Antivirus : le comparatif 2006

Impact sur les performances


Un antivirus tourne en permanence sur votre système et alourdit forcément les performances de votre ordinateur. Néanmoins, puisque nous sommes condamnés à vivre avec (à moins d'aimer vivre dangereusement), le degré de cet impact est un critère important.

Démarrage du PC : le lièvre et la tortue


Commençons par le commencement : le démarrage du PC, qui se voit ralenti et encombré par l'ajout d'un logiciel supplémentaire à lancer. Nous avons chronométré le démarrage du PC sans antivirus, sur une installation fraîche de Windows, entre l'apparition du logo Windows et le démarrage du dernier programme résident (le moment où l'utilisateur a « vraiment » la main. La moyenne des dix mesures effectuées est de 22 secondes.


L'opération a ensuite été répétée avec chaque antivirus, sur une nouvelle installation. La « Formule 1 » se nomme NOD32 : ce petit bolide ne fait tomber la moyenne qu'à 23,4 secondes. Kaspersky et Mc Afee suivent avec respectivement 26 et 28,8 secondes. PC Cillin les talonne avec une moyenne de 30 secondes. Les autres dépassent les 30 secondes, ce qui devient déjà plus agaçant. F-Secure et Panda dépassent les 40 secondes, soit près du double du temps d'origine.

Antivirus - Impact sur les performances


Compression de fichiers


Le deuxième test consiste à compresser un dossier de fichiers de 249 Mo à l'aide de 7-Zip, au format Zip sans aucune optimisation. Le dossier contient des fichiers de tailles variables, dont une archive de 70 Mo, plusieurs exécutables d'assez grande taille et de nombreuses images de petite taille. La moyenne obtenue sans antivirus est de 51 secondes.

Les écarts sont assez minimes pour la plupart des antivirus. 112 s'avère être le plus véloce avec un impact quasi nul sur le temps de compression (51,1 secondes), suivi de peu par Norton Antivirus (51,7), puis de PC Cillin et NOD32 qui obtiennent tous deux une moyenne de 51,8 secondes. F-Secure et Panda affichent déjà un écart plus marqué de plus d'une seconde. Kaspersky et BitDefender, en revanche, se montrent quelque peu à la traine.

Verdict :


Le démarrage d'un PC est un point sensible qui peut vite devenir irritant. On appréciera donc l'impact quasi nul de NOD32 sur ce point. Kaspersky et McAfee restent dans une moyenne acceptable. Au delà de 35 secondes, les choses empirent. Pour ce qui est de l'impact sur les performances de compression, l'écart est nettement plus réduit. On notera que les plus affectés sont BitDefender et Kaspersky, alors que NOD32 subit un écart quasi nul. Son excellente réactivité en fait le champion poids plume de ce comparatif !
Modifié le 30/04/2013 à 10h08
Commentaires