le lundi 30 juillet 2007

Free officiellement candidat à la 4ème licence 3G

téléphonez gratuitement : free
La société 15 reproduira-t-elle avec les mobiles ce qu'elle a réalisé dans le monde de l'Internet fixe ? Après avoir poussé son concurrent de l'époque - 1 - à rester compétitif, Iliad - la maison mère de Free - pourrait effectivement venir cette fois gêner Orange ou SFR dans le marché de la téléphonie mobile.

Orange, Bouygues Telecom et SFR sont aujourd'hui les trois seuls opérateurs mobiles à avoir acquis une licence 3G en 2000 - 2001 auprès du gouvernement français pour un montant de 619 millions d'euros. Alors que l'ARCEP laisse jusqu'au 31 juillet (à 12 heures) à quiconque souhaite acquérir la déjà fameuse quatrième licence de troisième génération (3G) le soin de déposer un dossier, Iliad a fait savoir en fin d'après midi que la société a déposé un dossier complet de candidature pour l'obtenir.

« Iliad considère que cette licence permettrait d'accélérer l'entrée du groupe sur le marché des télécommunications mobiles en France », précise la société dans un communiqué de presse. De même, « les marges très élevées des opérateurs mobiles historiques, la baisse continue des charges de terminaison d'appels sur réseaux mobiles ou la portabilité des numéros » permettent à Free de se lancer dans ce nouveau marché... non sans conditions.

D'abords financières, ces conditions font qu'Iliad a besoin d'une baisse du prix de la licence 3G ou d'un échelonnement de paiement dans le temps pour que la licence puisse devenir réellement rentable. Ensuite techniques, les conditions imposées par Iliad concernent la bande de fréquence utilisée (900 MHz en plus des fréquences 2.15 GHz existante) et les accords d'itinérance qui permettent d'emprunter une partie d'un réseau existant en marque blanche.

En attendant de connaitre la liste complète des sociétés qui ont déposé un dossier pour obtenir cette quatrième licence 3G, Iliad est pour le moment le seul groupe a avoir annoncé s'en être porté acquéreur. Numéricâble avait également annoncé en début d'année être intéressé par cette licence mais sa récente entrée dans le monde des MVNO en partenariat avec Bouygues Telecom fera sans doute renoncer la société à cette idée.

Reste à savoir si le prix des 619 millions d'euros pour la licence 3G en plus du montant pour le mettre en oeuvre sera légitime pour Iliad qui possède déjà une licence nationale pour « l'après 3G » grace à ses réseaux Wimax.
Modifié le 13/12/2010 à 16h47
Commentaires