Roar. A condition bien sûr de disposer d'une deuxième unité et d'un câble jack. Dans cette configuration, on aura une image sonore gauche+gauche et droite+droite. Dommage toutefois qu'il faille s'encombrer d'un câble entre les deux Roar !

Un mot sur l'autonomie que nous avons évaluée à un tout petit peu plus de 7 heures lors d'un long trajet en voiture notamment. On reste donc dans les clous de ce que Creative annonce.

Conclusion


Avec sa Sound Blaster Roar, Creative Labs prouve qu'il est encore possible d'innover dans le monde des enceintes nomades. Le design franchement soigné de l'enceinte couplé à ses fonctionnalités font de la Roar un couteau suisse qui pourra rendre de nombreux services.

C'est aussi peut-être là que le bât blesse, car à trop vouloir en faire, Creative s'est quelque peu éloigné de ce qu'on attend d'une enceinte sans fil : un son qui déménage. Non que le son de cette Roar ne soit pas correct, loin s'en faut. Il manque juste d'homogénéité et l'ensemble des réglages, du mode Terabass, au mode Roar, a tendance à complexifier les choses. Car à la fin, on essaie les combinaisons de mode pour chaque morceau pour tenter de trouver le meilleur équilibre, et il ne faut pas perdre de vue le bon positionnement de l'enceinte, de préférence face à vous.

Creative roar1


Dans tous les cas, si la Roar n'est pas parfaite, elle est tout de même incroyablement complète et proposée à un prix qui défie toute concurrence ou presque. Comptez 149 euros TTC pour la Roar depuis le site du constructeur.

Sound Blaster Roar

Les plus
+ Design plaisant et soigné
+ Bon positionnement tarifaire
+ Incroyable richesse fonctionnelle
Les moins
- Mais des fonctions qui ne servent à rien ! (LS)
- Qualité audio peu homogène
- Bluetooth qui peut décrocher
3
Qualité sonore
Autonomie
Finition


Enceinte portable : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Modifié le 26/09/2017 à 17h08
Commentaires