Espace membre :
flechePublicité

Très haut débit : France Telecom renonce au VDSL et mise tout sur la fibre optique

Partager cette actu
A l'occasion de la présentation de sa stratégie "très haut débit", 1 annonce abandonner le VDSL 2 au profit de la seule fibre optique FTTB

On connaissait le TGV, il va falloir s'habituer au THD. A l'occasion de la présentation de sa stratégie "très haut débit", France Telecom annonce abandonner le VDSL2 au profit de la seule technologie de fibre optique FTTB (fiber to the building), promettant des débits de 100 à 1000 Mb/s.

"Nous sommes arrivés à la conclusion que le VDSL2 n'aurait était là que pour une période intermédiaire. Nous avons donc décidé de passer directement à la fibre optique en mode FTTH. " explique Didier Lombard, PDG de France Telecom.

Le groupe n'entend toutefois pas reproduire un "plan câble" pour la fibre et devrait consacrer des investissements gradués pour cette nouvelle technologie. "Ce ne sera pas un grand plan pour équiper toutes les villes et les campagnes d'un grand coup de baguette magique" explique Didier Lombard. "Nous allons tester la technologie auprès de clients pilote mais il faudra du temps pour équiper des millions de foyers et convaincre les syndics ou les ménagères de faire de nouveaux trous dans leurs immeubles".

Même si France Telecom fait le constat que la bande passante proposée par l'ADSL (8 Mb/s) ou l'ADSL 2+ (20 Mb/s) suffit largement pour proposer les principaux services en ligne comme la télévision ou la vidéo à la demande, nécessitant au plus 5 Mb/s de débit, l'opérateur fait le parallèle avec la loi de Moore, annonçant un doublement de la puissance des Processeurs tous les 18 mois, pour estimer que la consommation de bande passante explosera dans les prochaines années, tirée par de nouvelles applications comme la TV interactive, le multimedia en haut définition, la vidéo à la demande "instantanément", la visio conférence, le jeu multi-joueurs ou encore le "blog vidéo".

Très pragmatique, l'opérateur devrait collaborer avec les grands équipementiers pour proposer de nouvelles infrastructures et terminaux domestiques mais également tester cette nouvelle génération d'applications sur un portail expérimental "très haut débit", accessible à quelques milliers de clients pilotes, dans les Hauts-de-Seine (Issy-les-moulineaux, Boulogne, Rueil Malmaison et Asnières) et à Paris (3e, 4e, 6e, 7e, 16e et 13e), à qui seront proposés des connexions FTTH.

Avec un coût de déploiement de 1000 euros par prise FTTH, France Telecom entend donc prendre son temps pour proposer une alternative nationale à l'ADSL, qui touche déjà près de 10 millions de foyers. Reste également à connaître la position de Bruxelles, qui s'interroge sur la régulation des réseaux de fibre optique, et qui pourrait obliger l'ex opérateur historique à ouvrir son futur réseau optique aux opérateurs alternatifs.

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Conjugaison 3750 verbes
Conjuguez tous les verbes dans tous les temps !
36 Dictionnaires et Recueils de Correspondance
Une suite pour bien travailler son français
Speckie
Speckie : Un correcteur d'orthographe pour Internet Explorer 9, gratuit et en français !
Conjugaison
logiciel de conjugaison de verbes français complet
BOF (Bréviaire d'orthographe française)
Liste des règles de grammaire française
Dictionnaire de rimes
Recherche de rîmes à partir d'une portion de mot

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité