le mercredi 18 avril 2018

Une extension Windows Defender s'invite sur Chrome

Microsoft propose désormais d'analyser en temps réel les URL visités sur Google Chrome afin de vous mettre à l'abri de liens malicieux.

Microsoft a désormais sa propre extension pour Google Chrome, et ce n'est autre que le Windows Defender.

Les adeptes de Google Chrome, une audience stratégique pour Microsoft


Si votre ordinateur tourne sous Windows, vous avez certainement déjà remarqué comment Microsoft vous pousse à adopter ses logiciels « maison », en particulier son navigateur Microsoft Edge et sa solution de sécurité Windows Defender. Après avoir passé des années à vous convaincre d'utiliser Internet Explorer et son successeur Edge, plutôt que les navigateurs concurrents, Microsoft franchit aujourd'hui une nouvelle étape en s'invitant directement sur Google Chrome, sous forme d'extension.

La technique, tout droit sortie du « guerilla marketing », un concept dont raffole la Silicon Valley, est censée rappeler aux utilisateurs passés dans le camp de Google que non seulement Microsoft existe, mais qu'il a aussi des solutions de sécurité à proposer. En effet, 60 % des internautes utilisent Google Chrome pour aller sur le Net, ne laissant à Microsoft Edge qu'une toute petite part de marché de 4 %.

microsoft affirme que ses protections contre le phishing sont plus efficaces que celles de chrome et de firefox


Pour les utilisateurs de Google Chrome, l'extension Windows Defender est une protection en plus


Pour orchestrer son retour dans la cour des grands, Microsoft a donc choisi de miser sur sa suite de sécurité « maison », baptisée Windows Defender, et plus particulièrement son outil anti-phishing. Car il faut savoir que de nos jours, tous les principaux navigateurs disposent d'un système plus ou moins efficace de protection contre le phishing. Les serveurs de Google, Mozilla et Microsoft scannent 24 heures sur 24 le web à la recherche d'URL malicieux. Lorsque vous tentez d'ouvrir l'un de ces URL, le navigateur vous affiche une page de mise en garde vous faisant savoir que l'URL en question a été identifié par ses algorithmes en tant qu'URL malicieux.

Bien entendu, il y a toujours moyen d'aller plus loin, en installant une extension qui analysera l'ensemble des requêtes émises depuis votre ordinateur, les scannera en temps réel et bloquera l'affichage de pages phishing ou de pages contenant des malwares. En installant l'extension Windows Defender sur Chrome, vous profitez donc d'une double protection, les bases de donnés d'URL malicieux n'étant forcément pas identiques chez les différents fournisseurs.

La dernière mise à jour du navigateur le plus utilisé au monde met l'accent sur le confort de navigation des utilisateurs, avec la possibilité de couper les vidéos en lecture automatique sur les sites de son choix.
télécharger Google Chrome


Modifié le 20/04/2018 à 17h07
Commentaires