Contrefaçon : Europol et les Etats-Unis font fermer 690 noms de domaines

Les autorités européennes et américaines annoncent avoir agi conjointement afin de procéder à la fermeture de 690 domaines vendant des biens contrefaits. L'opération a été menée afin que les internautes puissent moins facilement tomber sur des produits non-originaux.

Europol ICE
Europol et la douane américaine indiquent avoir mené à bien une opération visant à fermer plus de 690 noms de domaines. Ces derniers servaient à vendre des produits contrefaits aux internautes. Pas moins de 8 pays sont concernés par cette opération. Au total, 297 noms de domaines ont été rendus inaccessibles aux Etats-Unis et 293 en Belgique, Danemark, France, Hongrie, Roumanie, Espagne et Grande-Bretagne. Des opérations ont également été menées à Hong Kong.

Ces mesures de fermeture font partie du programme « In Our Sites - Transatlantic 3 » et regroupent non seulement les douanes des pays concernés mais également les marques victimes de ces contrefaçons. Les visiteurs des sites visés verront désormais une bannière s'afficher précisant les motifs pour lesquels la fermeture a été prononcée.

Dans une note, John Sandweg, directeur par intérim du programme ICE rappelle que : « les contrefacteurs profitent de l'esprit des fêtes pour vendre des contrefaçons bon marché à des consommateurs peu méfiants. Ces derniers doivent donc protéger les informations concernant leurs comptes bancaires contre les réseaux criminels qui exploitent ces faux sites ».

Pour rappel, l'opération « In Our Sites » a fait ses premiers pas en juin 2010. Elle est le fruit d'une collaboration entre plusieurs entités publiques sur les deux bords de l'Atlantique nord. Depuis sa création, 2 550 noms de domaines ont ainsi été fermés.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )