Pokémon Go : la mise à jour et ses 80 nouveaux Pokémon sont là

Le jeu pour téléphone mobile Pokémon Go a été le succès le plus phénoménal, dans ce domaine, de l'année 2016. Lors de sa sortie, des dizaines de millions de joueurs se sont pris de passion pour la capture de Pokémon dans la vraie vie. Depuis, la mode s'est essoufflée mais des millions de joueurs restent sur le « qui vive » pour attraper Pikachu, Rondoudou et consorts. Niantic ne les a pas oubliés.

Jeudi 16 février 2017, après l'avoir annoncée en grande pompe la veille, la première mise à jour majeure de Pokémon Go a été déployée par le développeur du jeu. De quoi, peut-être, redonner l'envie de jouer à certains utilisateurs lassés.

80 nouveaux Pokémons à attraper


Si Niantic avait déjà, depuis la sortie de Pokémon Go durant l'été 2016, augmenté le nombre de Pokémon qu'il était possible de rencontrer dans le jeu, la mise à jour déployée jeudi 16 février 2017 apporte une véritable nouvelle dimension. Ce ne sont pas un ou deux Pokémon qui ont été ajoutés mais bien 80. Niantic a déployé le début de la deuxième génération de Pokémon pour le plus grand plaisir des joueurs.

La demande, pour la deuxième génération, était forte auprès des joueurs, notamment ceux qui avaient réussi l'exploit d'attraper tous les Pokémon disponibles dans leur région (voire dans le monde entier). 80 Pokémon de plus, ça donne des raisons d'arpenter à nouveau les rues des villes. Et ce n'est pas le seul changement que connaît Pokémon go avec cette nouvelle mise à jour.



Plus de fonctionnalités et de personnalisations


La mise à jour développée et déployée par Niantic ajoute la notion de genre chez les Pokémons : qu'ils soient mâles ou femelles, leur apparence change légèrement. Une manière simple de multiplier par deux les Pokémons à attraper.

Niantic a déployé aussi de nouvelles tenues pour personnaliser l'avatar des joueurs, de nouvelles baies qui peuvent être utilisées pour attraper les Pokémon, ainsi que certains objets de collection pour les évolutions.

Le succès a été, une nouvelle fois, au rendez-vous : après seulement quelques heures de la mise à jour, les serveurs de Niantic ont été pris d'assaut par les joueurs cherchant à attraper les nouveaux Pokémon apparus sur leurs écrans, causant quelques ralentissements.



Modifié le 17/02/2017 à 16h04
Commentaires