Norton Antivirus 2013

Habitué encore aux mises à jour annuelles, Norton Antivirus suit le schéma de son concurrent américain McAfee et devient un service évoluant selon des mises à jour poussées régulièrement.

Fonctionnalités


Conséquence de cette nouvelle approche : Norton Antivirus 2013, que l'on continuera à nommer ainsi pour des raisons pratiques, même si ça n'est plus écrit sur la boite, n'apporte en fait aucune nouveauté majeure sur le plan des fonctionnalités : les seules améliorations concernent des optimisations des performances du module d'analyse comportementale SONAR, et des défenses supplémentaires contre les attaques basées sur le web, notamment grâce à la prise en charge des adresses IP dans l'analyse de réputation Norton Insight.

Norton Antivirus 2013 reputation


On retrouve donc dans Norton Antivirus les mêmes fonctionnalités de base : protection antivirus basée sur l'analyse comportementale, les signatures et la réputation des fichiers via le cloud... Et les mêmes limitations dues à la segmentation de l'offre de l'éditeur.

Ainsi, Norton Antivirus ne dispose toujours pas de fonctionnalités de protection des informations bancaires, ou de protection contre les sites frauduleux, deux fonctionnalités réservées à la version Internet Security. La pratique est courante, mais on notera par exemple que BitDefender fait « descendre » la protection bancaire vers sa version antivirus.

Le mode « Performances » est en revanche toujours de la partie : censé alerter l'utilisateur des baisses de régime dues à un usage anormal des ressources matérielles, il est surtout agaçant, ayant tout de même tendance à se déclencher abusivement.

Norton Antivirus 2013 performances


En ce qui concerne les mises à jour, pas de changement : on retrouve les « pulse updates » dont l'éditeur se vante comme une exclusivité, et qui permet de pousser les mises à jour de définitions vers l'utilisateur. Une fonctionnalité qui devrait donc s'accompagner désormais du « push » de nouvelles fonctionnalités puisque Norton, comme McAfee, fonctionne désormais comme un service auquel des nouveautés sont ajoutées dès leur disponibilité. Une démarche qui coule de source, et que l'on retrouve d'ailleurs désormais au cœur d'autres types de logiciels (Office 365, Adobe Creative Cloud...) : après tout les logiciels de sécurité ont toujours été un service conditionné à un abonnement. Reste que cela fournit aussi un argument pour sortir de la course aux nouveautés des mises à jour annuelles...

Les analyses peuvent être planifiées ou lancées pendant les périodes d'inactivité de l'ordinateur, tandis qu'un mode silencieux permet de désactiver les alertes lors des activités en plein écran. On appréciera également la possibilité de gérer le nombre de threads à allouer aux analyses.

Norton Antivirus 2013 analyse


Interface


L'interface de Norton Antivirus s'est simplifiée au fil des versions depuis la fameuse version 2009 : la version « 2013 » coïncidant avec la sortie de Windows 8, Symantec fait du « Metro sans Metro » : l'application est évidemment en mode desktop mais adopte un look et une ergonomie rappelant fortement la nouvelle interface de Microsoft, en mettant l'accent sur l'usage tactile, passage obligé avec la multiplication des tablettes/portables hybrides.

Norton Antivirus 2013 accueil


Norton continue à être assez simple d'utilisation, mais la multiplication des icônes et des liens prêtent à confusion : sur l'accueil, on note ainsi la présence d'un lien « Paramètres » (qui ouvre les paramètres généraux du logiciel), une icône engrenage qui permet de régler les paramètres de protection (désactivation des différents modules), et une icône qui ressemble vaguement à un engrenage qui donne accès à la console de gestion Norton Management. Ajoutez à cela des boutons de retour à l'accueil qui, bizarrement, ne fonctionnent pas tout le temps, et on se dit que trop de simplification tue un peu la simplification...

Norton Antivirus 2013 prefs


Performances


Norton Antivirus 2013 continue sur sa lancée : il nous semble qu'on trouve plus agressif sur la suppression des menaces, certes pas les plus nocives, tels que les logiciels publicitaires. D'un autre côté, il semble très réactif sur la plupart des URL et des fichiers récents que nous avons pu tester, et constitue un bon filet de protection pour l'utilisateur peu prudent. Un filet qui agacera en revanche les plus avancés : il arrive que l'agressivité de l'analyse de la réputation entraine la suppression pure et simple de fichiers pourtant inoffensifs.



Qui plus est, sa consommation en ressources système semble une fois de plus satisfaisante : Symantec a réussi sur ce point à proposer depuis plusieurs années un produit stable et relativement léger, et à le maintenir comme tel.



Conclusion


Norton Antivirus reste une référence dont la version 2013 propose une bonne base pour un service qui va désormais s'affranchir du schéma de mises à jour annuelles. Il pourra toujours paraître trop intrusif, ou trop grand public, pour les utilisateurs les plus avancés et les plus aguerris, et on regrettera la segmentation de l'offre qui privilégie clairement la suite Internet Security, notamment au niveau des fonctionnalités bancaires. Néanmoins, l'américain continue sur la bonne lancée des dernières versions.

Norton Antivirus 2013

Les plus
+ Détection toujours performante
+ Protection des réseaux sociaux
+ Impact limité sur les performances
Les moins
- Trop dirigiste pour les power users
- Nouvelle interface un peu confuse
- Analyse de la réputation trop agressive
3
Efficacité
Fonctionnalités
Performances
Ergonomie




Télécharger Norton Antivirus pour Windows.
Modifié le 12/05/2016 à 08h09
Commentaires