Godotify : vos amis attendront une réponse pour toujours

On a tous été dans cette situation : on écrit un message sur Facebook Messenger à un ami et on remarque qu'il répond grâce aux trois petits points ajoutés par l'entreprise de Mark Zuckerberg. Ils signalent que l'interlocuteur est en train d'écrire et, de fait, nous attendons impatiemment de découvrir son message. Bien évidemment, quand les trois points disparaissent, l'attente devient insupportable.

Désormais, il va falloir se méfier : une application permet d'imiter lesdits trois petits points... et donc d'imiter le fait que quelqu'un écrit.

Godotify : en attendant une réponse Facebook


L'application a été postée le 1er mars 2017 (le 1er avril aurait sans doute été une date plus savamment choisie) sur Reddit par l'utilisateur icandoitbetter. Ce dernier l'a repérée sur Github : elle n'est en effet qu'un projet Open Source développé par les utilisateurs Ian Nash (développeur) et Anastasis Germanidis (développeur et artiste), tous deux de New York.

Godotify

Le nom de Godotify est bien évidemment une référence à En attendant Godot, la pièce de théâtre de Samuel Beckett. Et, comme dans cette pièce, il est question d'attente. Mais au lieu d'attendre Godot, ce sont les interlocuteurs des utilisateurs qui auront installé l'application qui attendront. Pour toujours.

Faire attendre ses interlocuteurs Facebook


L'application, téléchargeable sur Github à cette adresse : https://agermanidis.github.io/facebook-godot/ gratuitement, vous permet donc d'imiter le fait que vous soyez en train d'écrire un message sur Facebook. Naturellement, vous n'êtes pas en train d'écrire mais ça, vos interlocuteurs ne le savent pas : ils vont donc attendre votre réponse... indéfiniment.

L'application imite les trois petits points de Facebook aussi longtemps qu'elle tourne en tâche de fonds. Disponible uniquement pour iOS, elle n'est clairement pas faite pour se faire des amis : vos contacts risquent fort de rapidement s'énerver contre vous croyant que vous les faites patienter pour rien... ce qui est le cas !


Modifié le 03/03/2017 à 12h59
Commentaires