Notre sélection de TV pour suivre l’Euro 2016

Les téléviseurs incurvés


Si l'intérêt profond des écrans incurvés ne saute pas aux yeux de tout le monde de la même manière, une certitude à leur égard demeure : ces téléviseurs élégants et originaux provoquent un effet « whaou ! » quasi assuré. Apporter de la courbure à un écran plat change forcément les données de l'équation. Le pionnier en la matière, c'est Samsung.

On trouve des premiers modèles Full HD de petite taille, en 32 et 40 pouces, mais les bienfaits de l'incurvé ne sont, à notre sens, pas bien perceptibles. Mieux vaut débuter à 48 pouces pour ressentir l'immersion provoqué par la courbure. Dès lors, nous avons un modèle Full HD abordable à conseiller, mais surtout des dalles 4K dont on peut se rapprocher davantage pour vraiment « plonger » dans l'image. Notez qu'un téléviseur incurvé est en revanche moins pratique à accrocher au mur.


Samsung UE48J6300 : notre premier prix en téléviseur incurvé


Voici un téléviseur qui a fait ses preuves en comblant, dans l'ensemble, ses propriétaires. Il n'est que Full HD et pas des plus aboutis sur le plan technologique, néanmoins à 700 euros la dalle de 48 pouces (121 cm) incurvée, c'est une solution raisonnable pour goûter aux joies de la courbure sans se ruiner. Samsung lui attribue un PQI (Picture Quality Index) de 800, valeur qui commence à être correcte dans une échelle qui démarre à 100 et culmine à 2 400. Attention, il ne s'agit pas d'une fréquence de rafraîchissement de 800 Hz mais bien d'un indice qui comprend aussi bien des critères de fluidité, que de qualité d'image (contraste, luminosité, etc.). La dalle fonctionne à une fréquence native de 50 Hz : vous n'aurez pas un rendu sensationnel sur des images très mouvementées.

Samsung UE48J6300
Le téléviseur incurvé UE48J6300 de Samsung

Le téléviseur dispose d'un rétroéclairage LED avec Micro Dimming (ajustement local du rétroéclairage pour renforcer le contraste) et d'un processeur quadruple coeur. Ce dernier gère les différents traitements maison, comme l'Auto Depth Enhancer, algorithme qui optimise l'image de sorte à faire ressortir davantage de profondeur, ou encore, le mode Sport, qui adapte les réglages pour les programmes sportifs.

L'interaction avec l'utilisateur se fait via l'interface maison Tizen, plaisante et fluide. Connectivité et connectique ne souffrent d'aucun impair : Wi-Fi, Wi-Fi Direct, Bluetooth, quatre ports HDMI, trois USB, entrées composite et composante, prise Ethernet et sorties audio (mini jack, optique, casque). La TV est équipée d'un simple tuner compatible terrestre (que DVB-T, pas DVB-T2) et câble, et elle prend en charge les flux HbbTV.

Le principal reproche qui revient dans plusieurs critiques, c'est la qualité moyenne du son. Les deux haut-parleurs de 10 W chacun ne peuvent pas faire de miracle, c'est bien souvent le cas sur les téléviseurs qui se limitent à de la stéréophonie. Une barre de son sera alors à prévoir.



Samsung UE48JU6670 : 4K et incurvé abordable


L'UE48JU6670 est une alternative au modèle précédent (J6300) mais en Ultra HD pour faire simple. Sorti depuis près d'un an, il a également récolté beaucoup d'avis positifs. Nous ne nous étalerons pas longtemps sur son cas, puisque les deux téléviseurs sont très proches. Outre la résolution 4K et le processeur de mise à l'échelle, l'UE48JU6670 profite également d'un meilleur PQI (1 200 versus 800). Attention, ça ne signifie pas une dalle plus réactive : ce gain provient essentiellement du passage à l'Ultra HD et des traitements qui vont avec (UHD Micro Dimming, PurColor, etc.). Le tuner TNT accepte ici les trois standards (DVB T2/C/S2). Pour le reste, les deux téléviseurs sont similaires.

Samsung UE48JU6670
L'écran UE48JU6670 de Samsung, proche du modèle précédent, est incurvé et 4K

Notez que ces deux références Samsung sont plutôt sur leur fin de vie. C'est la nouvelle gamme des KU, comptant certaines références incurvées, qui prendra alors le relais. On attend les annonces d'ici la fin du mois d'avril. Il est par ailleurs possible de monter en gamme avec la famille des JU7500 en 48, 55 ou 65 pouces.



Philips 55PUS8700 : 1 400 Hz et Ambilight


Si vous voulez de l'immersion, vous allez être servis. Ce téléviseur Philips adopte une imposante dalle de 55 pouces (139 cm), Ultra HD et incurvée. Un bon potentiel home cinema complété par l'Ambilight sur trois côtés. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, l'Ambilight consiste en une diffusion de lumière autour du téléviseur, calquée en temps réel sur les teintes affichées à l'écran. Philips annonce un Perfect Motion Rate (PMR) de 1 400 Hz. Là non plus, ça ne signifie pas que le téléviseur va effectivement rafraîchir son image 1 400 fois par seconde. Néanmoins, ce PMR ne prend en compte que des critères de fluidité (rafraîchissement natif, capacité du moteur de traitement d'image, technologie de rétroéclairage, etc.) et ne mélange pas de notion de qualité comme chez Samsung. Chez Philips, c'est quasiment ce qui se fait de plus rapide.

