le mardi 12 décembre 2017

On a testé pour vous : Nestor, l'application pour gérer ses comptes bancaires

08779070-photo-en-partenariat-avec-maif.jpg



Nestor, c'est un peu votre assistant bancaire personnel.
Cet agrégateur bancaire permet d'avoir accès en un coup d'œil à la synthèse de vos comptes bancaires, de votre épargne et même de vos crédits en cours. On vous fait découvrir en détail cet outil incontournable qui tient dans la poche !


Dans la mythologie grecque, Nestor est un sage et un conseiller qui guide des héros tels qu'Ulysse, Ménélas ou Achille. On ne sait pas si le nom de l'application vient de là, mais on aime à penser que c'est le cas.

Le Nestor par MAIF est né un peu plus tard que le héros mythologique, en novembre 2016. C'est un agrégateur de comptes, un outil dédié au suivi et à la gestion du budget. L'un de ses principaux atouts réside dans sa capacité à s'interconnecter avec plus de 140 établissements bancaires, dont - chose assez rare pour être soulignée - des banques dédiées aux professionnels.

Sans plus attendre, faisons un petit tour dans l'application mobile (Android & iOS) qui a déjà été téléchargée par plusieurs milliers de personnes. Pour les non-mobinautes, Nestor est aussi disponible sur tablette et sur ordinateur.

Inscription & premiers pas : simplicité & sécurité


L'utilisation de Nestor est sécurisée par un code à 4 chiffres, que l'utilisateur définit lors de la première connexion et qui lui sera demandé à chaque connexion. Et quand on dit chaque, c'est chaque : la simple mise en arrière-plan ou l'ouverture du multitâche, même une fraction de seconde, provoquent la déconnexion immédiate de l'app. Une mesure de sécurité rassurante sans être freinante, puisqu'il suffit d'une petite seconde pour entrer le code à 4 chiffres qui sécurise l'accès à l'app.

000001f408777186-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Pour proposer un test complet agrémenté de visuels, nous avons bien sûr voulu faire des captures d'écran de l'application au fur et à mesure de sa découverte. Surprise : Nestor bloque les screenshots par défaut, pour éviter que « des informations personnelles [n'apparaissent] dans la liste des applications récentes. » Ce blocage peut être désactivé à tout moment dans les paramètres (on a donc pu vous faire de superbes captures d'écran pour illustrer notre test, ouf).

Côté sécurité et réassurance, on apprécie tout particulièrement le « mode discret ». Si vous êtes du genre à accéder à vos apps bancaires dans les transports en commun ou dans des lieux publics, et que vous surprenez votre voisin en train de loucher sévèrement sur vos comptes, un léger secouement du smartphone active le mode discret : tous les chiffres se transforment en « x », les données bancaires devenant ainsi illisibles.

000001f408777188-photo-screenshot-nestor-app.jpg
000001f408777192-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Après avoir défini un code d'accès, l'utilisateur est invité à choisir les banques auxquelles il souhaite se connecter. Plus de 140 établissements dans la liste, le vôtre y est forcément. En quelques clics on connecte deux comptes, Nestor mouline une poignée de secondes, et nous voilà face à un écran d'accueil synthétisant toutes nos informations bancaires en temps réel.

Ergonomie & design : au top de l'UX


Sur l'écran d'accueil de l'application, des informations essentielles sur l'état des comptes bancaires sont présentées sous une forme visuellement simple et agréable :
  • Balance des comptes : un système de pictogrammes permet de voir en un coup d'œil la « santé » de chaque compte : un grand soleil indique un compte équilibré, un soleil caché derrière un nuage indique un compte au solde bas, et un nuage avec un éclair indique un compte en négatif (ou en passe de l'être).


000001f408777202-photo-screenshot-nestor-app.jpg


  • Revenus & dépenses : visualisation des revenus et des dépenses du mois en cours.
  • Moyenne des revenus & dépenses : calcul solde mensuel et des dépenses en temps réel, et visualisation graphique de l'équilibre solde/dépenses sur les 3 derniers mois. Très pratique pour voir en un coup d'œil les mois où on a un peu trop dépensé, et ceux où on a beaucoup épargné.
  • Epargne & patrimoine : c'est ici qu'apparaissent l'épargne (liquide, à terme, salariale, retraite...) et les éventuels prêts immobiliers etconso que vous avez contractés, si vous avez connecté Nestor avec la banque chez laquelle vous avez souscrit le prêt.


000001f408777206-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Chacune de ces informations est cliquable, pour accéder à une vue beaucoup plus détaillée du mois en cours ou de l'historique sur plusieurs mois. A noter que la version gratuite de Nestor permet de remonter jusqu'à 6 mois d'historique bancaire. Pour aller plus loin, il faudra souscrire à la version premium Nestor+.

Si les applications bancaires ont énormément progressé sur la visualisation des données ces dernières années, on doit dire que Nestor fait fort sur l'UX et la navigation. L'écran d'accueil, extrêmement simple, est très visuel et pictogrammique pour avoir l'essentiel des infos en quelques secondes.

L'utilisation des couleurs est elle aussi très intuitive : du rouge pour les dépenses ou les alertes (sur un découvert par exemple), du vert pour les revenus et les comptes à l'équilibre.

000001f408777208-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Outils d'aide à la gestion : les points forts de Nestor


Au-delà des outils de visualisation des revenus et des dépenses, Nestor joue surtout son rôle d'assistant bancaire via des fonctionnalités de recherche dans les historiques, d'alertes et de notifications.

La ventilation des budgets


L'un des outils d'aide à la gestion bancaire est la représentation de la ventilation du budget mensuel. Ces données permettent de visualiser immédiatement les postes de dépenses les plus importants chaque mois, et d'identifier d'éventuels dérapages ou comportements anormaux.

Le paramétrage de ces données ne nécessite par ailleurs pas beaucoup de travail de catégorisation, puisque Nestor est capable de reconnaître de nombreux récipients commerciaux et de catégoriser les opérations bancaires courantes. Il classera donc tout seul comme un grand un achat sur Amazon dans la catégorie « Shopping / e-Commerce », un forfait SFR dans la catégorie « Internet, TV, Télécom » ou encore un paiement dans un bar dans la section « Sorties détente ». Et dans le cas où Nestor ne trouverait pas la catégorie d'un article, il alerte sur l'écran d'accueil avec une pastille « À catégoriser ».

0000015e08777210-photo-screenshot-nestor-app.jpg
0000015e08777214-photo-screenshot-nestor-app.jpg


0000015e08777216-photo-screenshot-nestor-app.jpg


L'historique des soldes mensuels


Les soldes mensuels permettent de visualiser une information importante pour ceux qui souhaitent mieux gérer leur budget : le ratio revenus/dépenses mois par mois. Avec Nestor+, le solde mensuel est accessible depuis la création du compte bancaire et apporte un éclairage particulièrement intéressant pour identifier la saisonnalité des dépenses, les mois qui ont été « mal gérés » et ceux où la capacité d'épargne a été bonne.

Un budget bien géré aura une courbe assez homogène, tandis qu'un budget peu supervisé s'apparentera plutôt à des montagnes russes (devinez dans quelle catégorie se situe le rédacteur de cet article ? Un indice ci-dessous).

000001f408777220-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Les alertes et notifications


Nestor offre la possibilité de paramétrer des alertes et notifications personnalisées, telles que :
  • Envoyer une alerte « Solde bas » lorsque le solde passe sous la barre des XXX euros ;
  • Envoyer une alerte lorsque l'utilisateur fait une dépense ou un versement supérieur à XX euros ;
  • Envoyer une synthèse hebdomadaire ou mensuelle ;
  • Envoyer une alerte lorsque l'app repère des frais bancaires supérieurs à XX euros : pratique pour repérer immédiatement des éventuels ennuis ou abus bancaires...


000001f408777194-photo-screenshot-nestor-app.jpg


Et la sécurité, dans tout ça ?


Un code à 4 chiffres et la possibilité de passer en mode discret, c'est bien beau, mais ça ne nous dit pas ce que Nestor fait de nos données bancaires. Sur le site dédié, la MAIF répond aux questions sécurité que peuvent se poser les utilisateurs de l'application.

Côté stockage, c'est Amazon Web Service qui assure l'hébergement de Nestor sur des serveurs situés en Irlande. Cette solution de stockage en ligne est utilisée par de nombreuses entreprises dans le monde pour héberger leur site web : Engie, Radio France, Siemens, Adobe, Coursera, Airbnb ou encore Slack font partie des clients AWS.

La MAIF assure par ailleurs que les données ne sont pas stockées sur le téléphone, et que plusieurs niveaux de chiffrement couplés aux procédures de protection habituelles des établissements bancaires assurent la sécurité des données côté serveurs.

Nestor et Nestor+ : récapitulatif des offres


Nestor est une application gratuite qui propose aussi des fonctionnalités disponibles premium sur abonnement.

  Nestor Nestor+
Connexion avec 140+ établissements bancaires
Ajout illimité de comptes
Mise à jour quotidienne des comptes
Catégorisation automatique des opérations
Alertes par notification ou e-mail
Export des opérations au format .xls (Excel)
Sans publicité
Mode discret
Mise à jour prioritaire des comptes bancaires X
Catégories personnalisées X
Historique illimité X
Analyses graphiques illimitées X
Synthèse et vues personnalisées X
Solde prévisionnel à 30 jours X
Export des opérations sur Money ou Quicken X


Ce service optionnel Nestor+ est proposé à 29,99€ / an ou 3,49€ par mois.

Envie de tester l'offre premium Nestor+ ? Clubic et la MAIF vous offrent 3 mois d'essai gratuit avec le code parrain : NESTOR91017.

Pour en bénéficier, suivez les étapes suivantes :
  • Sur l'application mobile : dans la rubrique « Paramètres », cliquer sur « Recommander Nestor » puis entrer le code dans la section « Votre parrain ».
  • Sur le service web : dans l'onglet « Profil & comptes », sélectionner « Profil » puis entrer le code dans la section parrainage.

On parie que vous ne pourrez plus vous en passer ?




08779070-photo-en-partenariat-avec-maif.jpg
Modifié le 14/02/2018 à 17h02
Commentaires