Amazon inciterait-il au spam ?

Amazon pourrait devoir apporter une petite modification sur son site Internet lorsqu'un client vient de réaliser un achat.

Depuis quelques années, Amazon tente de grandir sa base d'utilisateurs en tirant parti des outils communautaires. L'idée est bien entendu qu'un objet conseillé par l'une de ses connaissances sera plus susceptible de plaire. Mais pour certains, la société de Jeff Bezos est allée un peu trop loin.

Lorsqu'un internaute a réalisé un achat sur Amazon, ce dernier est redirigé vers une page lui présentant plusieurs options pour publier sur Twitter ou Facebook, un message pré-rempli ainsi qu'un lien vers le produit en question. La société propose également de partager cet acte d'achat via email.

Dans l'une de ses dernières dépêches Reuters explique qu'une cour de justice en Allemagne a déclaré que cette pratique était illégale. En effet, les contacts de l'acheteur n'ont pas donné leur accord pour recevoir ces messages qualifiés de « publicités non sollicitées et harcèlements déraisonnables ». Cette décision formulée par la cour régionale de Hamn confirme alors un précédent jugement de la cour d'Amsberg.

Amazon partage


La société Amazon inciterait donc au spam, quitte à passer sur la responsabilité des internautes eux-mêmes ayant décidé de faire usage ou d'abuser de ces fonctionnalités de partage... Quoi qu'il en soit, la fédération allemande des associations de consommateurs a précédemment affirmé que cette décision affecterait l'ensemble des sites marchands ayant implémenté des dispositifs similaires.

  • Bénéficiez de nos codes promo Amazon et bons plans exclusifs (codes réduction, promotions et cashback).
Modifié le 28/06/2016 à 11h45
Commentaires