Philips 55PUS8700
La technologie Ambilight, une des principales caractéristiques de l'écran 55PUS8700 de Philips

La 3D n'est plus vraiment la mode, mais sachez-le, le 55PUS8700 permet l'affichage stéréoscopique, avec lunettes actives (deux paires fournies). De quoi renforcer encore l'immersion ! Côté interface, c'est Android 5.1 qui opère (16 Go de stockage) : les applications YouTube et Netflix sont préinstallées.

Philips n'a pas lésiné sur la connectique : quatre ports HDMI, trois USB, une péritel, prise Ethernet, multiples entrées et sorties audio, double tuner TNT (DVB T2/C/S2) avec prise en charge de la télévision interactive HbbTV, etc. Wi-Fi et Bluetooth sont aussi de la partie, et la télécommande permet de gérer les fonctions vocales. Ce téléviseur dispose de cinq haut-parleurs restituant 50 W de puissance sonore. Bref, un produit bien équilibré et séduisant !



Samsung UE55KS7500 : la nouvelle génération Super UHD


Cette référence est si récente que les retours à son sujet et les tests sont encore inexistants. Néanmoins, tous les ingrédients sont là pour se laisser tenter. D'abord, cette séries KS est la toute première génération de Super UHD. Quèsaco ? Il s'agit d'un ensemble de technologies Samsung visant à obtenir un contraste, une luminosité et des couleurs améliorés. Le sud-coréen s'appuie notamment sur un rétroéclairage LED Edge au phosphore bleu avec un filtre Quantum Dots (nano-technologies), permettant de couvrir un espace colorimétrique étendu (96 % de la palette P3 Digital Cinema, profondeur de 10 bits). Ce téléviseur est également compatible 4K HDR (haute plage dynamique) et il parvient à produire des pics de luminosité de 1 000 cd/m² (avec un noir préservé), ce qui lui vaut la certification Ultra HD Premium.

Samsung UE55KS7500
La promesse du téléviseur Samsung UE55KS7500 : un contraste et des couleurs améliorés

L'indice de qualité d'image atteint ici des sommets, avec un PQI de 2 200 : c'est quasiment la valeur la plus haute de l'échelle Samsung (la fréquence native de la dalle est 100 Hz). Le reste est plus habituel. La connectique se cantonne aux liaisons modernes (quatre HDMI 2.0, trois ports USB, antenne simple tuner compatible DVB-T2, Ethernet, sortie audio numérique), la connectivité est complète, comme toujours chez Samsung (Wi-Fi, Wi-Fi Direct et Bluetooth), et c'est le système d'exploitation Tizen qui officie.

La restitution sonore profite de 40 watts en multi-canal. Il s'agit là d'un des modèles les plus évolués de cette nouvelle gamme KS, il y a peu de chance de se tromper. Retenez en revanche que ce téléviseur n'est pas 3D.



LG 55EG920V : de l'Oled pour une image parfaite !


Impossible de conclure une sélection de téléviseurs incurvés sans inclure un modèle LG à dalle Oled. Pourquoi ? Parce que c'est tout simplement la meilleure qualité d'image qui soit. Contraste infini, reproduction colorimétrique large et vivante, réactivité énorme de la dalle (quasi pas de rémanence), absence de clouding (puisque pas de rétroéclairage), angles de vision très larges : un téléviseur Oled, c'est le must ! Et autant Samsung a pris l'ascendant sur le marché de l'incurvé, autant l'Oled, c'est l'affaire de LG. Le 55EG920V est Oled, incurvé, 10 bits et 4K. Sa dalle de 55 pouces (139 cm) est polarisée et permet donc un visionnage en 3D avec des lunettes passives.

LG 55EG920V
LG a misé sur l'Oled pour l'écran incurvé 55EG920V

Le téléviseur dispose de trois prises HDMI 2.0, deux ports USB 2.0 et un USB 3.0, des entrées vidéo péritel, composante, composite et antenne (DVB T2/C/S2), d'une connexion Ethernet et une sortie audio numérique. Mais aussi de Wi-Fi, Wi-Fi Direct et Bluetooth. La navigation dans les menus de la Smart TV se fait via l'interface WebOS en version 2.0. La télécommande Magic Remote peut être utilisée pour effectuer des commandes vocales.

Sur la partie audio, le système deux canaux (2 x 10 W) profite de la spatialisation Ultra Surround qui, d'après les avis d'utilisateurs, fait étonnamment du bon boulot. Une valeur sûre !




Modifié le 18/05/2016 à 13h55
Commentaires