Piratage : les alertes tornade de Dallas ont retenti en pleine nuit pendant 1 h 30

A Dallas, au Texas, un hacker a déclenché toutes les sirènes d'alerte tornade de la ville un peu avant minuit ce vendredi 7 avril 2017. Ces dernières ont retenti pendant plus d'une heure et demie, et maintenu éveillé 1,3 million d'habitants.

Toutes les sirènes ont été déclenchées pendant 1h30


Ce vendredi 7 avril 2017 au soir, 18 minutes avant les douze coups de minuit, chacune des 156 alarmes météorologiques d'urgence que compte Dallas (Etats-Unis) se sont mises à sonner. Les alarmes, conçues pour être entendues par quiconque se trouvant à l'extérieur dans une tornade ou une tempête dangereuse, ont résonné dans toute la ville.

Pendant plus d'une heure et demie, les sirènes ont maintenu éveillés les 1,3 million d'habitants de la ville, qui n'ont pas tous réagi de la même façon : certains, ayant vite deviné qu'il s'agissait d'une (mauvaise) plaisanterie ont pris les choses à la légère, tandis que d'autres ont manifesté leur mécontentement d'être dérangé en pleine nuit. Enfin, de nombreux habitants se sont inquiétés, pensant qu'un événement grave était en train de se produire.



Des milliers de personnes ont appelé les urgences


Si la plupart ont vite constaté que le ciel était dégagé et qu'aucune tornade ne semblait en vue, ce n'est pas le cas de tous. Les tornades étant nombreuses au printemps au Texas, et trois tornades ayant frappé l'Etat récemment, des milliers d'habitants ont appelé les services urgences, surchargeant ainsi les lignes.

A 1h20 du matin, les autorités dépassées par les événements, n'ont trouvé d'autre moyen pour mettre fin au calvaire des habitants, que de déconnecter complètement le système d'alarme de la ville. Si cette histoire a de quoi faire sourire, les autorités municipales, qui suspectent l'auteur du piratage de venir de la région de Dallas, sont furieuses et comptent bien trouver le coupable. Elles bénéficieront pour cela de l'appui de la Commission fédérale des communications.


Modifié le 10/04/2017 à 17h35
Commentaires