Espace membre :
flechePublicité

// Le RAID dans la pratique

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Mardi 17 Juillet 2007

RAID logiciel ou RAID matériel ?


C'est une question qui est à l'origine de nombreux débats sur le Net en général, sur les forums spécialisés en particulier : quel est la meilleur solution, la plus sûre, la plus performante ? Logicielle ou matérielle ? Nous ne prendrons pas partie ici, tant les performances sont dépendantes du matériel utilisé, de son ancienneté, de l'usage que l'on en fait... Nous allons juste décrire les avantages et inconvénients de chacun sans parti pris.

Le RAID matériel


Carte Contrôleur Belkin Carte SATA II RAID PCIe - F5U251
Dans cette configuration, une carte ou un composant est dédié à la gestion des opérations. Il s'agit généralement d'une carte d'extension PCI plus ou moins perfectionnée, disposant de connecteurs classiques, parfois au format IDE, Serial ATA ou SCSI. Un contrôleur raid est en général doté d'un processeur spécifique, de mémoire, et est capable de gérer tous les aspects du système de stockage RAID grâce au firmware embarqué.

Du point de vue du système d'exploitation, le contrôleur RAID matériel offre une virtualisation complète du système de stockage. Le système d'exploitation considère chaque volume RAID comme un disque et n'a pas connaissance de ses constituants physiques.

Les avantages de ce type de solution sont les suivants :
  • reconstruction autonome des piles RAID en cas de changement de matériel ;
  • remplacement à chaud d'un disque dur connecté à une carte contrôleur ;
  • les vérifications de cohérence et les opérations de maintenance et diagnostiques sont prises en charge par les puces dédiées, ce qui allège le rôle du processeur et du bus système.
A contrario, il existe certains inconvénients :
  • les piles RAID installées sur un contrôleur matériel sont très dépendantes de sa structure et même de son firmware, ce qui occasionne des problèmes en cas de panne, car il faut retrouver un modèle similaire si l'on veut retrouver le système dans un état semblable à celui qui existait avant la panne;
  • le prix de ce type de matériel, car un contrôleur digne de ce nom (c'est à dire équipé d'un processeur et de modules de mémoire performants) est assez cher, alors que des cartes bas de gamme ne pourront faire mieux qu'un RAID logiciel.

Le RAID semi-matériel


C'est le cas de la grande majorité des contrôleurs RAID utilisés, c'est à dire ceux qui sont intégrés aux Cartes mères. Ils gèrent la plupart du temps les RAID 0 et 1 sur des Disques durs en IDE ou en Serial-ATA. Ces composants sont plutôt bon marché et ne possèdent absolument pas la puissance de calcul et la polyvalence de leurs homologues dédiés, et ce type de matériel est d'ailleurs plus à apparenter à des contrôleurs de disques possédant quelques fonctions avancés plutôt qu'à un véritable contrôleur RAID.

Le RAID logiciel


Nous sommes ici dans un système très éloigné de la solution matérielle, la présence d'un simple contrôleur de disque suffisant à assurer le support physique. Le contrôle du RAID est fourni par une couche logicielle contenue dans le système d'exploitation. C'est donc une solution assez souple, mais qui va demander un certain effort aux niveaux de ressources pour pouvoir fonctionner correctement.

Les avantages d'une solution logicielle sont indéniables :
  • souplesse d'utilisation et d'administration ;
  • grande interopérabilité : vous pouvez passer d'une machine à une autre sans problème, la seule condition étant de conserver la couche logicielle, c'est à dire ... le même système d'exploitation ;
  • c'est une solution gratuite, ce qui n'est pas négligeable.
Cependant, quelques problèmes sont également présents :
  • Manchot Linux logiciel libre open source
    la détection et le diagnostic d'un élément corrompu d'une pile ne sont absolument pas aussi performants qu'avec une contrôleur matériel dédié ;
  • les ressources utilisées par cette méthode sans beaucoup plus élevées que pour une solution en dur, notamment pour du RAID 1 ou 5 (le RAID 0 n'est au contraire pas très gourmand) ;
  • les possibilités sont plus ou moins réduites avec un système d'exploitation, car il ne gère pas toutes les configurations possibles : Windows XP gère officiellement le RAID 0 alors Windows 2003 Server offre la possibilité de faire du RAID 0, 1 ou 5. Mac OS X autorise les RAID 0 et 1, la palme revenant aux distributions Linux utilisant des noyaux 2.6 et plus récents, les modes 0, 1, 5, 6 et 10 étant implémentés.

Quid de la réparation de la pile ?


Que ce passe t'il lorsqu'il se passe ce pour quoi le RAID a été créé, c'est à dire une panne matérielle ? Pour une pile en RAID 0, vous étiez prévenus, toutes vos données sont perdues ! Pour les autres configurations, cela dépend de votre montage. Si vous avez optez pour la création d'une pile RAID via une solution matérielle, le simple remplacement du disque dur défaillant (qu'il faut toutefois savoir trouver...) suffit à restaurer la pile, le contrôleur se chargeant de la reconstruire. Pour une solution logicielle, il sera nécessaire de trouver le disque en cause, le changer et refaire la manipulation pour recréer la pile, ce qui demande un investissement plus poussé.


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
74,90 €
à partir de
202,98 €
à partir de
241,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Podcasts

iTunes
iTunes 11 : le logiciel audio de référence signé Apple !
RealPlayer SP
RealPlayer SP : La nouvelle génération du pionnier de la vidéo en streaming !
Winamp
Winamp : La dernière version du plus célèbre lecteur audio !
Adobe Media Player
Visionner des contenus vidéos en streaming
Miro
Miro pour Windows : Navigateur, lecteur, moteurs de recherche, gestionnaire de téléchargement et de bibliothèque multimédia, convertisseur et iTunes pour Androphone !
iTorrent
Téléchargez vos podcasts iTunes avec Bitorrent !

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité