le samedi 05 septembre 2009

Samsung : un concurrent sérieux de l'App Store d'Apple

00fa000002395438-photo-app-store-samsung.jpg
Samsung a présenté en avant-première au salon IFA 2009 de Berlin le « Samsung Mobile Applications », un kiosque de téléchargement de programmes tiers pour certains de ses téléphones. Il sera lancé en Europe (France comprise) dès le 14 septembre prochain. L'occasion pour le sud-coréen de concurrencer les kiosques d'Apple (App Store), de Nokia (Ovi Store) ou de Google (Android Market).

Le « Samsung Mobile Applications » sera premièrement disponible au Royaume-Uni, en France et en Italie avant d'être ouvert ensuite dans d'autres pays. Comme les autres services concurrents, ce sont à la fois des logiciels gratuits et payants qui pourront être référencés, Samsung invitant déjà depuis quelques mois les développeurs de la planète à soumettre leurs programmes. En France, Samsung a signé un partenariat avec Gameloft pour proposer des jeux aussi bien en 2D qu'en 3D, permettant d'exploiter notamment les accéléromètres des derniers smartphones de la marque.

0118000002395440-photo-app-store-samsung.jpg
0118000002395442-photo-app-store-samsung.jpg

L'App Store de Samsung référencera au lancement 300 applications, dont des jeux ou des programmes de réseaux sociaux, avec un objectif de 2000 référencés d'ici la fin de l'année. Contrairement aux autres offres d'Apple ou de Google, le kiosque de Samsung devrait référencer des logiciels de différents systèmes d'exploitation, de Symbian S60 à Windows Mobile. Il sera compatible premièrement avec les Player Addict et Player HD. A noter que les logiciels de l'App Store de Samsung pourront être achetés par carte de crédit directement depuis le mobile ou en passant par un programme PC. Une simple interface web permettra enfin d'afficher la liste des derniers programmes publiés.

00c8000002395436-photo-app-store-samsung.jpg
00c8000002395432-photo-app-store-samsung.jpg
00c8000002395430-photo-app-store-samsung.jpg

En terme de modèle économique, Samsung conservera en moyenne 30% des revenus de chaque application vendue depuis son kiosque. Ce chiffre est flexible, étant nettement moins important dans le cas de la vente d'une application ou d'un jeu d'un éditeur « partenaire » de la marque.
Modifié le 14/02/2018 à 09h44
Commentaires