le dimanche 11 mars 2018

Google Play Store : comment identifier les fausses applications ?

Vous hésitez toujours à télécharger une application sur le Google Play Store, parce que vous avez peur de tomber sur une fake app ? Nous allons vous aider à éviter les fausses applications sur le Google Play Store.

fotolia application mobile


Sur Google Play Store, il n'est pas toujours aussi évident de retrouver l'application recherchée tant les fausses applications y sont nombreuses. Pour tirer profit du succès sans cesse grandissant de la plateforme officielle des applications Android, de nombreux auteurs malintentionnés proposent en téléchargement des applications trompeuses qui une fois installées leur génèrent de l'argent grâce aux liens sponsorisés et dans le pire des cas peuvent provoquer un dysfonctionnement du terminal mobile. Comment identifier ces applications et comment s'en prémunir ? Malgré les efforts de Google ayant déclarée la guerre à ses applications trompeuses, il est possible encore aujourd'hui de développer une application et la publier sur Play Store sans grande difficulté.

Comment identifier une fake app sur le Google Play Store ?


On désigne par fausses applications, toutes celles dont le nom ainsi que le logo sont identiques à ceux d'applications reconnues. Plusieurs mois en arrière, une « fake app » ou « fausse application » avait pris pour cible WhatsApp en reprenant aussi bien le logo de la célèbre application et le nom de son éditeur à savoir WhatsApp Inc. Des informations erronées ont permis à son éditeur de bénéficier de plus d'un million de téléchargements sur le Play Store avant d'être retirée de la plateforme par Google.

Suite à une étude menée par le site ABC News, il semblerait que ces fake apps servent soit au vol des données personnelles, soit au tracking, au keylogging, aux publicités intrusives et bien plus encore.

fotolia fake application


Fausse application : comment s'en prémunir ?


Bien que le Play Store de Google soit également concerné par ce fléau d'applications trompeuses, la première chose à faire pour s'en prémunir serait de ne pas télécharger les APK sur une plateforme inconnue. Préférez les sites connus, et par exemple notre espace de téléchargement d'applications Android : nous vérifions les fichiers que nous mettons à votre disposition, pour nous assurer qu'ils ne soient pas corrompus.

Quand vous êtes sur Play Store, la première chose à faire est de regarder minutieusement le nom et le logo de l'application afin de vous assurer de ne pas avoir à faire à une application malveillante. Pour un œil averti, il est possible de détecter ces applications en regardant attentivement ces deux détails.

2000px-google_play.svg.png


Si vous ne parvenez pas à détecter ces fausses applications à partir du logo et du nom, sachez que vous pourrez toujours vous prémunir d'elles en vérifiant le nom de l'éditeur. Dans le cas de la fake app de WhatsApp mentionnée ci-dessus, le nom de l'éditeur était similaire et pour passer le contrôle automatique de Google, le développeur avait rajouté un espace à la fin du nom. Etant donné le nombre considérable d'applications soumis à la validation sur Play Store, il apparaît difficile de procéder à un contrôle manuel et minutieux de chacune d'elles.

Le nombre de votes, de téléchargement et de commentaires peuvent également vous permettre d'identifier une fausse application. Si vous tombez sur une application de la renommée de Facebook sur Play Store avec moins d'un milliard de téléchargement, vous pouvez être certain que vous êtes en présence d'une fake app. Pour reprendre l'exemple de WhatsApp, l'application officielle compte plusieurs milliards de téléchargement avec une note supérieure à 5 grâce au vote de plus de 60 millions d'utilisateurs.

Si vous parvenez à détecter une fausse application grâce à nos conseils, il vous suffit de la signaler à Google qui se chargera ensuite de la supprimer après une vérification préalable. Pour signaler une telle application, il suffit de défiler la page de présentation jusqu'en dessous puis de cliquer sur « signaler comme inapproprié ».
Modifié le 14/03/2018 à 14h36
Commentaires