Google tacle les éditeurs antivirus ayant créé des forks de Chromium

Depuis quelques semaines, l'équipe de sécurité de Google publie des vulnérabilités observées au sein des forks du projet Chromium développés par les éditeurs antivirus.

Pour Google, Chrome reste le navigateur le plus sécurisé et même les spécialistes en la matière ne sont pas en mesure de surpasser les efforts de l'équipe Project Zero de la société californienne. Google a successivement publié des vulnérabilités affectant les applications de Malwarebyte, Avast ou encore Comodo.

Tavis Ormandy, spécialiste de la sécurité chez Google, expliquait que Chromodo, le fork de Chromium conçu par l'éditeur Comodo, ne respectait pas certaines règles de base. Il ajoutait même que l'éditeur a tout bonnement désactivé toutes les fonctionnalités de sécurité en permettant à un script conçu pour une page Web d'être exécuté sur une autre. Charles Zinkowski, directeur des communications chez Comodo, a répondu que la vulnérabilité était due à une extension, laquelle a été retirée. Une mise à jour est actuellement déployée auprès des internautes.

Pour Avast, M. Ormandy affirmait que la navigateur Avastium permettait à un hackeur d'accéder à une machine à distance. Plus précisément, il suffisait de cliquer sur un lien pour accéder à tous les fichiers de l'explorateur avec des droits de lecture. S'il n'est pas possible d'exécuter du code malveillant, la vie privée de la victime s'en trouvait tout de même affectée. L'éditeur a été prévenu le 18 décembre et a publié un correctif hier.

sécurité security banner gb


Chez Malwarebytes, les mises à jour du navigateur n'étaient pas effectuées via un canal sécurisé. Les signatures étaient transmises via une simple connexion HTTP, ce qui permettait donc d'orchestrer une attaque de type man-in-the-middle avec par exemple l'envoi d'une version vérolée. La société a publié une note en début de mois et précise avoir corrigé les vulnérabilités sur ses serveurs avant le déploiement d'un correctif pour d'autres failles dans 3-4 semaines.

Rappelons que Google organise chaque année le concours Pwnium afin de laisser les hackeurs white hat découvrir diverses failles pour, le cas échéant, les récompenser de leurs trouvailles. Chez Malwarebytes, les experts ont décidé d'ouvrir eux aussi leur chasse aux bugs.

  • Téléchargez la dernière version de :
- Google Chrome pour Windows
- Google Chrome pour OS X
- Google Chrome pour Linux
Modifié le 04/02/2016 à 17h18
Commentaires