le mercredi 24 mars 2010

Trend Micro annonce Titanium, un antivirus poids plume

0000007803032712-photo-trend-micro-titanium-boite.jpg
L'éditeur Trend Micro annonce la sortie prochaine d'un nouvel antivirus destiné principalement aux utilisateurs de netbooks et aux joueurs. Baptisé Trend Micro Titanium, le logiciel rappelle par sa démarche le Cloud Antivirus de Panda. Trend Micro a en effet décidé de centrer le fonctionnement de Titanium exclusivement sur sa technologie « in the cloud » Smart Protection Network. Ainsi, Titanium n'inclut aucun fichier de signature en local : l'antivirus se contente de calculer la signature CRC des fichiers analysés, et envoie celle ci vers le « nuage » de Trend où la signature est analysée. Si elle correspond à un code malveillant, le fichier sera bloqué.

000000c803032706-photo-trend-micro-titanium-interface.jpg
000000c803032708-photo-trend-micro-titanium-r-glages.jpg

Titanium Antivirus inclut également une protection basée sur le contrôle des adresses IP, mobilisant là encore les données (envoyées de manière anonyme selon l'éditeur) du Smart Protection Network. Cela permet, selon Trend, de bloquer l'accès aux sites malveillants, quelque soit le nom de domaine qu'ils utilisent, mais également d'empêcher l'exécution de menaces qui auraient réussi à s'installer sur la machine en bloquant leur accès au réseau.

0190000003032710-photo-trend-micro-titanium-site-bloqu.jpg

Malgré l'absence de signatures en local, l'éditeur affirme que Titanium Antivirus propose tout de même une protection basique empêchant l'exécution de menaces placées sur une clé USB sur un ordinateur déconnecté du réseau. Trend insiste en outre sur le faible impact du logiciel sur les performances : l'absence d'analyse locale limiterait la consommation en ressources processeur et en mémoire au minimum. Il faudra évidemment vérifier ces propos lors de la sortie de la version finale de Titanium, qui sera disponible à partir du 12 avril, au prix de 29,99 euros pour une licence d'un an limitée à 1 PC.
Modifié le 13/02/2018 à 17h01
Commentaires