La défragmentation : principe et logiciels

Les logiciels gratuits

Auslogics Disk Defrag


Disponible uniquement en anglais et en allemand dans sa version originale mais traduite en français par Paradox, Auslogics Disk Defrag est l'un des défragmenteurs gratuits les plus plébiscités. Les raisons à cela : une interface plutôt simple et agréable, un menu d'options qui permet de supprimer les fichiers temporaires avant une défragmentation, de régler la priorité du processus, une légende complète... Une barre de progression bien visible montre l'avancement de l'opération durant laquelle de nombreuses informations sont indiquées, comme le nombre de fichiers fragmentés initialement et au temps t, ou le nombre de fichiers total.

Petit bémol : ce logiciel n'affiche les supports amovibles que via l'activation d'une option dans le menu idoine. Pas non plus de possibilité de planifier une opération, ni d'activer une défragmentation en continu, comme le peuvent les logiciels payants. A noter qu'en fin d'opération (normale ou provoquée), un rapport d'analyse simple comportant un graphique est affiché, avec la possibilité d'obtenir un autre rapport, très détaillé.

Interface Auslogic
          
Phase de défragmentation Auslogic

Auslogics Disk Defrag, simple et riche en informations durant la défragmentation


Contig


Tout comme , Contig est un logiciel extrêmement léger car en ligne de commande. Une interface graphique a toutefois été prévue et vous pourrez la trouver (sous le nom de Power Defragmenter GUI) sur la même fiche que Contig, dans notre logithèque.

Celle-ci permet, au démarrage, de sélectionner l'action à effectuer : défragmentation d'un ou de plusieurs fichiers, d'un ou de plusieurs dossiers ou encore d'un disque entier. Une dernière proposition concerne le PowerMode Disk Defragmentation, qui est d'une utilité réduite puisque la seule différence avec la défragmentation d'un disque entier est... qu'il effectue deux fois de suite l'opération ! Nous verrons lors de nos tests que l'effet de cette seconde passe est nul.

Lors de la défragmentation, ne cherchez pas de représentation graphique de l'état de défragmentation du disque sélectionné : tout se passe dans une fenêtre peu conviviale qui ne donne pas de réelle indication sur l'avancement de l'opération.

Contig - Choix
         
Contig - Défrag

Contig et son interface graphique Power Defragmenter GUI, sans laquelle il serait vraiment peu convivial


Defraggler


Lorsque les éditeurs du logiciel CCleaner font un défragmenteur, cela donne un programme à l'interface très simple, compact et lisible. Disponible uniquement en anglais, Defraggler décompose l'affichage en trois parties :
  • les disques, amovibles ou non, connectés à votre ordinateur, accompagnés d'indications concernant leur capacité et taux de remplissage ;
  • la « carte » du disque sélectionné, représentation schématique de la fragmentation de votre unité (notez par ailleurs qu'une légende de couleur aurait été la bienvenue) ;
  • une liste des fichiers fragmentés, comportant le nombre de « morceaux » pour chaque fichier victime de ce phénomène.
Lors d'une défragmentation, l'évolution de l'opération est très claire, puisque tous les chiffres donnés après analyse sont modifiés au fur et à mesure que s'effectue la défragmentation, et les étapes sont indiquées par une petite fenêtre volante du meilleur genre. Autre avantage de ce logiciel : vous pouvez sélectionner, dans la liste créée après une analyse, les fichiers que vous souhaitez défragmenter. Si vous voulez appliquer cette opération à l'ensemble du disque, rien de plus simple : cliquez dans la case à gauche de « Filename » pour sélectionner tous les fichiers.

Defraggler
Defraggler, simplicité, efficacité ?


jkDefrag


et son interface graphique, , sont deux applications très légères qui ne demandent pas d'installation pour fonctionner. Et ce n'est pas là leur meilleure qualité. En effet, il suffit d'ouvrir l'interface graphique de jkDefrag (plus simple que les commandes en lignes) pour s'apercevoir des possibilités de ce logiciel :
  • un nombre d'actions différentes à faire pâlir les meilleurs logiciels payants, comme l'analyse et le trie des fichiers par date de dernier accès ou l'analyse, la fragmentation et l'optimisation rapide ;
  • des rapports du plus simple au plus perfectionné, avec des messages détaillés sur la recherche ou le remplissage des intervalles ;
  • la possibilité de régler la priorité du processus ;
  • une option de l'onglet « Avancé » permet d'exclure certains types de fichiers de la défragmentation, et de le placer à la fin du disque ;
  • la présence d'un nettoyeur permet d'alléger votre disque dur avant d'en effectuer la défragmentation ;
  • jkDefrag autorise la défragmentation des fichiers-système au démarrage de l'ordinateur ;
  • enfin, un planificateur permet de programmer régulièrement vos défragmentations.
Ajouter à cela des infos-bulles du plus bel effet qui vous viennent en aide quand vous avez un doute sur une fonction et la disponibilité du logiciel dans pas moins de 25 langues (dont le français), et vous obtenez un excellent logiciel gratuit. Seul bémol : les disques amovibles ne sont reconnus qu'en cochant une option dans l'onglet « Options », à la manière de ce que nous avions vu dans Perfect Disk.

Options
        
Interface

Même avec l'interface graphique, ce logiciel n'est pas parmi les plus agréables à regarder...


Quant au rapport est lui aussi très complet, mais peu mis en valeur par l'interface, à l'image du logiciel dans son ensemble. Mais est-ce le principal ?

Rapport
Le rapport généré par jkDefrag est complet, mais quelque peu rébarbatif


UltraDefrag


À la vue de l'interface spartiate d'UltraDefrag, vous vous direz qu'il est difficile de faire plus simple. Erreur ! Il propose plus d'options qu'un Optimize Disk de Norton ou que l'utilitaire présent dans TuneUp Utilities. Notez en effet la présence d'une case pour cacher les médias amovibles (pratique pour ne pas avoir affiché les 4 lecteurs de cartes que beaucoup possèdent) ou des indications précises en bas de fenêtres sur le nombre de fichiers fragmentés, qui accompagnent la représentation schématique du disque dur.

Autres fonctions du logiciel : la possibilité d'inclure ou d'exclure des fichiers ou des dossiers du processus, ou d'ignorer ceux dont la taille dépasse une limite que vous pouvez fixer. Le rapport est fourni en format HTML et comporte les indications les plus importantes. UltraDefrag permet également de défragmenter un disque dur au démarrage de l'ordinateur, pour venir à bout des fichiers récalcitrants. Enfin, une planification de la tâche est également disponible, via un module externe.

Interface
UltraDefrag, une interface austère pour des fonctions relativement nombreuses
Modifié le 12/05/2016 à 09h34
Commentaires